Premier effet ‘’Snowden’’ : Bruxelles obligé de réagir


Espionage USPendant que Edward Snowden cherche des solutions pour sa survie, la bombe qu’il a lancé il y a quelques jours commence tout juste à produire ses effets. La Commission européenne vient, en effet, de demander aux Etats-Unis de lui fournir « des explications » sur leurs programmes d’espionnage des communications dans une lettre adressée au secrétaire américain à la Justice, Eric Holder.

L’auteur de la lettre, la commissaire européenne en charge de la Justice, Viviane Reding, évoque même la possibilité de réévaluer ‘’la relation transatlantique à la lumière des réponses’’.

Se peut-il que l’Union européenne ne fut au courant de rien concernant les divers programmes d’espionnage américains et la volonté de Washington de surveiller tout ce qui se passe dans le monde ? Ils auront du mal à nous le faire avaler.  On pourrait tout juste leur accorder une petite dose de naïveté  qui peut leur faire croire que cette surveillance ne les concerne pas, puisqu’ils sont alliés. Mais alors, on ne pourrait qu’être consterné devant tant de méconnaissance des réalités géopolitiques qui touchent à l’Amérique. Mais  tant de naïveté est peu crédible. D’autant moins que les Etats-Unis n’arrêtent pas de faire pression sur l’Europe pour pouvoir accéder ouvertement et officiellement à toutes les bases de données concernant les citoyens européens.

Ce qui semble le plus probable, c’est que devant les révélations de Washington Post et The Guardian, deux mastodontes du milieu médiatique, les responsables de Bruxelles ne peuvent pas rester silencieux. Ne rien dire serait marquer une complicité évidente avec l’administration Obama. Que l’Europe joue les innocents ou qu’elle soit sincère, n’a finalement que peu d’importance. Ce qui l’est en revanche, c’est que, par sa réaction, les révélations d’Edward Snowden ont acquis une dimension supplémentaire qui pourrait légitimer les protestations internationales (les vraies protestations, et non les demandes timides et apeurées d’explications de la Commission Européenne).

Edward Snowden, le nouveau transfuge de l’Ouest près Julian Assange, peut être fier de lui. Par le passé, les transfuges de l’Est finissaient tous par obtenir des prix Nobel selon leur spécialité s’ils en avaient une, sinon celui de la Paix. On pourrait recommander aux chinois de décerner à notre nouveau dissident le Prix Confucius de la Paix. Ce ne serait que justice.

Avic

3 réflexions sur « Premier effet ‘’Snowden’’ : Bruxelles obligé de réagir »

  1. Le plus important c’est que le citoyen soit informé de ce genre d’espionnage, même si au final, le mouton de base s’en moque.

    Mais que l’U.E fasse mine d’être choquée, c’est risible, ils jouent leur comédie habituelle pour rassurer encore une fois le peuple, que les U.S nous espionnent c’est un secret pour personne, ils espionne le monde de toute façon.
    Que l’U.E ne fasse rien depuis lors, c’est aussi logique, car cette construction est l’oeuvre des US, le vrai problème est que l’info soit tombé aux mains des citoyens, il sera amusant de voir comment l’U.E va jongler entre le fait qu’ils sont de tout manière le jouet des U.S et le fait qu’ils devront faire croire qu’ils nous protègent contre big brother.

  2. Sha
    les espionages cest un monde apart .la puissance d une etat ce se voix quand ce service secret entre en activete pour devandre les interes de l etat et donne la securite au citoyans pas le contraire

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s