Les Etats-Unis et le Royaume-Uni, derrière un FALSE FLAG d’attaque chimique en Syrie


Jeux de guerre: Une explosion dans la ville syrienne de Homs le mois dernier. Il a été maintenant suggéré que les Etats-Unis encouragent le recours à des armes chimiques pour déclencher une intervention militaires internationales.
Jeux de guerre: Une explosion dans la ville syrienne de Homs le mois dernier. Il a été maintenant suggéré que les Etats-Unis encouragent le recours à des armes chimiques pour déclencher une intervention militaires internationales.

Les Etats-Unis derrière un «Plan pour lancer une attaque à l’arme chimique contre la Syrie et en rejeter la responsabilité sur le régime d’Assad ».

  • Fuite d’e-mails provenant d’un contractant de la défense au sujet des armes chimiques disant « l’idée a été approuvée par Washington »
  • Obama a lancé un avertissement au président syrien Bachar al-Assad le mois dernier lui disant que l’utilisation de la guerre chimique était «totalement inacceptable»

Par Louise Boyle

PUBLISHED: 14:16 EST, 29 January 2013 | UPDATED: 14:16 EST, 29 January 2013

Des fuites d’E-mails prouveraient que la Maison Blanche a donné le feu vert à une attaque aux armes chimiques en Syrie dont pourrait être accusé le régime d’Assad et ainsi déclencher l’action militaire internationale dans le pays dévasté.

Un rapport publié lundi contient un échange de courriels entre deux hauts fonctionnaires du Britam Defense, où un projet «approuvé par Washington» est révélé expliquant que le Qatar aurait financé les forces rebelles en Syrie pour utiliser des armes chimiques.

Barack Obama a dit clairement au président syrien Bachar al-Assad le mois dernier que les Etats-Unis ne toléreraient pas que la Syrie utilise des armes chimiques contre son propre peuple.

Selon Infowars.com, le mail du 25 Décembre a été envoyé par David Goulding,  directeur du développement des affaires de de Britam, et le destinataire est le fondateur de l’entreprise Philip Doughty.

On y lit :

«Phil … Nous avons une nouvelle offre. Il s’agit de la Syrie à nouveau. Les Qataris proposent une affaire intéressante et jurent que l’idée a été approuvée par Washington.

Nous aurons à livrer un CW à Homs, un g-shell d’origine soviétique de Libye similaires à ceux que Assad devrait avoir.

Ils veulent que nous déployions notre personnel ukrainiens qui doit parler le russe et faire un enregistrement vidéo.

«Franchement, je ne pense pas que c’est une bonne idée, mais les sommes proposées sont énormes. Votre avis?

Cordialement, David. »

Britam Defense n’a pas encore répondu à une demande de commentaire de MailOnline.

Fuite: Le mail aurait été envoyé par un haut fonctionnaire d’un contractant de la défense britannique concernant une attaque chimique ‘’approuvée par Washington’’ en Syrie dont pourrait être accusée le régime d'Assad.
Fuite: Le mail aurait été envoyé par un haut fonctionnaire d’un contractant de la défense britannique concernant une attaque chimique ‘’approuvée par Washington’’ en Syrie dont pourrait être accusée le régime d’Assad.

Les e-mails ont été publiés par un hacker malaisien qui a également obtenu le curriculum vitae des cadres supérieurs et des copies de passeports par le biais d’un serveur d’entreprise non protégé, selon Cyber War News.

Le profil Linkedin de Dave Goulding le décrit en tant que Directeur du développement des affaires à la Britam Defense Ltd dans le domaine de la Sécurité et des enquêtes. Le profil de Phil Doughty dans le réseau des affaires le décrit comme le chef des Operations pour Britam, les Émirats arabes unis, et de la sécurité et des enquêtes.

Le Département d’Etat américain n’a pas répondu à une demande de commentaire sur les emails présumés à MailOnline,  au jour d’aujourd’hui au moment de la publication. (NDT : 29 janvier 2013)

Cependant, l’utilisation de la guerre chimique a été soulevée lors d’une conférence de presse à Washington le 28 Janvier.

