Grosse rigolade à Téhéran…


5F1FB838-B830-4846-8ABD-2A213ACF8F27_mw1024_n_sPour son premier contact avec le monde occidental en tant que président, Hassan Rohani a fait carton plein. Il est rentré de New-York les mains chargées de cadeau pour le guide suprême Ali Khamenei.

Le premier d’entre eux concerne bien sûr le nucléaire iranien qui semble se diriger vers une solution rapide. Rohani se permet même de fixer des échéances. 3 mois, dit-il, peut-être 6.  On parle déjà d’allègement des sanctions.

Les relations irano-américaines, ensuite. Les Etats-Unis font tout pour faire baisser la tension en vue d’un dialogue. Il y a d’abord eu des rumeurs persistantes sur une rencontre entre les présidents des deux pays en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unies. Mais l’Iran a poliment décliné l’offre, sans fermer la porte. Malgré la ‘’rebuffade’’ de Rohani, Barack Obama a finalement pris l’initiative de lui téléphoner alors qu’il était sur le chemin de l’aéroport pour quitter le sol américain.

Enfin, cerise sur le gâteau, ces bonnes nouvelles ont eu pour effet de provoquer la zizanie parmi les responsables israéliens. Comme il fallait s’y attendre, le bonheur de l’Iran ne pouvait que faire le malheur du gouvernement israélien et de son premier ministre. Netanyahou n’a pas été avare de propos acerbes contre l’attitude de Washington. Ce qui n’a pas eu l’heur de plaire au président israélien, Shimon Peres, qui a vivement réagi aux propos tenus contre le partenaire américain. «  Vous pouvez être pour ou contre les américains mais je n’aime pas le ton offensant de nos responsables », dit-il.  Peres, qui n’est pourtant pas un tendre au point que l’on en oublie qu’il fut prix Nobel de la Paix, a même une position diamétralement opposée à celle du gouvernement Netanyahou, en estimant qu’une reprise des relations irano-américaine était une bonne chose.

Qu’ont fait les iraniens pour en arriver là ? Ils n’ont renoncé à aucune de leurs prétentions et n’ont cédé en rien dans les exigences américaines. Leur discours vis-à-vis d’Israël et de toutes les forces hégémoniques est resté le même. Ils continuent, plus que jamais à soutenir la résistance palestinienne et la Syrie. Ce qu’il y a de changé, ce n’est pas ce que font les iraniens, mais celui qui dit ce que font les iraniens.  L’ancien et le nouveau président, Ahmadinejad et Rohani, disent pourtant la même chose, mais chacun à sa manière.

Le guide suprême nous aurait-il fait, volontairement ou non, le coup du bon et du méchant flic ? Le méchant, l’ogre, l’infréquentable, c’est bien sûr Ahmadinejad, celui dont mêmes les propos les plus gentils ne pouvaient qu’être mauvais. C’était un des rares personnages au monde qui, quand il disait ‘’paix’’, ‘’concorde’’, ‘’amitié’’, était traduit en langage occidental en ‘’guerre’’, ‘’discorde’’, ‘’ennemi’’.

A l’opposé, nous avons le gentil Rohani. Avant même son investiture, bien que ce soit un parfait inconnu, les médias avaient décidé que c’était un gentil. Quand il dit ‘’paix’’, tout le monde entend ‘’paix’’. On va même jusqu’à déformer certains de ses propos qui ne sont pas assez gentils pour les édulcorer. Ainsi, après avoir tenté à différentes reprises dans différents interviews, de lui faire reconnaître l’holocauste, de guerre lasse on arrange sa réponse à CNN en une reconnaissance en bonne et due forme, même si ce n’est pas tout à fait vrai. Une sorte de repêchage. Tout sera fait pour que Rohani reste ce gentil futur interlocuteur qui justifie qu’on lui tende la main.

Le guide suprême doit rire sous sa barbe. Finalement, il est dans une position confortable. Il lui suffit d’attendre et de voir venir. Quant à Hassan Rohani, quel que soit son portrait réel, il semble parti pour être un saint, du moins tant que l’occident a besoin de se rapprocher de l’Iran.

Avic

24 réflexions sur « Grosse rigolade à Téhéran… »

  1. La civilisation iranienne est de loin plus ancienne et plus riche que celle des américains et possède une population homogène donc plus de sagesse dans les décisions.Malgré tout l’Iran étant une puissance régionale n’a n’a jamais attaqué un pays .

