Les Etats-Unis luttent contre l’offensive de paix de l’Iran


00-usa-iran-19-06-13Le président iranien nouvellement élu, Hassan Rouhani, n’a pas perdu de temps pour essayer de mettre fin à 34 ans de blocus politique et économique imposé à son pays par les Etats-Unis et leurs alliés.

Le président Barack Obama, juste après avoir pris un mauvais départ sur ​​la Syrie, fait maintenant face à une surprise, l’offensive diplomatique et de relations publiques iranienne à laquelle il sera difficile de résister. Le parti de la guerre de l’Amérique est furieux: ses rêves de voir la puissance des États-Unis écraser la Syrie, puis l’Iran sont compromis.

Depuis la révolution populaire qui, en 1979, a renversé le régime du Shah Pahlavi installé par les Etats-Unis, Washington a cherché à renverser la République islamique d’Iran.

L’Iran a été isolé, mis en état ​​de siège économique et diplomatique intense, est devenu la cible de la subversion et, en 1980, victime d’une invasion par l’Irak soutenue par les Etats-Unis qui a tué près de 500.000 Iraniens.

Le défi américain en Iran est toujours représenté, pour la consommation publique, comme un effort pour empêcher Téhéran de se doter d’armes nucléaires. L’Iran est régulièrement accusé de soutenir le «terrorisme» et la subversion.

En réalité, l’hostilité américaine envers l’Iran est principalement au sujet de la politique à l’ancienne des puissances. En 2003, le secrétaire d’Etat américain Colin Powell a vendu la mèche en admettant que l’acquisition de quelques armes nucléaires par l’Iran aurait «limité» la capacité des États-Unis à utiliser la force dans la région.

Le contrôle du Moyen-Orient est l’un des piliers de la puissance mondiale américaine. Les États-Unis ont dominé le Moyen-Orient depuis 1945, comme que je le détaille dans mon livre “American Raj – How America Rules the Mideast”.  L’Iran islamique a émergé après 1979 comme le défi  le plus important à la domination régionale américaine et le contrôle de son énergie.

L’Iran et l’allié américain l’Arabie Saoudite ont mené une guerre amère par procuration en Afghanistan, en Asie centrale et en Afrique de l’Est, en armant et en finançant des groupes extrémistes. La Syrie est le dernier exemple.

Washington et Israël ont utilisé la question de l’armement nucléaire afin d’isoler l’Iran et d’en faire un état ​​paria, un peu comme cela avait été fait avec Cuba au 20ème siècle.

Il est facile d’oublier que la quasi-totalité de l’industrie de l’énergie nucléaire de l’Iran est sous le contrôle très serré des Nations Unies, sans parler de la surveillance incessante par les agences de renseignement occidentales et Israël. En revanche, Israël refuse l’inspection de l’ONU et maintient un arsenal nucléaire et chimique important.

Il est également facile d’oublier que les premiers signataires du Traité de non-prolifération des armes nucléaires – les Etats-Unis, la Russie, la Grande-Bretagne, la France (et plus tard la Chine) – ont tous violé l’engagement stipulé dans le pacte de réduire rapidement, puis d’éliminer leurs arsenaux nucléaires.

L’Iran est en train de faire un effort important pour convaincre le monde qu’il n’a aucune ambition d’armes nucléaires, à commencer par son chef spirituel, l’ayatollah Khomeiny qui a émis une fatwa condamnant toutes les armes nucléaires.

Jusqu’à présent, les Etats-Unis, sous la forte pression d’Israël, répond prudemment mais positivement.

Israël a clairement fait savoir qu’il veut que les Etats-Unis attaquent l’Iran et écrasent ses capacités militaires, nucléaires et non nucléaires. Tout aussi important, dit Israël, est la nécessité de liquider les cadres scientifiques nucléaires iraniens.

Mes sources en Irak m’ont rapporté que depuis l’invasion américaine en 2003, plus de 200 scientifiques et techniciens nucléaires irakiens ont été mystérieusement assassinés. Un certain nombre de personnels nucléaires iraniens ont également été assassinés par des bombes, largement soupçonné d’être l’œuvre du Mossad, l’agence  d’espionnage d’Israël.

