Guerres impérialistes : des soldats sans visage


soldat-francais

On sait tout des djihadistes ; leurs chefs, leur modus operendi, leurs origines, les noms des groupes auxquels ils appartiennent, jusqu’aux détails de leurs différences.  Rien de ce qui les concerne ne nous est étranger. Leurs  états d’âmes nous sont aussi familiers que ceux de nos collègues de travail. Ce qu’on appelait prudemment  nébuleuse, n’en est plus une. Ses contours sont désormais bien dessinés. On sait qui est qui et qui fait quoi, au point que toutes leurs actions sont devenues prévisibles.

Lire la suite Guerres impérialistes : des soldats sans visage

Les USA partent en guerre contre la Chine


USA_Chine_drapeaux

Le gouvernement Obama, travaillant main dans la main avec les médias américains, a ouvert un nouveau front dans sa campagne agressive contre la Chine. Une série d’articles, notamment dans le New York Times, est apparue au cours de la semaine passée pour soi-disant révéler l’implication de l’armée chinoise dans le piratage d’entreprises américaines et donner des indications sur la menace de guerre informatique qui existerait sur des infrastructures américaines vitales comme le réseau électrique.

Lire la suite Les USA partent en guerre contre la Chine

Mali : ces «centaines de morts» jihadistes que personne n’a vus


Soldats MaliUne chose est sûre : à chaque fois que des morts sont reconnus au Mali par la coalition franco-africaine, celle-ci annonce simultanément le double, le triple, voire le quintuple de victimes dans les rangs jihadistes. Mais qui les a vus, tous ces cadavres ? Où sont-ils diable passés ?

Le « système bancaire de l’ombre »


Nous vous soumettons le dernier article de L I E S I  (Lettre d’Informations Economiques Stratégiques Internationales) qui a décidé de fermer pour des raisons, disent-ils, liées à « des événements romains, italiens, etc… ». Ce blog était connu pour ses articles sur la haute finance.

DollarsPar Pascal Roussel –  Une différence majeure entre le monde des entreprises et l’univers financier est le degré d’interdépendance qui lie les différents acteurs. Pour l’illustrer, imaginons un scénario purement hypothétique et supposons que le même jour, en Allemagne, la compagnie aérienne Lufthansa ( 120 000 employés, € 28 milliards d’actifs), le constructeur automobile BMW (100 300 employés, € 88 milliards d’actifs) et le groupe industriel ThyssenKrupp (177 350 employés, € 41 milliards d’actifs) fassent faillite. Cela signifie que le même jour, 400 000 personnes perdraient leur emploi et € 157 milliards d’actifs partiraient en fumée. Une catastrophe économique et sociale sans précédent en Allemagne avec probablement un fort impact dans les autres pays Européens et un impact nettement plus modéré dans le reste du monde.

Lire la suite Le « système bancaire de l’ombre »

Les vraies victimes du terrorisme


terrorismIl parait que le terrorisme c’est fait pour terroriser. Ce serait même une lapalissade. Malgré tout, sans aller jusqu’au niveau de Charles Pasqua qui, lui, voulait terroriser les terroristes, j’avoue que ça ne me fait pas peur. Et il y en a beaucoup comme moi. Je crois même que nous représentons une très large majorité en France. Est-ce par bravade ? Par inconscience ? Par courage ? Rien de tout ça. Il eut fallu, pour cela, qu’il y ait un réel danger. Ce qui n’est pas le cas, si l’on se réfère à ce que nous voyons et vivons tous les jours. Il y a un gouffre entre la réalité de notre vie quotidienne et le discours ambiant qui lui, est construit autour d’une impression de danger permanent.  Malheureusement la peur est plus le fruit de l’imaginaire que du monde réel. C’est d’ailleurs sa raison d’être, celle de prévenir, avant que les choses ne se concrétisent. Lire la suite Les vraies victimes du terrorisme

L’énigme du lobby pro-israélien


par Uri Avnery

Netanyahu-Obama-et-Abbas-Washington-septembre-2010

Un des débats privés les plus intéressants et prolongés que j’ai eus dans ma vie était avec le brillant docteur Nahum Goldmann. Le sujet : initiatives de paix américaines.

