L’Internet des BRICS pourrait mettre fin au Réseau contrôlé par les Etats-Unis


e1bc67e6c1378c002bb40703e309187c_articleLe bloc des BRICS est sur le point de créer un nouveau système qui garantit l’accès à Internet simple et bon marché à des millions de personnes. De cette façon, pourrait être mis fin à l’hégémonie des Etats Unis d’Amérique (EUA) sur le Réseau.

Il s’appelle BRICS Cable et se présente comme une infrastructure alternative dans un monde qui se trouve au milieu d’importants défis économiques. Car actuellement, les pays du BRICS sont connectés entre eux à travers des centres de télécommunications situés en Europe et aux Etats-Unis, ce qui implique des coûts élevés pour eux.

Il s’agit d’un système formé par des câbles de fibre optique de 34 000 kilomètres de long, avec une capacité de 12,8 terabits par seconde, qui unira la Russie, la Chine, l’Inde, l’Afrique du Sud et le Brésil (c’est-à-dire, les BRICS), avec les Etats-Unis par Miami. Sa finalité sera de garantir à des millions de personnes un accès à Internet facile et bon marché.

De la même manière, il offrira un accès immédiat aux pays du bloc aux 21 pays africains et permettra que ces nations aient accès aux économies des BRICS.

Les étapes de planification et de faisabilité ont commencé en mars 2011, peu de mois après l’acceptation de l’Afrique du Sud dans le bloc économique, et on estime que le système entrera en fonctionnement à partir du deuxième semestre 2014.

« Le public en général ne connaît pas la majeure partie du plan des BRICS. Cependant, il est très réel et extrêmement efficace », affirme le site Web Planet Infowars.

En fait, signale le site Web, des investisseurs du monde entier ont déjà montré leur intérêt dans ce projet sans précédents.

Depuis qu’on sait que la NSA a intercepté les communications de Latinoaméricaines, et qu’elle a espionné le groupe pétrolier brésilien Petrobras et les citoyens qui ont confié données personnelles à des compagnies comme Facebook et Google, la présidente du Brésil, Dilma Rousseff, a ordonné une série de mesures pour combattre l’espionnage des Etats-Unis d’Amérique. Initiatives qui s’ajouteraient à celle de cette nouvelle infrastructure.

268327c4596fe8a00921287b2dae2a21_article630bw

 

 

RT. Moscou, le 23 septembre 2013.

Traduit de l’espagnol par : Estelle et Carlos Debiasi

El Correo.

11 réflexions sur « L’Internet des BRICS pourrait mettre fin au Réseau contrôlé par les Etats-Unis »

  1. Tin je commence à distinguer les accents sud africain indiens etc…
    Bonne nouvelle, grosse quenelle au big brother du nwo.
    Merci pour l’info, je la trouve intéressante yen a que 3 en tout qui ont relayé.

  2. Et bien espérons que ça ne reste pas qu’un projet qui dormira au fond d’un tiroir. Les enjeux économiques et stratégiques sont colossaux. Faudra-t-il qu’une fois de plus que l’idée vienne d’ailleurs pour que les instances européennes envisagent de ne plus dépendre de ce monopole américain ? Espérons le. Mais les connaissant je ne serais pas surpris d’apprendre que nos chers dirigeants mettent toute leur énergie pour s’opposer au projet des Brics.

  3. quand ont dit que les americains sont une nation de vampire ! encore une preuve ,de toute maniére c est fini de profité des richesses des pays pauvres pour leurs seul interet ,le monde a ouveret les yeux et ça va faire mal a l occident

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s