Le parcours logique à suivre pour les États-Unis  est d’accueillir les ouvertures de l’Iran et de rétablir des relations normales entre les deux puissances. Un Iran aligné sur le monde extérieur est probablement moins gênant que l’Iran en colère, effrayé, assiégé d’aujourd’hui.

En outre, Washington devra, à un moment donné, accepter que l’Iran est une puissance régionale influente avec ses propres intérêts légitimes. Si l’Iran n’a vraiment pas d’ambitions d’armes nucléaires, la seule raison qui fait que Téhéran accepte de subir des sanctions punitives est l’orgueil national.L’Iran a besoin de croissance économique, pas d’orgueil.

Si Washington veut vraiment la stabilité plutôt que la soumission, alors il devrait accepter les ouvertures de l’Iran.

Quant à l’état de quasi-guerre entre l’Iran et Israël, le point crucial de cette confrontation est l’absence d’un Etat palestinien. Si jamais Israël accepte un tel état ​​viable, l’hostilité avec Téhéran sera fortement diminuée. Rappelons que parmi les menaces mutuelles dans les années 1980, Israël a tranquillement vendu à l’Iran 5 milliards de dollars d’armes américaines.

Eric S. Margolis est un primé, chroniqueur international. Ses articles ont paru dans le New York Times, l’International Herald Tribune, le Los Angeles Times, Times de Londres, le Gulf Times, le Khaleej Times, Nation – le Pakistan, Hurriyet, – Turquie, Sun Times Malaisie et d’autres sites d’information en Asie.

Traduction Avic

http://www.informationclearinghouse.info/article36305.htm

6 réflexions sur « Les Etats-Unis luttent contre l’offensive de paix de l’Iran »

  1. Pour info il y a ça aussi en Iran . 😉

    Le 3 Septembre 2013, l’Iran Fars Nouvelles Service a signalé que l’Iran a exporté une somme totale de 39557 kg de safran vaut 53,5 millions de dollars au cours des cinq premiers mois de l’année en cours.

    République islamique d’Iran produit près de 96% du safran dans le monde et possède la plus haute qualité et la densité parmi les autres safran pays dans le monde la production, comme le Cachemire indien occupé , Grèce, Maroc, l’Espagne, l’Italie, l’Azerbaïdjan et la Turquie.

    En Iran, le safran est cultivé sur 124.000 hectares. À l’heure actuelle, l’Iran a produit 250 tonnes de l’or rouge par an et s’est fixé un objectif de 500 tonnes en 2021. Iran exporte safran dans plus de 40 pays étrangers.

    Il faut environ 140.000 à 150.000 fleurs pour obtenir 1 kilo (2,2 livres) de safran. Une livre de safran pourrait rapporter entre 1800 $ à 2000 $ sur le marché mondial.

    Safran (crocus sativus nom botanique), est l’épice la plus chère au monde. Dérivée des stigmates séchés du safran Crocus violets, il faut quelque chose de 70.000 à 250.000 fleurs pour faire un kilo de safran. En outre, les fleurs doivent être cueillies à la main individuellement à l’automne lorsque ouvrir complètement. Regardez une vidéo ci-dessous.

    Safran a été utilisé comme plante médicinale et un ingrédient dans de nombreux plats de nourriture populaire à travers le monde avant même l’époque du roi Salomon. La reine Cléopâtre utilisé pour se laver le visage avec une infusion de safran pour améliorer sa beauté et prévenir les imperfections, et de se rendre plus attrayant.

    Safran est même mentionné dans la Bible juive et chrétienne parmi la plupart des arômes les plus convoités.  » myrrhe et d’aloès, avec tous les principaux aromates nard et le safran;; calame et à la cannelle, avec tous les arbres à encens hymnes un verset de l’amour dans le Cantique des cantiques, « .

    Historiquement, les commerçants arabes dans l’Espagne musulmane introduits safran aux Européens environ 900 CE. Les Croisés chrétiens, après avoir détruit la domination musulmane de 900 ans en Espagne, a pris ampoules de safran en Italie, en France et en Allemagne.

    http://rehmat1.com/category/muslim-world-news/

    http://rehmat1.com/2013/09/19/saffron-irans-red-gold/

  2. « Si jamais Israël accepte un tel état ​​viable, l’hostilité avec Téhéran sera fortement diminuée ».