C’était un débat inégal, bien sûr. Goldmann était mon aîné de 28 ans. Tandis que j’étais un simple rédacteur d’un magazine d’actualités israélien, il était une figure internationale, le Président de l’Organisation Sioniste Mondiale et le Congrès juif Mondial.

Au milieu des années 50, quand je cherchais une personnalité qui pourrait probablement s’élever contre la mainmise de David Ben-Gourion sur le cabinet du Premier Ministre, j’ai pensé à Goldmann. Il avait la stature nécessaire et était apprécié par des Sionistes modérés. Non moins important, il avait un ensemble d’opinions claires. Dès le premier jour de l’État d’Israël, il avait proposé qu’Israël devienne « une Suisse du Moyen-Orient « , neutre entre les Etats-Unis et l’Union soviétique. Pour lui, la paix avec les Arabes était absolument essentielle pour l’avenir d’Israël.

Lire la suite L’énigme du lobby pro-israélien

L’Algérie entre la convoitise des uns, les visées et la revanche des autres : à l’ombre des « Printemps arabes »


Tribune libre de Amar Djerrad

algerie

Que de la propagande, subversion et mensonges contre cette Algérie qui devrait rester sous tutelle de prédateurs ou, au mieux, dirigée par des pantins. Qui peut mieux servir qu’un des siens félon ? Combien d’entre eux, par frustration ou revanche, ont choisi l’exil pour fustiger leur pays ou se mettre au service de forces hostiles ; sous l’étiquette d’« opposant ». L’un d’eux, à l’étranger, a poussé la débilité jusqu’à dire « …heureusement, que le peuple algérien, grâce aux opposants, sait pertinemment, que les dirigeants actuels de ce régime dictatorial ne sont pas algériens ! » Rien que ça !

Lire la suite L’Algérie entre la convoitise des uns, les visées et la revanche des autres : à l’ombre des « Printemps arabes »

La France surpasse les Etats-Unis


Afrique_EnlevementsSarkozy l’a voulu, Hollande l’a fait. Nous sommes enfin parvenus au sommet. Jusqu’ici, il n’y en avait que pour les Etats-Unis. On ne voyait qu’eux. On ne parlait que d’eux. C’était eux la puissance. Et nous, nous avions beau faire, nous passions inaperçus. Nos ressortissants pouvaient aller n’importe où dans le monde, on ne les voyait même pas. Cela devait cesser, et Sarkozy a fait ce qu’il fallait. Il nous a réintégrés dans le concert des grands. Bien sûr, il a fallu donner un petit coup de pouce au destin, mais quand on veut, on veut ; il faut ce qu’il faut. Mais Sarkozy est parti avant d’avoir atteint son objectif. Il est vrai qu’il partait de zéro. C’est au successeur de prendre le relais et de finir le boulot. Avec quelqu’un comme Hollande on pouvait douter de ses capacités à continuer l’entreprise. Mais, à la surprise générale, il a réussi l’exploit. Depuis le 19 février, la France est le pays occidental qui a le plus de ressortissants pris en otage dans le monde, suivi des Etats-Unis (neuf otages).

Lire la suite La France surpasse les Etats-Unis

Et si ?


Paul-Craig-Roberts1

« Et si ? » Les livres d’Histoire sont une bonne lecture. Ils sont amusants et ils suscitent la réflexion et enflamme l’imagination. Comme le monde serait différent  si d’autres jugements, décisions et  circonstances avaient prévalu lors des tournants de l’histoire. L’histoire anglaise aurait certainement été différente si les soldats du roi Harold avaient obéi à son ordre de ne pas poursuivre les Normands vaincus fuyant vers le bas de la colline. Ce qui brisa le mur de protection saxon, jusque-là impénétrable, et exposa le roi Harold à la cavalerie normande. http://www.newworldencyclopedia.org/entry/Battle_of_Hastings

Y aurait-il jamais eu une Union soviétique si le Tsar s’était tenu à l’écart de la Première Guerre mondiale ?

