Egypte : Et maintenant ? Les 3 indicateurs à suivre


Armée égyptienneLa deuxième révolution égyptienne a été beaucoup plus courte que la première. 4 jours. Il est vrai que Moubarak était beaucoup plus assis, et depuis plus longtemps. Il est vrai aussi que les égyptiens commencent à avoir un certain savoir faire.

En peu de temps donc, ils ont réussi – à ce qu’il semble, en tout cas – à virer leur président fraîchement élu. Et après ? On ne fait pas des révolutions que pour chasser ses dirigeants. C’est le meilleur moyen de s’en faire déposséder. On a vu comment les Frères Musulmans ont manœuvré pour récupérer la première révolution à leur compte. On se rappelle encore, au plus chaud des manifestations, les barbus très discrets qui disaient à qui voulait les entendre (c’est à dire au monde entier) : « nous ne voulons pas du pouvoir, nous voulons juste soutenir le mouvement ». On a vu ce que ça a donné.

Après Moubarak, tout le monde disait : Quel que soit celui qui le remplacera, ça ne pourra pas être pire. Ça a été pire. Aujourd’hui, la question se pose à nouveau pour l’après Morsi. Peut-il y avoir encore pire ? Pour ma part, j’aurai envie de poser la question différemment : où veut-on mener l’Egypte ? Et en arrière-fond, pourquoi ce coup d’état ?

Il s’agit bien d’un coup d’état militaire noyé dans un coup d’état militaro-populaire. Beaucoup d’indices tendent à montrer que le populaire n’était là que pour justifier le militaire. On se rappelle qu’après la première révolution, l’armée s’est retrouvée dépositaire du pouvoir, du jour au lendemain, comme si l’Egypte était destinée à avoir un super pouvoir militaire aux côtés d’un pouvoir civil secondaire. On a connu ça en Turquie. On se souvient aussi que Morsi, aussitôt après sa prise de fonction, avait contrecarré ce scénario par une sorte de coup de force.

Les militaires sont donc de retour en Egypte. Pour quoi faire ? Là est toute la question. Les mouvements populaires ont un double avantage : D’abord justifier tout ce qui en découlera, et, surtout, par leur ampleur et toute la charge médiatico-émotionnelle qu’ils véhiculent, masquer tous les détails d’un processus visant à un résultat que l’on ne constate que bien après. Les détails sont pourtant bien là, et bien visibles. Du jour au lendemain, une population anonyme sort spontanément dans la rue pour manifester son mécontentement. Chacun sort avec sa pancarte imprimée avec le slogan du moment, en anglais s’il vous plaît, qu’il avait du conserver dans son grenier au cas où. Pancarte accompagnée d’un drapeau américain, et parfois du pays, qui étaient rangés dans le même tiroir, toujours au cas où. Une fois dans la rue, chaque manifestant se retrouve au milieu d’autres manifestants qui, comme lui, avaient aussi prévu le coup et avaient prévu les mêmes pancartes, les mêmes drapeaux, les mêmes mots d’ordre, toujours en anglais qu’il ne pratiquent pas sauf en cas d’insurrection. Ça rappelle ces insurgés libyens que l’on voyait à la télé faisant le  »V » de la victoire, alors même qu’ils ne parlent pas un mot d’anglais, ne connaissant le mot victoire que dans leur langue, l’arabe dans lequel, que je sache,ce V n’a aucune signification.

Tout montre que ces révolutions ne sont pas destinées à l’intérieur, mais à un public extérieur, nous. Ne pas voir une solide organisation derrière ces mouvements c’est jouer l’autruche. Ne pas voir que cette organisation est orchestrée par des gens d’une culture différente de la masse qui manifeste, c’est être aveugle.

Aujourd’hui comme hier, on retrouve dans les mouvements de masse égyptiens les mêmes signes, parmi bien d’autres. Maintenant que la première étape semble réussie, quelle sera la suite ? N’étant pas dans le secret des dieux, nous ne pouvons qu’interpréter indirectement les signes. Dans le cas de l’Egypte, trois éléments fondamentaux sont à prendre en considération:les rapports avec Israël, les relations avec l’Iran et l’attitude vis à vis de la Syrie. En fonction de ces trois éléments, nous pouvons déjà avoir une certaine compréhension de cette révolution elle-même, et aussi en deviner les dessous. L’éclairage sur ces facteurs se fera assez rapidement car la situation en Syrie est telle qu’elle oblige tout le monde à abattre ses cartes et se positionner très clairement.

Surveillons-les donc.

