Armes chimiques en Syrie, suite… mais pas fin


11.06-masque.gaz_scalewidth_630Une attaque à l’arme chimique de plus en Syrie. Un massacre de plus. Par qui ? Pourquoi ?

Par qui, tout le monde le sait. Toute élucubration là-dessus ne peut servir qu’à des utilisations de propagande au service du pourquoi. Si au début on pouvait percevoir les raisons qui pouvaient pousser les mercenaires à utiliser les armes chimiques, aujourd’hui, on a du mal à comprendre leurs mises en scène, de plus en plus sophistiquées, par ailleurs. Si on regarde d’un peu plus près les inévitables photos et vidéos, on ne peut qu’être d’accord avec le MAE russe : Il s’agit « d’une provocation planifiée d’avance ». On a l’impression que c’est une crèche ou une école maternelle qui a été visée par le missile. A moins que la rentrée scolaire n’ait été avancée en Syrie, penchons pour la crèche, où presque tous les cadres adultes auraient été épargnés. Ou peut-être un orphelinat, puisqu’aucun parent n’est visible. De plus, les responsables du décor hospitalier manquaient certainement de moyens. Même un hôpital de brousse est mieux équipé que celui des vidéos. Pour le personnel, c’est encore pire. Tout au long des vidéos ci-dessous, l’équipe médicale passe son temps à chercher des voies veineuses, comme si leur travail se résumait à ce seul geste. Un petit massage cardiaque anachronique par-ci, une piqure intramusculaire par-là, et beaucoup, beaucoup, beaucoup d’images.

A supposer qu’il y ait eu une attaque à l’arme chimique (arme fournie par les sponsors, faut-il le rappeler), il est difficile d’imaginer qu’un groupe de djihadistes se réveille un beau matin et se décide à perpétrer un tel massacre, avec toutes les conséquences internationales que cela représente, Pour ce genre d’actes plus politiques que militaire, la décision ne peut venir que d’en haut, de très haut même. Il suffit de repenser aux mésaventures de l’Emir Hamad Al-Thani pour voir que personne, dans le camp des ennemis de la Syrie, ne peut outrepasser son niveau dans cette partie.

Si la décision vient de si haut, quel peut bien être son objectif ? A ce haut niveau, chaque protagoniste connait parfaitement les positions des autres et ce qui fonde ces postions. Ils savent donc tous que ni les russes, ni les chinois ne changeront leur vote au Conseil de Sécurité de l’ONU à cause d’un scénario cousu de fil blanc. Ce n’est donc pas la recherche de la bénédiction de l’ONU pour une intervention qui a motivé cette attaque.

Il est possible que ce massacre soit destiné à choquer l’opinion publique pour la faire adhérer à une intervention illégale. Mais l’expérience montre que l’opinion publique, contrairement aux apparences et malgré tout ce qu’on en dit, n’a jamais vraiment compté dans ces cas-là. L’opinion publique n’est que l’opinion des médias. Tout l’art est de faire passer les brouhahas médiatiques en pensées populaires. Ca a toujours marché. Il n’était donc pas nécessaire d’utiliser des armes chimiques pour arracher une adhésion de l’opinion à une intervention.

Il se peut également que la ‘’rébellion’’ cherche à torpiller la réunion de Genève 2. Devant la volonté apparente de l’administration Obama de coopérer avec la Russie dans ce sens, le massacre à l’arme chimique est un bon moyen de lier les mains de Washington et de l’empêcher d’entamer des négociations tant que des soupçons persistent sur la possibilité d’utilisation d’armes chimiques par l’armée syrienne. Mais là aussi les outils pour bloquer cette rencontre ne manquent pas et sont utilisés depuis des mois.

Il y a également l’arrivée de l’équipe de l’ONU pour enquêter sur les anciennes utilisations d’armes chimiques. Le présent scénario serait alors un moyen pour embrouiller les enquêteurs en essayant de détourner leur attention sur ce nouveau cas.

En matière de tentatives de manipulation de la communauté internationale, la Syrie est un cas. Auparavant, toutes les manipulations avaient plus ou moins réussi et avaient permis de réaliser les objectifs pour lesquels elles étaient conçues, sauf en Syrie. Cette nouvelle tentative n’est peut-être qu’une intensification des moyens de manipulations, les premières n’ayant pas fonctionné. Ou cherche-t-on tout simplement à aggraver la situation pour garantir la continuation du chaos syrien ? Ainsi, malgré les victoires militaires de l’armée syrienne, la situation pourrait bien durer encore des mois. Côté djihadistes, ce n’est pas la main d’œuvre qui manque.

Si, jusqu’à présent, le temps a été l’allié de Bachar Al-Assad, cela pourrait peut-être changer à la longue. Une trop longue guerre n’est jamais bonne pour un pays. Quels que soient les buts cachés derrière les attaques à l’arme chimique, on peut déjà dire que Genève 2 n’est pas pour demain, et que les agresseurs ne sont pas prêts à baisser les bras.