      1. @ zelectron
        Autant qu’il me souvienne c’est l’Irak, poussé par toujours les mêmes semeurs de foire, qui a attaqué l’Iran : les Iraniens se sont défendus… Quoi de plus normal !
        Cordialement – mvl17

    1. Car l’histoire commune de ces deux peuples remonte à plus de 2500 ans, excusez du peu ! En 553 avant notre ère, le fondateur de l’empire
      perse, Cyrus s’empare de Babylone. Déportés de Judée par Nabuchodonosor après la destruction du Temple en 585, les juifs y vivent en servitude. Cyrus les libère et leur restitue les objets sacrés arrachés au Temple. Ce qui fait de lui « le seul « goy » qualifié de messie dans la Torah » (en note, Ardavan Amir-Aslani cite Isaïe 45 1-5 « Ainsi parle Yahvé à son Oint Cyrus qu’il a pris par la main droite » ; un commentaire de l’école biblique de Jérusalem (chrétienne) rappelle que le terme oint est devenu un titre messianique, il est l’équivalent français de l’hébreu mashiah, messie, que le grec traduit par Christ).

      La Bible, encore, raconte comment Esther, épouse juive de Xerxès, obtient de lui qu’il sauve son peuple. Il ordonne : « Laissez les juifs suivre ouvertement les lois qui leur sont propres et portez leur assistance contre qui les attaquerait ». C’est l’origine de la fête juive de Pourim. Les tombeaux d’Esther et de son oncle Mardochée ont été placés, fin 2011, sur la liste des trésors nationaux par le gouvernement de Téhéran.

      Juifs d’Iran, Iraniens juifs

      La présence en Iran d’une forte communauté juive depuis l’Antiquité est connue. Elle est restée la plus importante du Moyen-Orient après Israël. Même après trente ans d’érosion sous la République islamique, elle compterait environ 25.000 personnes (contre 80.000 en 1968) et bénéficie dans la Constitution (article 13) d’un statut de minorité
      religieuse reconnue, au même titre que les chrétiens arméniens et les
      zoroastriens.

      http://www.fait-religieux.com/juifs_et_iraniens_les_faux_ennemis

      1. Vous écrivez : « …Esther, épouse juive de Xerxès, obtient de lui qu’il sauve son peuple… ».

        Déjà les «sayanim», quoi!

      2. @ Pilonydas,

        Merci de nous rappeler l’Histoire antique de la Perse : les relations avec les Hébreux remontent en effet à fort longtemps, si l’on en croit la Bible
        L’ histoire d’Esther est sanglante ; c’est celle d’une vengeance, qui montre que les juifs n’ont jamais fait de cadeaux à leurs adversaires : ce n’est pas seulement la loi du talion, mais plutôt 100 pour 1 – comme à Gaza en 2009 et depuis 1947en Palestine occupée.
        Le Livre d’Esther (Bible de Jérusalem) raconte cette revanche de Mardochée et sa nièce. C’est édifiant : cf. Le grand jour des Purim Est 9, 5-19…
        Après que les juifs aient massacré les goyim, leurs voisins, toute une journée durant, Esther demanda, entre autres, au roi l’autorisation pour les juifs de massacrer une journée de plus ! verset 13.
        Est-ce une légende ou est-ce vraiment historique ?

        Cordialement – mvl17

  2. En fait, le guide suprême Ali Khamenei a bien saisi le fonctionnement mental, la psychologique névrotique des gouvernants Yankees et de leurs laquais européens; à partir de là, il a mis en œuvre- en mon sens- une stratégie sur le long terme, avec pour seuls objectifs :

    1) la préservation de la souveraineté de l’Iran/la défense de ses intérêts et donc le respect du peupe perse à disposer de lui-même et de ses richesses…Face a un ennemi hyper-armé et immoral….

    2) « sauver » son peuple des conséquences de cet embargo injuste et inhumain… Donc il a joué – entre autre- sur l’image médiatique de deux hommes – utile chacun à chacune des étapes qui devaient aboutir sur ce que nous voyons aujourd’hui : les yankees et leurs laquais européens n’ont plus qu’un seul objectif ; se rapprocher de l’Iran et c’est une course entre eux pour faire photographier- le plus rapidement possible- auprès du Président Iranien Rohani – avec comme arrière pensée : signer -le plus rapidement possible-des contrats économiques qui permettront aux économies françaises, européens, américano-sionistes de se relever….

    Toutefois le guide suprême Ali Khamenei n’aurait pu atteindre-aussi rapidement- son objectif :

    a) s’il n’y avait pas eu la RÉSISTANCE du peuple Syrien- qui lui, à démontré l’incapacité des américano-sionistes à gagner une guerre asymétrique-que ce même trio que sont les Etats-unis d’Amerdique, l’Angleterre, la France ont déclaré au peuple syrien par le biais de mercenaires qu’ils arment, financent soutiennent politiquement….venus de plus de nombreux pays,
    b) La peur des yankees face à un ennemi aussi bien armé, entraîné qu’est l’armée de l’Ours Russe,–revenu en force sur la scène international et qui, par son intransigeance à su RE-gagner la confiance de nombreux gouvernants- DE PAYS non-SOUMIS OU NON ALIGNÉS SUR L’IDÉOLOGIE AMÉRICANO-SIONISTE….!!!!