Lire la suite Et si ?

Affaire Gbagbo: Frédéric Taddeï torpille la CPI


Les juges de la Cour pénale internationale de La Haye examinent en ce moment les preuves rassemblées contre Laurent Gbagbo afin de décider s’il y a lieu de poursuivre l’ancien président ivoirien pour crime contre l’humanité. Ne devrions-nous pas en profiter pour examiner de notre côté les preuves accumulées contre la CPI et juger si cette cour mérite, oui ou non, de poursuivre son travail?
Lire la suite Affaire Gbagbo: Frédéric Taddeï torpille la CPI

Islamistes, djihadistes & Cie


les-islamistes-somaliensAvez-vous remarqué la prolifération des mots en « …iste » dans la langue française ces derniers temps ? La liste s’allonge de jour en jour. Cela devient même une tendance. Pour mieux se faire comprendre, un petit « iste » glissé dans le discours est plus éloquent que toutes les périphrases. Le « iste » a la particularité de définir à la fois ce dont on parle et celui qui parle. Il explique sans avoir besoin d’arguments, il accuse sans être obligé d’étayer ou de fournir des preuves, il protège et rassure parce qu’il prouve que l’on se désolidarise du mal et que l’on se situe dans le bon camp, et enfin, il permet de justifier toute action à l’encontre de tous ceux qui sont définis par ce « iste », tous étant destinés, par principe, à être éradiqués. Avec de tels avantages, avec seulement quatre petites lettres supplémentaires, pourquoi se priver d’en enrichir son vocabulaire, en mettant un « iste » par-ci par-là, histoire de renouveler un répertoire d’insultes et d’invectives qui, finalement, n’étaient que trop banales.

Lire la suite Islamistes, djihadistes & Cie

L’Amérique encore humiliée: Un peuple colonisé


senatLes Américains ont été humiliés à maintes reprises par leurs élus qui se plient lâchement aux intérêts particuliers et trahissent le peuple américain. Mais aucune des bassesses antérieure n’égale l’attitude des membres républicains du sénat dans l’audience de la confirmation du sénateur Chuck Hagel au poste du ministre de la défense.

Lire la suite L’Amérique encore humiliée: Un peuple colonisé

BHL. La philosophie de l’imposture


Bhl2C’est avec une virulence inégalable que Socrate combattait les sophistes. Et il le paya très cher, car, tout compte fait, ce n’est pas Protagoras qui dut boire de la cigüe, mais bien Socrate dont les idées furent subtilement falsifiées. Certaines tendances exégétiques ont tendance à voir en Socrate une préfiguration christique dans la mesure où, certes, il s’agissait d’un martyr de la vérité prêt à périr au nom de ses convictions.


Lire la suite BHL. La philosophie de l’imposture

Alerte ! La Guinée, prochaine étape de la guerre


Mali Al Qaidas Countr_LeffQue diriez-vous si l’on vous disait que des terroristes Nigérians ou Vietnamiens s’étaient réfugiés quelque part dans le Cantal ou en Dordogne ? Qu’ils comptent  s’y planquer pour se faire oublier et se refaire une santé ? Vous ne le croiriez certainement pas. D’abord parce que, à moins d’avoir emmené leur bouffe avec eux, il faudra bien que ces messieurs se ravitaillent dans les patelins du coin. Ensuite, ne serait-ce que pour demander un paquet de nouilles à l’épicier, ils seront bien obligés de s’exprimer dans la langue du pays, et sans accent, sinon il est fort probable que ledit épicier, déjà alerté par la rumeur, émette quelques doutes sur l’origine de ses clients. Vous vous direz certainement que c’est un canular.

