Putes et soumises : elles rentrent du Djihad enceintes


Les Tunisiennes envoyées en Syrie assouvir les plaisirs sexuels des combattants rentrent au pays enceintes

tni

Les «bataillons» de femmes et de jeunes filles envoyées par des organisations islamistes radicales tunisiennes pour le «djihad» par le sexe en Syrie ont «enfanté» une situation inextricable en Tunisie.

Ces femmes qui se sont adonnées au «djihad a’nikâh» en assouvissant l’instinct bestial d’innombrables «rebelles» syriens sont rentrées en Tunisie enceintes. Certaines ont déjà donné naissance à des enfants dont le père est inconnu. Ces enfants illégitimes, puisque conçus dans une relation hors mariage, n’ont pas et n’auront pas de nom. Ils sont nés sous X et risquent de grandir avec ce lourd fardeau qu’ils traîneraient comme un boulet jusqu’à la fin de leurs jours. Pour les autorités tunisiennes, islamistes elles-mêmes, c’est un véritable casse-tête. La presse tunisienne ne parle que de ça.

Elle revient sur ces filles et femmes qui ont été recrutées par des pseudo-associations caritatives et qui ont été envoyées au «front» syrien pour une nouvelle forme de «djihad», la dernière trouvaille des salafistes qui infestent le monde musulman. Ce «djihad» n’est, en réalité, qu’une forme de prostitution «légitimée» par les extrémistes religieux au nom de la «guerre sainte». «Ces filles viennent pour la plupart des quartiers populaires de la périphérie des grandes villes où elles ont été recrutées par des associations pseudo-caritatives ou soi-disant religieuses de la mouvance islamiste pour aller satisfaire les pulsions sexuelles des djihadistes en Syrie», souligne le site tunisien Kapitalis qui s’interroge sur ce que vont faire les autorités tunisiennes de ces enfants nés sous X en Syrie. De son côté, Assabah News a rapporté le cri de colère et d’alarme de l’avocat Badis Koubakji, président de l’association de secours aux Tunisiens à l’étranger. «Le nombre des Tunisien(ne)s et Somalien(ne)s envoyé(e)s en Syrie est impressionnant.

La situation de ces djihadistes, filles ou garçons, est lamentable. Plusieurs combattant(e)s tunisien(ne)s en Syrie viennent de France, d’Allemagne et surtout de Belgique. Plusieurs ont été tué(e)s, d’autres sont encore dans les camps du mouvement terroriste Jabhat Ennosra (affilié à Al-Qaïda, ndlr). Ceux d’entre eux et d’entre elles qui demandent à rentrer au pays sont empêché(e)s et souvent même liquidé(e)s», précise-t-il. C’est un véritable drame pour les familles de ces filles. C’est pour cela qu’il appelle ces familles et leur demande «de ne plus confier leurs filles ou garçons à des gens qui risquent, au nom de la légitimité du djihad en Syrie, de les expédier sur les fronts du djihad en Syrie et ailleurs». Est-ce suffisant ? Assurément pas.

La guerre en Syrie s’accentue. Et les appels incessants de pseudo-chouyoukh comme Al-Qaradawi adressés aux musulmans pour le djihad contre l’Etat syrien risquent d’attirer de nouveaux contingents de filles naïves et crédules qui accepteraient d’aller en enfer.
S. Baker

http://algeriepatriotique.com/article/les-tunisiennes-envoyees-en-syrie-assouvir-les-plaisirs-sexuels-des-combattants-rentrent-au-

16 réflexions sur « Putes et soumises : elles rentrent du Djihad enceintes »

  1. Pourquoi n’envoient -ils pas pas leurs soeurs et leurs mères en premier?…Sacrée bande d’…nculés dégénérés !!!…Au fait, faudrait peut-être lire le coran avant de faire les mariolles au nom de celui-ci hein !!!

    1. Identifie toi, celui qui traite ces femmes de salope.. Et aucun jugement pour ces hommes qui violent ces femmes ?? Probablement tu aurais été un de ces hommes

      1. Des salopes, je confirme puisqu’elles se sont prostituées au nom des la religion, quand à ce que vous avez qualifiée « d’hommes », ce n’est que de vulgaires mercenaires que les syriens auraient du exterminer avec leurs pseudo épouses.

    2. ceux sont effectivement pour la plupart des anciennes salopes en voile ou nikab.Ceux qui connaissent la Tunisie le savent bien

  2. Il faut bien dénoncer ce site « algérie patriotique » comme celui des fils des plus grands criminels de notre époque c’est à dire les généraux Nezzar et Toufik Mediène qui ont massacré des centaines de milliers d’algériens!
    En revanche cette info du « djihad sexuel » c’est un véritable drame !
    Quand on écoute des charlatans prêcheurs on se trouve embarqué avec des fous pour aller tuer des syriens pour le compte des atlanto-sionistes .