    N’oublions jamais que « israël » est le fond du problème posé au coeur du « monde arabe » moyen-oriental…Il fût imposé à la région par l’ « ONU » des vainqueurs de la seconde guerre mondiale avec un partage du « mouchoir de poche » territorial palestinien, alors sous mandat de la puissance britannique, pour y installer la dernière colonie de peuplement européenne, avec son administration auto-définie et proclamée « état juif au nom d’ Israël » dans ce qui lui tient lieu de « constitution », sa déclaration unilatérale d’indépendance…

    Cette entité nouvelle, qui ne s’est jamais fixée de « frontières » tant intra qu’extra palestiniennes, a ouvert le proche-orient à une colonisation par les « juifs » sionisés, ethnicisés, racialisés (1) du monde entier, dans la perspective du « grand israël »…

    Nous pouvons voire là, la ligne de fracture entre les « anti-sionistes » qui sont prêts à s’accommoder d’un « Petit Israël » au côté d’un prétendu « état palestinien » dont nous avons les oreilles rabattues depuis l’aberration historique du « partage » territorial, et ceux qui considèrent qu’un petit israël est incompatible avec la génétique idéologique sioniste ayant présidé à la création et animant constamment l’Entité, avec des « pauses » suivies de nouveaux bonds en avant historiques…

    Il suffit de jeter un oeil sur le « territoire » palestinien dévolu par voie de négociations entre l’Empire et les dirigeants de l’entité à « un état palestinien »…

    Pour en revenir à l’Iran, Ahmadinejad a toujours été très clair à ce sujet, ce qui lui a valu l’hostilité générale des dirigeants nord-atlantique, dont le turc, et des leur clientèle dynastique « arabe » du Golfe…Soyons attentifs à la « démarche » de son successeur enturbanné…Hélas, je crains que l’ Islam ou toute autre religion politiquement instrumentalisés soit tout à fait compatible avec les intérêts de l’Empire, dans toutes les parties de la planète…

    (1) Lire Shlomo Sand : « Comment fût inventé le peuple juif »

    Le judaïsme au sens religieux du terme est aujourd’hui réduit à la marge…

  3. D’accord avec cet article sauf sur un point: la Palestine dont l’Iran se fout autant que tous les autres États de la région. C’est un alibi commode, un point de rhétorique obligé, rien de plus.

  4. Excellent article !(En revanche, Israël refuse l’inspection de l’ONU et maintient un arsenal nucléaire et chimique important.) Et de quel droit ? je pense que depuis la dernière guerre , ils ont le statut de « victimes  » (justifié bien sur ) ,mais ils s’en servent depuis toujours pour essayer de tout obtenir ! Ils doivent eux aussi obéir quand aux lois sur les armes chimiques et nucléaires ,ou alors pourquoi l’interdire aux autres pays ?!

  5. Un pays menaçant l’univers entier. 😉

    De quoi s’agit-il donc ?
    Comment, vous n’avez pas deviné ?
    Voyons, quel est le seul pays de la planète qui menace la sécurité de toute la région depuis des décennies ?
    Quel est ce pays atrocement dangereux qui n’a jamais envahi personne depuis au moins deux siècles ?
    Quel est ce pays si agressif qu’il se donne tous les moyens disponibles pour se constituer l’armée la plus puissante qu’on ait jamais vu et qui consacre pour se faire la somme monstrueuse de $ 6 milliards par an à s’armer jusqu’aux dents (piqûre de rappel: le budget US est de $ 1200 milliards – Israel $ 18 milliards dont $ 3 milliards venant des USA chaque année – France $ 66 milliards – Singapour $ 11 milliards – Arabie Saoudite $ 38,7 milliards – Oman $ 4,5 milliards etc…) ? (Sources – Singapore Defense and Security Report Q2 2009)

    Quel est ce pays dont les capacités nucléaires militaires menacent tous ses voisins et qui nie farouchement posséder la moindre arme atomique ?

    Hummm… Vous avez deviné n’est-ce pas ?

    Oui, oui c’est cela, il s’agit de l’Iran bien sûr. Qui d’autre voyons ? 🙂

    http://cochonsurterre.blogspot.fr/2010/05/iran-et-la-bombe-nucleaire-cest-magique.html

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s