Lire la suite Alerte ! La Guinée, prochaine étape de la guerre

La Syrie : où en est-on ?


turquie-syrie-frontiereCa fait bientôt deux ans que le front syrien a été ouvert.  Les médias ont eu plus que leurs quotas de sang, de morts et de massacres en tous genres. Les spectateurs que nous sommes, avons fait le plein de sensations fortes arrosées d’adrénaline jusqu’à plus soif. Cette période nous a fourni tous les motifs d’indignation, de colère, de frustration et de déception. Nous avons eu aussi notre dose de joie, d’espoir, de jubilation parfois et de satisfaction admirative. Tous les jours, nous allions nous abreuver à nos sources favorites, qui chez OSDH, AFP, le Figaro, le Point, I Tété, qui chez Sana, Syria Truth, Info-Syrie, Allain Jules, chacun de ces supports s’efforçant de faire de son mieux pour nous satisfaire et nous fournir notre pain quotidien.

Deux excellentes années. Crus exceptionnels, même. Sauf pour les Syriens. Pendant que nous vociférons sur les gradins, eux ils sont dans l’arène.  Ils combattent pour leurs vies et leur survie. Et leurs vies ne tiennent qu’à un fil. Il en disparait tous les jours des dizaines, des centaines, vite évacuées de l’arène pour faire place nette et pouvoir poursuivre le combat. Show must go on.

Lire la suite La Syrie : où en est-on ?

Le départ de Benoit XVI : La mort de l’Eglise Catholique.


Pope Benedict delivers his Urbi et Orbi Easter blessing over Saint Peter's square at the VaticanLe 28 Février prochain, le pape Benoit XVI, quitte sa charge. Il l’a annoncé de manière solennelle le 11 Février dernier, invoquant des raisons en rapport avec son âge et sa capacité à exercer pleinement son ministère.  Il aurait pu très bien partir en douce, sans faire d’annonce, comme n’importe quel employé donnant son préavis, ç’aurait été la même chose. Quelques titres dans les médias, faisant un petit retour sur Jean-Paul  II (LE Pape, le vrai) dont il fut le secrétaire, ou rappelant brièvement le parti Nazi qu’il côtoya pendant sa jeunesse (comme tous les allemands de son âge aujourd’hui). Quand ces médias daignent parler vraiment de lui, c’est pour insister sur ses qualités de théologien et mettre parfois l’accent sur son conservatisme. On ne parle de lui comme pape que pour dire qu’il ne le sera plus bientôt. Et de louer son courage et son abnégation d’avoir décidé de renoncer avant d’être diminué par l’âge et la maladie. Mais n’avait-on pas loué le courage et l’abnégation de Jean-Paul II pour n’avoir pas renoncé, malgré l’âge et la maladie ? Allez comprendre.

Lire la suite Le départ de Benoit XVI : La mort de l’Eglise Catholique.

La Russie à la conquête de l’Afrique


Afrique-illustrIls sont venus, ils sont tous là… Lieu de rendez-vous, l’Afrique.  Tels les Rois Mages suivant l’Etoile du berger, ils convergent tous vers le Sud. Elle est née la divine Afrique ? Ce serait plutôt une renaissance.  Renaissance d’un continent qui semble avoir été oublié, laissé de côté, en attendant de régler d’autres problèmes plus urgents dans le monde. L’URSS à dégommer, l’Iran à soumettre, l’Europe à pacifier (Yougoslavie) ou à organiser (l’UE), le Moyen-Orient à remodeler, la Chine à contenir,  tant de choses ne permettant pas de s’occuper pleinement de l’Afrique.  Tout juste une gestion à minima, confiée à l’un de ceux qui la connaissent le mieux, pour lui permettre d’attendre son tour.

Lire la suite La Russie à la conquête de l’Afrique

A vendre : Très beau pays, bien situé…


l-emir-du-qatar-cheikh-hamad-ben-khalifaVue sur la Mer, Trois plages privées (la Manche, l’Atlantique, la Méditerranée). Séjour agréable, ensoleillé plusieurs mois par an, bonne isolation thermique (ni trop chaud, ni trop froid).  Cuisiniers hors pair au service d’une gastronomie classée patrimoine mondial de l’Unesco. Douceur de vivre légendaire.  Gens de maison stylés, avec une longue expérience dans le service, renouvelables tous les 5 ans.

Pour toute information, s’adresser au concierge : Palais de l’Elysée –Paris, qui dispose d’un personnel compétent  prêt à satisfaire tous vos besoins.