  3. Je reste sans voix…
    juste une plainte au fond de la gorge pour ces malheureuses femmes et ces enfants à venir…
    Quel fardeau à porter une vie entière puis à transmettre aux générations suivantes…
    Que de destins brisés, de vies gâchées… Comment ??? Pourquoi ????
    MAIS LA FAUTE A QUI ????
    Ces pauvres femmes ? Leurs parents ? La misère ?
    L’analphabétisme ? L’argent ? La crédulité ?
    Ces vieillards infâmes qui appellent à la haine, au meurtre, à la prostitution ???
    Nos gouvernements vont-ils enfin se réveiller et arrêter de succomber aux sirènes dorées du golfe ?

  4. Est-ce que vous avez lu les commentaires des quelques lecteurs qui lui restait à ce pseudo journal d’information qu’est Kapitalis ? C’est la même chose pour Algérie patriotique, ne pas trop se baser sur leurs articles. C’est plus de l’intox que de la vraie information. J’ai fouillé un peu partout, on nous montre une jeune femme soi-disant victime d’un lavage de cerveau de la part d’une femme de 40 ans qui aurait tenté de la recruter pour des opérations en Syrie et aussi pour le jihad du nikah . C’est la pseudo journaliste qui aborde le sujet avec cette fille qui serait soi-disant une beurette rentrée en Tunisie pour y étudier dans la ville de Monastir. Le problème est que la pseudo victime balance quelques mots en français et même en anglais mais elle se lance de temps en temps dans une discussion en parfait tunisien sans aucune hésitation sur les mots qui sont sensés poser des difficultés aux jeunes immigrés. J’ai bien suivi la vidéo de l’entretien qu’a consacré une chaine tunisienne à cette pseudo victime et je peux vous dire que cette fille n’est pas une beurette, elle cherche a se faire passer pour telle et c’est ce qui lui est demandé. Ils le font parce qu’en présentant une immigrée, les gens vont penser qu’effectivement, c’est une histoire vraie, vu que les beurettes, sont considérées comme des filles un peu plus naïves et surtout moins manipulatrices que les filles du cru local . C’est comme ça que sont vus les immigrés, bien sûr pas tous mais la majorité. Donc en présentant une pseudo immigrée, ils donnent plus de poids et de véracité à cette histoire . De plus, quand est-ce que l’on a commencé à évoquer cette fatwa, pour qu’aussitôt des gamines se soient retrouvées en Syrie et qu’elles soient rentrées enceintes ? Ils et elles sont vraiment rapides pour procréer et mettre au monde un enfant en moins de 4 mois.

      1. Il n’y a rien à voir, je suis en Tunisie, le mensonge et la manipulation des médias, c’est tous les jours qu’on le rencontre .Entre ce qu’ils disent et ce que l’on constate sur place, il y a un océan . Lors de l’attaque de l’ambassade des USA en Tunisie, on nous a parlé de la mosquée al Fatah à Tunis, présentée comme un repère de terroriste, là ou prêchait abou Yaad . Il se trouve que sans connaitre le nom de cette mosquée, j’y ai prié durant cette fameuse semaine de septembre 2012. Je n’ai jamais rien remarqué d’extraordinaire, une mosquée comme toutes les autres. Plus tard en voulant chercher sur Google maps, une rue de Tunis, je tombe sur le nom de la mosquée, facilement reconnaissable avec le métro qui la contourne. J’ai été sidéré, en apprenant que c’ était la fameuse mosquée des pirates selon nos médias de la désinformation. Ceci n’est qu’un exemple, il y en a foison. Les 1,4 millions personnes assistant à l’enterrement de chokti Belaïd, alors que la population de Tunis n’est que de 900000 habitants, en est un autre. On trouve un carton d’aliment oublié dans un bus et les journaux, affichent en première page  » bombe désamorcée à Kairouan « .
        Ne vous fiez pas au médias tunisiens et algériens, c’est tout ce que je peux vous dire en comparant leurs informations et la réalité du terrain .

  5. Je suis outré par la violence des propos tenus dans les commentaires ci-dessus. Que ces filles aient été faciles ou aux moeurs légères peu importe. Quel comportement un musulman doit il adopter face à ses femmes ? Doit il profiter de ce trait de caractère pour envoyer ces femmes participer à des tournantes en Syrie ou doit il essayer de lui expliquer avec pédagogie (et non pas par la force) que respecter son corps c’est avant tout se respecter elle même ?
    D’autre parts, les situations de ces femmes sont rarement aussi simples et caricaturales que ce qui a pu être décrit ci dessus…

  6. soufianedewaga
    article à lire absolument pour savoir que ce sujet est une pure invention des ennemis de l’Islam pour salir la religion d’ALLAH et les musulmans:
    « ENQUÊTE. Au nom d’un prétendu djihad du sexe, des jeunes femmes seraient contraintes de rejoindre la rébellion syrienne. Manipulation ? Fantasme ?  »
    Publié le 09-11-2013 à 17h55 Par Sara Daniel sur le site du nouvelobs:
    http://tempsreel.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20131107.OBS4614/tunisie-la-verite-sur-le-djihad-sexuel.html

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s