Syrie : Pas de chapitre VII !


 

« Le P3 ! »
« Le P3 ! »

Brèves remarques sur la Conférence conjointe de Mrs Laurent Fabius, John Kerry et William Hague, le 16 Septembre 2013 à Paris  [1] :

  • Les USA s’escriment à convaincre ceux qu’ils ont compromis dans leur planification de la guerre, au point de leur faire perdre la face, qu’ils ne les ont pas d’ores et déjà vendus sur la table des négociations avec la Russie : en premier lieu les Français, puis les Saoudiens et les Turcs.
  • Il est clair que la réaction de la prétendue « opposition syrienne » est le dernier des soucis de M. Kerry. C’est non sans une certaine confusion qu’il répond à la question les concernant par ce qui se résumerait à dire : « Ils se plaignaient des armes chimiques. Nous les avons rassurés. Que demander de plus ? Ils n’ont plus qu’à venir à la table des négociations. La seule solution passe par le dialogue ».
  • Mais M. Kerry est obligé de mentir et de laisser ses alliés aller dans le mur.
  • Il leur dit que le texte de l’accord conclu à Genève mentionne la soumission du processus de « désarmement » au chapitre VII  de la charte des Nations Unies, alors qu’il s’agit d’une résolution ordinaire du Conseil de sécurité qui stipule l’adhésion de la Syrie à l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques [OIAC] et qui invite à abandonner les options militaires [2] et à se rendre à la Conférence de Genève II pour discuter d’une solution politique ; l’éventuel recours au chapitre VII consistant en une promesse « orale » avancée par la Russie en cas de manquement de l’une quelconque des parties syriennes au bout d’une année de coopération avec l’OIAC.
  • M. Kerry ment et il mentira de plus en plus, jusqu’à ce que ses alliés découvrent qu’il n’y a pas de chapitre VII et que ce n’est plus la peine d’en faire un drame.
  • L’Arabie saoudite peut continuer à se lamenter. La Turquie peut continuer à gémir.  Une occasion a été ratée et la Syrie en est sortie plus forte encore !

Nasser Kandil

17/ 09/2013

Article traduit de l’arabe par Mouna Alno-Nakhal

Article original : New Orient News

http://www.neworientnews.com/news/fullnews.php?news_id=112716#sthash.tTMfdmdA.dpuf

Notes :

[1] Conférence de presse conjointe de Laurent Fabius, John Kerry et William Hague (16 septembre 2013)

http://www.dailymotion.com/video/x14st4q_conference-de-presse-conjointe-de-laurent-fabius-john-kerry-et-william-hague-16-septembre-2013_news

[2] Syrie : L’initiative russe ? Oui… mais pas à sens unique !

http://www.mondialisation.ca/syrie-si-linitiative-netait-venue-de-la-russie-nous-naurions-pas-travaille-en-vue-de-la-signature-de-la-convention-sur-linterdiction-des-armes-chimiques/5349746

Monsieur Nasser Kandil est libanais, ancien député et directeur de Top News-nasser-kandil.

2 réflexions sur « Syrie : Pas de chapitre VII ! »

  1. Avec la défaite de l’Irak dans la guerre du Golfe et le démantèlement
    consécutif de son important programme d’armement stratégique, la Syrie possède désormais l’arsenal militaire le plus avancé dans le monde arabe.

    Ce pays a investi de vastes ressources pour acquérir une série d’éléments destinés à mettre sur pied une puissance stratégique comprenant des armes non conventionnelles (chimiques et biologiques), des systèmes d’attaque à longue portée (missiles balistiques, missiles de croisière et avions de combat) et des systèmes de reconnaissance…

    Les motivations qui poussent la Syrie au développement de cette capacité militaire sont largement inspirées par les convictions du président Assad concernant Israël, convictions partagées par les membres clés de son entourage: l’État Juif « agressif, aux visées expansionnistes », aspire selon eux à occuper le territoire s’étendant du Nil jusqu’à l’Euphrate, afin de réaliser les promesses bibliques. Ils croient également qu’Israël tente de parvenir à l’hégémonie régionale en maintenant les Arabes faibles et divisés. La nature expansionniste et agressive de l’État Juif se traduit au niveau militaire par une série de facteurs: le développement d’armes nucléaires d’Israël, qui lui permet de dominer ses voisins arabes et de les intimider; la formation de ses divisions blindées établie de manière à rapidement déplacer le champ de bataille sur le terrain ennemi; la création d’une puissante armée de l’air capable d’attaquer des objectifs dans toute la région; et enfin son
    adhésion à une doctrine militaire orientée vers l’offensive.

    voir la suite …

    nouvelles-infos.blogspot.fr/2013/08/conflitguerre-mondiale-larsenal.html

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s