Le service de communication et de promotion, à travers un très large réseau de médias, est fourni moyennant une participation modique.

Lire la suite A vendre : Très beau pays, bien situé…

Nouvelles d’ailleurs : Les lois de Murphy à la sauce Malienne


Mariem DerwichtLoin de moi l’idée de tirer sur une ambulance mais si l’on devait retenir une chose pendant cette guerre au Mali, c’est la déliquescence quasi ironique de l’armée malienne. Vous avez vu l’entrée à Gao des troupes « libératrices » maliennes?

On voit dans les reportages diffusés sur France2 un général malien, bien assis dans son véhicule militaire, et un soldat français qui vient vers lui en lui disant : « C’est bon, Mon Général, la ville est libre, vous pouvez y aller »!
Remarquez, cette propension à récolter les lauriers des autres est un bon signe vital d’instinct de survie.
Le militaire malien, apparemment, a cet instinct chevillé au corps : il regarde, attend que le boulot soit fait puis il rentre dans la ville libérée sous les youyous des habitants. CQFD.
Lire la suite Nouvelles d’ailleurs : Les lois de Murphy à la sauce Malienne

Même mort, Kadhafi reste une cible.


rafale_gbu12

Tout ce qui touche Kadhafi de près ou de loin reste dangereux. N’allez pas dans un restaurant qui a été fréquenté par le Guide libyen, vous prendriez de gros risques. Si vous allez au cinéma, assurez-vous qu’il n’y a jamais mis les pieds. Vous vous garantissez une meilleure longévité. Kadhafi fait encore peur. La démolition de la Libye n’a pas suffi. Son assassinat n’a pas calmé les esprits. La haine est toujours là, tenace. Comment expliquer, sinon, cet acharnement à démolir tout ce qu’il a touché, à détruire tout ce qui lui a appartenu, comme si on voulait éradiquer la moindre trace de son passage sur cette terre ?

Lire la suite Même mort, Kadhafi reste une cible.

De la Françafrique à l’Afr’ance.


Drapeau Fr

La Françafrique c’est quoi ? Des mallettes qui circulent du sud au nord vers des comptes privés ? Des cadeaux et des marchés complaisamment octroyés ? Des élections gagnées à 99% ? Des destitutions organisées lors de coups d’état décidés et mis en œuvre par les soins des « Services » français ? Des messages véhiculés par l’intermédiaire d’émissaires spéciaux style « Papa m’a dit » ou « l’Elysée veut » ? Il y a de tout cela. Mais, en même temps, la Françafrique c’est tout autre chose. Tous ces clichés, pourtant réels, c’est pour la galerie. Une façade qui lui en donne une image pittoresque mais faussée. La Françafrique est avant tout un système. Un système géopolitique particulier, ne ressemblant à aucun autre dans ce monde pourtant poly-systémique. Comme pour tous les systèmes tous ceux qui sont en son sein sont réduits à n’en être que de simples acteurs.

Lire la suite De la Françafrique à l’Afr’ance.

La « sécurité » de l’empire


JPEG - 170.2 ko
Heureusement que dans un monde aussi dangereux il y a quelqu’un qui pense à notre sécurité. C’est ce que font les influents représentants qui se retrouvent à Munich pour l’annuelle Conférence internationale sur la sécurité.

A l’édition 2013 (du 1er au 3 février), à laquelle ne pouvait manquer le ministre [italien] de la Défense Di Paola [1], c’est Joe Biden, le vice-président des Etats-Unis, qui trace les lignes directrices.

Lire la suite La « sécurité » de l’empire

Poutine, prix Nobel de la Paix 2013.


