Les alliés de la Syrie restent fermes


NasrallahPendant que Téhéran élit son président avec une très forte participation, la Russie rejette d’un revers de main les prétendues preuves de Washington sur l’usage d’armes chimiques par l’Armée Arabe Syrienne. Yuri Ushakov, le conseiller de Poutine va même plus loin en affirmant : « . …nous n’aimons pas nous référer aux fameuses éprouvettes de M Collin ! les mêmes qui contenaient de la prétendue substance chimique de Saddam et qui ont justifié l’invasion de 2003 de l’Irak…..en tout cas, les preuves présentées par Washington ne nous dissuaderont pas de livrer  nos S-300 à Damas ». Et toc ! M.Collin Powell ne se doutait pas qu’il deviendrait un jour, avec ses éprouvettes, une référence historique.

De son côté, le secrétaire général du Hezbollah a réaffirmé la volonté de son mouvement de rester et de se battre en Syrie. « Là où nous devons être, nous y serons », a déclaré Sayyed Hassan Nasrallah. On ne peut être plus clair.

On constate une vraie radicalisation du front de la résistance. Quelle sera la position de l’Iran dans cette nouvelle donne après les élections. Allié indéfectible, il le restera. Mais affichera-t-il ouvertement son engagement militaire au lieu de jouer l’apaisement ?

En tout cas une chose est sûre, désormais. Toute attaque contre la Syrie se transformera en un conflit généralisé.

Avic

6 réflexions sur « Les alliés de la Syrie restent fermes »

  1. « Quel sera la position de l’Iran dans cette nouvelle donne après les élections. Allié indéfectible, il le restera. Mais affichera-t-il ouvertement son engagement militaire au lieu de jouer l’apaisement ? »

    Le président iranien a autant de pouvoir que la reine d’Angleterre (le chapeau en moins, of course!). Le dirigeant de cet étât n’est autre que le Guide Suprême. Lui seul (enfin, pas tout à fait) prend les decisions. On a vu que l’ancien président a failli tout compromettre avec sa hargne, d’où l’élection d’un modéré.

    Le but du jeu étant de colmer les ardeurs occidentales, le temps pour Téhéran d’avoir sa Bombe, ou tout au moins suffisament de plutonium pour fabriquer des bombes sales…Il faut donc gagner du temps, et pour cela, la Syrie – c’est bête a dire, mais c’est comme ça – est un atout. Car, à ma connaissance, ni les USA, ni l’OTAN, ne voudraient se lancer dans deux guerres en même temps. Une en Syrie, et l’autre en Iran. Il n’y a qu’un pays qui est persuadé de réussir: israël! Mais les USA, font tout pour les en dissuader.

    Alors, oui, l’Iran sera toujours du côté de Damas et du Hezbollah, oui l’Iran réitèrera son engagement militaire à Bashar, mais tout en faisant profil bas…toujours dans l’optique de gagner du temps.

  2. Personnellement je prie Le Grand Dieu s’il existe,qu’il aide la Syrie la Vraie á obtenir ces S-300 afin que ces cognés de fils de PD arretent de danser dans la cour des autres.

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s