    c) Les yankees se retrouvaient seuls avec le roquet français pour aboyer, menacer la Syrie….
    d) la condamnation ferme des partenaires de l’Ours Russe tels les BRICS- les pays d’Amérique Latine…-
    e) la peur d’être tenu pour responsable d’une troisième guerre mondiale

    La force de la résistance de l’axe qu’est l’Iran, la Syrie, le Hezbollah rejoint par la Russie, la Chine….est de ne jamais sous-estimer l’ennemi et d’organiser sa perte en utilisant ses propres armes médiatique et de propagande; le guide suprême Ali Khamenei- LE NATIONALISTE- l’a très bien compris et, a su en jouer en choisissant les Hommes que chaque combat nécessite : le « rigide » Ahmadinejad- avec deux mandats à jouer « sa » partition celle écrit par le guide Suprême, puis est venu Rohani  » le « séducteur » qui lui aussi joue sa partition…. celle écrit pour les intérets de l’Iran et de son peuple…

    Et, voilà comment un pays, un peuple, une civilisation trois fois millénaires met pratiquement à genoux les gouvernants Yankees, pays le plus armés, le plus dangereux, le plus criminel de l’histoire humaine avec un palmarès de meurtres, de massacres, d’abominations, de destructions, de pillage…. digne d’un serial killer trés productif à l’aune de ses 250 ans d’existence = le peuple yankee est trés productif dans la haine, les massacres, les destructions et le pillage!!!!!
    Et, c’est ce genre de peuple qui est admiré, copié…. par des milliers d’européens, des millions d’arabo-musulmans…. Honte et déshonneur sur ces peuples à la psychisme de colonisés…. de sodomites!!!!!!

    Hadria RIVIERE

  3. Le message de Rohani au monde : la force tranquille sans ambiguïté .

    L’Empire perse et les juifs dans l’histoire

    Le moins que l’on puisse écrire est qu’Israël n’est pas reconnaissante envers l’Iran des Perses et de Darius. Nous lisons dans l’encyclopédie Wikipédia :
    « La communauté juive en Iran est parmi les plus anciennes du monde ; ses membres descendent des juifs qui sont restés dans la région après l’exil en Babylone, quand les souverains achéménides du premier Empire perse ont permis aux juifs de retourner à Jérusalem. Le Deuxième livre des Rois, dans les versets (17,6 ;18 ;9-12), situe en 622 av J.-C. l’exil de la minorité juive, de Babylone vers l’Empire Mède, par le roi Assurbanipal. Plus tard, Cyrus II, laissera les juifs retourner à Jérusalem. Les juifs d’Ispahan, de même que ceux de Médie, ont une tradition orale qui les rattache à l’exil de Babylone. L’Empire iranien, créé par Cyrus II (dit Cyrus le Grand) dura plus de mille ans, puis succomba à la conquête arabe en 642 ap. J-C. (…) Les juifs accueillirent favorablement les Arabes qui prirent Ispahan en 642. Certains se convertirent à l’islam. Mais la majorité conserva son identité, l’islam tolérant à l’époque le judaïsme. De par le statut de dhimmi, ils s’engagèrent à payer l’impôt de capitation Jizya, qui fut
    historiquement institué auparavant dans l’Empire byzantin ».

    « Œuvrez à ce que le bien gagne le monde, à ce que le froid de l’hiver cède la place à la douceur du printemps. » Ferdosi, grand poète iranien.

    À bien des égards, le discours de Rohani a perturbé les scénarios en cours et de fait, les pays occidentaux sont amenés, malgré les réticences d’Israël, à réévaluer leur relation avec l’Iran. Les pays européens se sont bousculés pour rencontrer le président iranien. Cependant, le message de Rohani envers les États-Unis est celui qui suscite le plus d’espoir.

    Le discours du président Rohani .

    http://www.legrandsoir.info/

    1. Les jew tels les bauer rothschilds,les winsors etc, les nétanyahu et cie, descendent en fait des khazars….mongoles huns.. Turks QUI furent pharisaÏsés à partir du 9éme siécle de notre ére, un pharisAîsme prosélyte, ce Israel est la pire des impostures qui soient.

  4. Histoire de finir de se poiler, non seulement Peres a recadré Bibi, mais il en rajoute une couche:

    « The Israeli government will consider ratifying the Chemical Weapons Convention, President Shimon Peres has announced. It follows Syria’s decision to give up its chemical arsenal. »(…)

    Et pour enfoncer le clou:

    « “I am sure our government will consider it seriously,” Peres told reporters Monday in Dutch capital The Hague, which is home to the OPCW – the watchdog overseeing the convention. »

    “I am sure our government will consider it seriously,” y’a de quoi s’étrangler de rire, non?

    Pôv’ Bibi.

    http://rt.com/news/israel-consider-chemical-treaty-537/

  5. Mouai et voir sur nos merdias dit de France  » nétanyahu, demande le
    désarmement nucléaire militaire de l ‘Iran  » ce type et ses amis sont vraiment à enfermé en structure psychiatrique, ça c’est un fait !!! .

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s