Algérie : Et c’est reparti pour un tour !


Tribune libre de Djerrad Amar

Alger9

Par Cheikh Si Mimoun

Les hyènes, les chacals, les rats résidus du parti dont le président-fondateur est planqué chez le « khanzir-émir » de « qatraêl », les néo-harkis mal dans leur peau qui croient qu’en déversant leur fiel fait de mensonges grotesques, ils vont se guérir du poison qui leur ronge les tripes vont être de sortie pour la durée que durera cet article à l’affiche (maladie du Président).

Il est peut-être bon de leur signaler que selon tous les signaux que le contexte et la conjoncture internationale nous permettent de capter, le chaos qu’ils espèrent n’aura pas lieu.

1- Sur le plan interne les agitateurs, nageurs en eaux troubles, à la solde d’Etats clairement identifiés, vecteurs des désordres dans les républiques arabes (voir dernier entretien télévisé de Bashar Al Assad parlant précisément d’armes françaises et qataries en provenance de Libye) ont été renvoyés avec des coups de pieds au derrière par les jeunes manifestants qui savent, comme leurs aînés, que jamais le salut ne peut venir de l’extérieur.

2- Sans l’appui des USA, aucun pays larbin ne peut s’aventurer à entrer ouvertement en conflit avec l’Algérie. Personne ne retrouvera ses petits.
Et après la campagne du makhzen à propos des marines stationnés en Espagne, les américains viennent de remettre les pendules à l’heure en réaffirmant qu’ils n’ont aucun intérêt à mettre leur grain de sel dans le seul îlot de stabilité en Afrique du nord et j’ajouterai dans le monde arabe (voir article à ce sujet sur l’excellent site « algériepatriotique »).

3- S’agissant du président, il faut rappeler aux ignorants qu’en 51 ans, l’Algérie a eu 7 présidents, 8 si on ajoute l’intérim de Bitat à la mort de Boumedienne.
Le sort de l’Algérie n’est pas lié au sort du Président à qui on souhaite un prompt rétablissement quel que soit l’appréciation que l’on peut avoir sur son action à la tête de l’Etat.
Et quel que soit le prochain chef d’état, il appliquera la politique dont les principes sont gravés sur le marbre : fidélité au serment fait aux chouhadas, indépendance nationale, souveraineté sur ses richesses, non-ingérence dans les affaires de pays tiers.
Le reste, secondaire, peut se discuter.

En conclusion : les hyènes, les chacals, les rats wahhabo-sionistes, les néo-harkis peuvent se mettre un doigt dans … puis le mettre sous leurs narines pour sentir l’odeur de leur propagande nauséabonde.

Cheikh Si Mimoun

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s