Avic

19 réflexions sur « Egypte : Et maintenant ? Les 3 indicateurs à suivre »

  1. Au-delà de l’élan populaire, il ressort un fait que je trouve, comment dire…intrigant. Avez-vous remarqué que majoritairement, aprés les printemps arabes, les gouvernements étaient des FM. Or depuis quelques temps, ces mêmes FM essuyent des revers assez violents: Turquie, Egypte, Tunisie.

    Alors, questions:
    – Les peuples se sont-ils aperçus que les FM étaient du vent,
    – L’Occident les laisseraient-ils tomber au profit d’une nouvelle stratégie pour le proche-orient. Une stratégie basée sur la force brute?
    -Est-ce que je ne devrais pas arréter de me poser des questions?

    PS. Avic je vous signale que c’est l’armée qui a déposée Morsi, pas le peuple, même si il a servi de pretexte. Est-ce que l’armée aurait pu le faire sans les manifestants, au risque de se faire taxer de putschiste? Je ne pense pas. Mais je peux – et je dois – me tromper.

    1. Réponse : vous vous posez trop de questions…et c’est une maladie contagieuse. Si vous trouvez un bon médecin pour la guérir, envoyez-moi son adresse.

      1. Si vous êtes adepte des solutions radicales, j’aurais bien quelques noms à vous proposer: les docteurs Folamour et Mengélé, par exemple…

  2. Tout à fait d’accord avec vous Avic. J’ai toujours été sceptique au sujet de ces « révolutions » depuis la première en Tunisie. Et c’était les slogans en anglais qui m’intrigait. Meme à Sidi Bouzid sur les murs blancs des maisons de ce gros village. Ce qui était tres surprenant à l’époque.

    Rappelons nous aussi l’Iran en 2009 durant la contestation de l’election de Ahmadinejad , les memes slogans en anglais ainsi que les jeunes iraniens qu’on nous montrait à la télé et qui s’exprimaient en anglais. La Thailande également ou les « jaunes » et « rouges » se battaient, en anglais, pour je ne sais plus quel raison mais certainement pas pour la cause de leur pays.

    Bien sur qu’il y a une raison raison. mais chut car sinon je passerais pour une complotiste. . observons bien l’histoire qui se déroule sou nos yeux.

      1. Y a pas à dire, les organisateurs ont bien fait leur boulot. L’imprimeur qui a reçu la commande aussi.
        Ah la magie de l’écrit ! On se focalise sur le texte et on oublie tout ce qu’il y a autour, comme par exemple le rapport qu’il y a ( ou qu’il n’y a pas) entre celui qui porte la pancarte et le texte de la pancarte.

  3. Manipulation sur manipulation. Une chose est sûre, le peuple Egyptien était le seul peuple arabe à montrer ouvertement son animosité à l’encontre de son président, face à l’humiliation et au rapt de la Syrie.
    Tous les autres peuples arabes se tapissent dans l’ombre et craignent les représailles dans le cas d’un mot de trop ou un geste de travers. Le fait est qu’à présent, nous aurons des masses ignares, aveuglées par la religion qui seront utilisées pour créer une véritable guerre civile sur fond religieux. Nous avons vu il y a moins de 3 semaines de cela le lynchage de ce chef de famille Shiite par une plèbe déchaînée. Ainsi en vont de ces quêtes du pouvoir, elles se terminent par des bains de sang. Tous ces génocides à venir ont été soigneusement planifié par l’Amérique qui a pour unique but d’abroger toutes les religions du monde et instaurer le Nouvel Ordre Mondial, mais nous aurons avant cela d’innombrables nuits de la Saint Barthélémy.

    1. En Algérie et Tunisie aussi. Une majorité sont avec la peuple syrien et le gouvernement légitime. pourquoi croyez vous que Chorki Belaid a été assassiné: il a compris le jeux trouble du Qatar et des monarchies wahabites et des Freres Musulmans . il l’a dis à la Télé; il les a dénoncé et a mis en garde les jeunes qui pensent défendre la bonne cause avec ce faux jihad en Syrie, un jifad sur la voie de Satan comme il l’a dit.

      1. Hello Yasmina,

        Je me posais des questions quant à Tony Cartalucci et à Landdestroyer. Je pensais que le site allait fermer. Ouf, non. Je ne doute pas que Eric Draitser and Nile Bowie continueront la lutte, comme il le font depuis quelques temps.

        Une bonne nouvelle de temps.en temps, cela ne fait pas de mal, isn’t it?