Un porte-parole a déclaré que les Etats-Unis ont rejoint la communauté internationale pour la «la mise en place de lignes rouges communes sur les conséquences de l’utilisation d’armes chimiques».

De nombreuses pertes : les familles tentent d'identifier les corps des combattants syriens abattus et jetés dans une rivière dans la ville syrienne d'Alep aujourd'hui.
De nombreuses pertes : les familles tentent d’identifier les corps des combattants syriens abattus et jetés dans une rivière dans la ville syrienne d’Alep aujourd’hui.

Une fuite sur un câble du gouvernement américain a révélé que l’armée syrienne avait plus que probablement utilisé des armes chimiques lors d’une attaque dans la ville de Homs en Décembre.

Le document, révélé dans The câble, était le résultat d’une enquête menée par Scott Frédéric Kilner, le consul général américain à Istanbul, accusant l’armée syrienne d’avoir utilisé des armes chimiques dans une attaque le 23 Décembre.

Un responsable de l’administration Obama qui a eu accès au document aurait dit : «Nous ne pouvons pas le dire avec certitude à 100 pour cent, mais les contacts syriens ont établi de façon convaincante que l’Agent 15 a été utilisé à Homs le 23 décembre.

L’enquête de M. Kilner comprenait des entretiens avec les civils, les médecins et les rebelles présents lors de l’attaque, ainsi que l’ancien général et chef du programme syrien des ADM, Mustafa al-Cheikh.

Dr. Nashwân Abu Abdo, un neurologue à Homs, est certain que des armes chimiques ont été utilisées. Il a dit à The Cable: « C’était une arme chimique, nous sommes sûrs de cela, parce que le gaz lacrymogène ne peut pas causer la mort de personnes ».

Menaces: Barack Obama a déclaré lors d'un discours le mois dernier que si la Syrie a utilisé des armes chimiques contre son propre peuple, ce serait «totalement inacceptable».
Menaces: Barack Obama a déclaré lors d’un discours le mois dernier que si la Syrie a utilisé des armes chimiques contre son propre peuple, ce serait «totalement inacceptable».

Des récits de témoins oculaires de l’enquête ont révélé qu’un char a lancé armes chimiques et que les gens qui y ont été exposés ont subi des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales, délire, convulsions, et une détresse respiratoire.

Les symptômes indiquent que le composé chimique Agent-15 était responsable. La Syrie a nié avoir utilisé des armes chimiques et a dit qu’il ne l’utiliserait jamais contre ses citoyens.

S’adressant aux journalistes du Pentagone, le secrétaire à la Défense Leon Panetta a déclaré que son plus grand souci était de savoir comment les Etats-Unis et leurs alliés allaient sécuriser les sites d’armes chimiques et biologiques dispersés à travers la Syrie et de s’assurer que les composants ne se retrouvent pas dans les mauvaises mains si le régime tombait , en particulier dans des conditions violentes.

Les forces gouvernementales et les rebelles en Syrie ont tous deux été accusés par des groupes de défense des droits de l’Homme de mener une guerre brutale dans un conflit de 22 mois qui a coûté plus de 60.000 vies.

Copie en cache d’un article effacé confirmant un false flag US/UK avec des armes chimiques en Syrie

Traduction : Avic

http://web.archive.org/web/20130129213824/http://www.dailymail.co.uk/news/article-2270219/U-S-planned-launch-chemical-weapon-attack-Syria-blame-Assad.html

5 réflexions sur « Les Etats-Unis et le Royaume-Uni, derrière un FALSE FLAG d’attaque chimique en Syrie »

  1. ATTENTION !
    Pas moyen de charger la page avec l’article en cache. Ni de la sauver.
    As-tu eu l’occasion d’en faire une copie ? Si oui j’aimerais pouvoir lire ce texte.
    Merci.

      1. Oui, et c’est la même chose: la page s’affiche qqs secondes puis c’est « adresse non valide » !
        Et en « save » ça dure des heures pour avoir une page… blanche !

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s