Avic

19 réflexions sur « Armes chimiques en Syrie, suite… mais pas fin »

    1. C’est plutôt le Qatar et les saouds qui en sont la cause charles .

      Tiens juste pour rire ici 😆

      Un Prince Saoudien Dépense Des Millions À Disneyland Paris
      QATAR

      Arabie SaouditeArabie Saoudite Disneyland ParisDepense Prince Fahd Al-SaoudDisneyland ParisFamille Saoud ParisFamille Saoudienne Disneyland ParisFamille Saoudienne ParisGaspillage Prince Fahd Al-SaoudParis Fahd Al-SaoudPolemique Disneyland ParisPrince Fahad Al-SaoudPrince Fahd Al-SaoudSaoud Paris
      arabie-saoudite-dineyland-parisUn prince saoudien a dépensé fin mai 15 millions d’euros à Disneyland Paris lors d’un séjour de trois jours au cours duquel il a réservé des attractions et des spectacles pour lui et une soixantaine de ses invités, a-t-on appris lundi de sources concordantes. Le prince Fahd al-Saoud a séjourné au parc de Marne-la-Vallée du 22 au 24 mai, ont indiqué ces sources…. 😦

      http://www.bonjourqatar.com/un-prince-saoudien-depense-des-millions-a-disneyland-paris/

  1. La chimie à bon dos je pense !!!

    En France ça manque pas les fabricants d’armes chimiques …mdrrr alors !

    Donc c’est un joli coup de la hollande et du sang pourri : le sinistre .

    ALLEZ DASSAULT ET MOSANTO …AU GOULAG .HOP . 😉

        1. LOL ! La seule chose qu’on dit à la fin de ce reportage c’est que la SNE ne fabrique plus d’armes chimiques depuis au moins 4 ans. Et le reportage a près de 25 ans…

          1. LES MÉDIAS SE PROCLAMENT « CONTRE-POUVOIR ».

            Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations prémâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.

  2. On apprend dans l’article de M K Bhadrakumar (Footfalls echo in Syria’s rose-garden, http://atimes.com/atimes/Middle_East/MID-01-220813.html) que le général al-Sissi a dit aux leaders de l’opposition syrienne installé au Caire de s’en aller (The Syrian opposition is in a mess and Egypt’s strongman General Abdel Fatteh el-Sisi told its leaders who were based in Cairo to get lost.) Après le licenciement des FM, voilà un second geste du général al-Sissi qu’apprécieront tous ceux qui, dans la situation actuelle, ont pour nord la Syrie et Bachar al-Assad.

  3. Quand la France testait des armes chimiques en Algérie !!!

    Le lieu: un gigantesque polygone de plusieurs milliers de kilomètres carrés dans le nord du Sahara. Là, les militaires français sont restés après 1962, sous l’uniforme puis sous couverture civile, avec l’autorisation des plus hauts responsables algériens. Ce secret d’Etat est révélé ici au terme d’une longue enquête de Vincent Jauvert. Avec le témoignage de Pierre Messmer, ministre des Armées de De Gaulle

    C’était le plus vaste centre d’expérimentation d’armes chimiques au monde Russie exceptée. Un polygone d’essai, comme disent les spécialistes, de 100kilomètres de long sur 60 de large. Cette base ultrasecrète (nom de code: B2-Namous) était contrôlée par l’armée française et se situait dans le nord du Sahara, près de la ville de Beni-Wenif, en Algérie. Là, les militaires français ont mené, sous leur uniforme puis sous couverture civile, des expériences jusqu’en 1978. A B2-Namous, ils ont testé des grenades, des mines, des obus, des bombes et même des missiles, tous porteurs de munitions chimiques. Ce secret d’Etat bien gardé et révélé ici a donc tenu, fait rarissime, pendant des décennies. Le gouvernement français ne voulait en aucun cas qu’il soit divulgué. Car derrière ce secret se cachent au moins trois mensonges d’Etat. D’abord, depuis 1945, la France a toujours nié avoir procédé où que ce soit à des expérimentations d’armes chimiques à l’air libre. Ensuite, Paris et Alger ont toujours affirmé que les dernières bases de l’armée française en Algérie avaient été fermées en 1968. Enfin les accords d’Evian, qui ont scellé l’indépendance de l’Algérie, ont été publiés incomplets: B2- Namous a
    fait l’objet d’une annexe secrète renouvelée en 1967 et en 1972….

    http://www.sahariens.info/quand-la-france-testait-des-armes-chimiques-en-algerie

    1. En fait cet ex-ambassadeur appelle au démantèlement de la colonie sioniste. Il suffit de remplacer « Corée du Nord », etc. par les termes adéquats :
      « Les usurpateurs sionistes ont développé une arme nucléaire, testé des armes nucléaires (…) Si la colonie judéo-fasciste en Palestine continue sur cette voie, elle devrait être rayée de la carte. Ce serait un excellent message et très clair pour le reste du monde et en particulier pour les petites puissances néo-coloniales comme la France et l’Angleterre ! »

  4. La construction des bases françaises en Algérie à Oued Namous (B1,B2,B3), commença en réalité en 1929 d’après des témoins occulaires.Elles furent les deuxièmes au monde après celles de l’union
    soviétique 😦

  5. En regardant ces 2 vidéos et bien d’autres diffusées sur le web,une question me vient à l’esprit:
    – Que faisaint tous ces enfants dans la zone ciblée par les attaques ? Où sont passées leurs parents, leurs familles ?
    C’est tout de même très étrange !

    1. Très bonne question le Caîd :

      Ce qui prouve que les enfants peuvent être aussi une arme de destruction massive !!! 😦

      Ou sont donc les parents ???

      Derrière le rideau pour ne pas gêner le tournage via la caméra ! 😆

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s