  4. Hi Caligula:

    je pensais à vous. Sur le cours terme, je suis pessimiste. Beaucoup d’épreuves à venir. Sous savez quoi, de plus en plus je pense que les Arabes se battent pour nous, ils sont les éclaireurs pour le monde.

    Prenez soins de votre famille et de vos proches, de ceux que vous aimez et pensez investir dans l’or si vous voulez sauvez vos économies ou bien vous installer à la campagne et cultivez votre terre.!!!:)

    1. Yasmina,

      Je vous remercie pour le lien et les conseils. En ce qui concerne ces derniers, pour ce qui est de la famille tout va bien pour le moment, pour l’investissement dans l’or, cela risque d’être – beaucoup – plus dur. Effectivement pour investir dans l’or, encore faut-il avoir des économies, or ma philosophie personnelle a toujours été d’investir dans…la famille. Du coup, point de PEL et autres conneries du même genre qui n’engraissent que les banquiers. J’ai eu plusieurs pertes au sein de la famille (14 morts en 14 ans, de quoi faire passer la « malédiction » Kennedy pour une broutille), et durant les enterrements je n’ai jamais vu un coffre-fort suivre le corbillard.

      Ma philosophie est de profiter du présent et de prévoir le futur proche histoire d’anticiper les problèmes. Mon leitmotiv: Faire avec ce que l’on a, pas ce que l’on n’a pas. Petite entorse, j’ai un crédit, mais il sera remboursé sous peu.

      Donc pour résumer, j’ai une vieille voiture, une plus récente (pour Madame), quelques CD et DVD, et suffisament de livres pour monter une petite librairie. Et c’est tout. Et un métier que j’adore, même si l’entreprise risque de ne pas passer l’hiver prochain…pas grave, je pourrais toujours trouver autre chose.

      Bref, depuis que je suis gamin, je n’ai jamais pu imaginer le futur de la race humaine. Il me semble qu’elle n’en a pas. Peut-être viverai-je assez vieux pour voir le monde s’écrouler et les hommes revenir aux fondamentaux, on ne sait jamais.

      Salam…

      PS: Je pars aussi du principe que tout homme (ou femme) est maître de sa vie, que seul ses choix compte, mais qu’ils ne doivent pas aller à l’encontre d’autrui…

  5. La révolution égyptienne contre le président déchu est une délivrance. Ce sursaut de la population contre un projet prônant la Charia modèle wahhabite est un évènement historique, un mur de tabou qui s’effondre.

    L’intervention de l’armée égyptienne est une décision responsable et en temps opportun, le devenir de l’Égypte était menacée de somalisation. Le lynchage public de feu Chehata dans l’indifférence du pouvoir était un mauvais signe, pire le pouvoir appeler au meurtre en Syrie.

    Maintenant que Morsi le fondé de pouvoir de dieu est évincé avec toute sa troubadour, c’est aux révolutionnaires de défendre les idéaux nobles de leurs luttes et ne pas laisser le pouvoir aux militaires par principe de démocratie.

    Nous faisons confiance aux talents égyptiens qui viennent d’enseigner aux peuples une nouvelle forme de lutte contre les barbares de dieu; Le danger qui guette toute la nation.

  6. TIENS donc ne soyez pas Étonné depuis le début on sentait qu ’Israël tenait en mains les ficelles qui doivent sceller le futur égyptien.METTRE UN JUIF A LA TÊTE DE L’Etat c’est normal pour Israël suivant le dicton:on n’est jamais mieux servi que par soi même:alors que le pingouin costumé Morsi s’est montré très loin des intérêts de la nation islamique avec ses pieds nickelés de frères mi-musulman mi-yahoudi .Et puis ce Baradei les israéliens vont « l’élire » président de la république avec entre 60 et 70% des suffrages et le tour de passe passe démocratique aura désigné un président « incontestable ».
    Lorsque le président BLANC-BLEU sera au pouvoir LA MOMIE YAHOUDITE régnante forte de son succès suite à la destitution du GRAS-DOUBLE QATARI et a l’éviction du pingouin costumé égyptien et la mise a l’écart de
    ses pieds nickelés de FM,ouvrira toute grande les vannes des pétro-dollars inondant une Égypte dont la coloration politique vire au blanc-bleu,et bien sur les toutous Hollande,Caméron et les autres seront chargés de contribuer a leur façon en ouvrant les vannes du tourisme qui procurera la chair fraiche dont raffolent les violeurs égyptiens et finance pour donner du travail et de l’argent au peuple que veut-il de
    plus??? LE MIRACLE DÉMOCRATIQUE QUOI !!!

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s