Vladimir_Putin_11_March_2008-1On peut rêver. Mais ça restera un rêve. Le prochain prix Nobel a plus de chances de se retrouver  chez un certain émir du golf ou entre les mains  de certaines stripteaseuses qui adorent chanter dans les églises.  Un chien qui mordrait Poutine aurait toutes ses chances. C’est dire… Prix Nobel pour Poutine ? Même pas en rêve. Pourtant…

Pourtant, s’il est un défenseur de la paix mondiale aujourd’hui, un parmi peu, c’est bien lui. Bien obligé. Question de vie ou de mort. Non pas pour lui, mais pour la Russie. Oui, aujourd’hui la Russie est cernée de toutes parts et la meute se  rapproche. Le dispositif d’encerclement, débuté à la chute du Mur de Berlin, s’est fait de manière insidieuse, par une annexion douce et progressive des anciens états de l’Union Soviétique. Tant qu’aucune  résistance ne s’opposait à cette dynamique, l’encerclement se faisait sans coup férir, renforcé par une présence active de divers organismes à l’intérieur même de la Russie. Les choses  se déroulaient donc normalement dans l’euphorie générale du bloc atlantiste, qui n’en finissait pas de célébrer sa « victoire » contre le Communisme, oubliant, au passage, que  le pays le plus prospère au monde est un pays communiste, géré par un parti communiste.

Lire la suite Poutine, prix Nobel de la Paix 2013.

En Amerika L’état de droit n’existe plus: l’extermination de la vérité


Caricature justice et injustice

Au XXIème siècle, les Américains ont fait l’expérience d’un extraordinaire effondrement de l’Etat de Droit et de leurs protections constitutionnelles. Aujourd’hui, les citoyens américains, naguère un peuple libre et protégé par la loi, peuvent être assassinés et détenus indéfiniment en prison, sans qu’aucune preuve prouvant leur culpabilité ne soit apportée devant une cour de justice; ils peuvent être condamnés à la prison sur la seule base de témoignages secrets rendus par des témoins anonymes qui ne font l’objet d’aucun examen contradictoire. Le “système de justice” américain a été transformé par les régimes Bush et Obama en un “système judiciaire” digne de l’Allemagne gestapiste et de la Russie stalinienne. Il n’y a aucune différence.

Lire la suite En Amerika L’état de droit n’existe plus: l’extermination de la vérité

Raid israélien en Syrie : pourquoi ?


Kfir_israel_01-480x302La guerre de la Syrie, avec sa longue liste de morts, de réfugiés, d’attentats, d’attaques et de contre-attaques, commençaient à devenir monotone du point de vue médiatique. Du côté de la communication syrienne, on voit une Armée nationale tuant des dizaines voire des centaines de rebelles par jour, démantelant des réseaux, sécurisant des villes nettoyées  de leurs djihadistes, repoussant l’ennemi en complète débandade dans les pays voisins. A en croire les communiqués, la défaite des terroristes c’est pour demain.  Du côté djihadiste, relayée par les grands médias occidentaux, la communication nous abreuve de vidéos de massacres soigneusement mis en scène, et de rebelles sillonnant des rues désertes en lâchant  des rafales par-ci par-là, comme dans des répétitions de scènes de films dans des studios en carton-pâte. On nous rapporte que les soldats du régime tombent comme des mouches, que les villes sont prises l’une après l’autre, que des bases aériennes et des centre de défense anti-missiles sont sous contrôle, et on ne compte même plus les hélicoptères abattus. La source de ces informations diffusées à travers le monde ? Un machin auquel on a pris soin d’attribuer le mot organisation, comme tous les machins. Et, pour sanctifier cette organisation, on l’a ointe de l’huile magique, les Droits de l’Homme. Organisation des Droits de l’Homme.  Appliqué à la Syrie, ça donne OSDH. Ça sonne bien, c’est majestueux, ça fait universel  et représentatif de tout le peuple syrien. Cette organisation, qui alimente toutes les télévisions occidentales via leurs agences de presse, et qui est au courant de tout ce qui se passe en Syrie jusqu’aux moindres détails, qui en sait plus que toutes les agences de renseignement réunies, doit avoir une machinerie considérable, pense-t-on. Eh bien non. Cette formidable machine à informer est gérée officiellement par un individu. De chez lui à Londres. On ne s’est même pas donné la peine de sauver les apparences en créant une structure crédible.

Lire la suite Raid israélien en Syrie : pourquoi ?