Vers la déconfiture de la France en Syrie


Tribune libre AlMutanabi Jasmin

60343359_014785990-1

Hélas, diplomatiquement et militairement la France s’est laissé piéger. On imagine le tollé international qu’aurait soulevé une coalition uniquement composée des Etats Unis et de l’Arabie Saoudite. Il fallait à la conjuration un compère de moralité, un indigné patenté, un tampon socialiste pacifiste droit-de-l’hommiste.

Ballot, le Président français, sans doute instrumentalisé par le jeu de malice des Saoudiens et des Israéliens, s’est empressé de remplir la fonction. Les bleus du Quai d’Orsay n’ont rien vu venir; ils se sont abstenu de poser des conditions. Maintenant, il est trop tard pour faire machine arrière et le dégagement diplomatique vers l’Iran qui s’amorce permettra tout juste de temporiser. Reste que la facture risque d’être salée. Car la table de la diplomatie française a proprement été renversée!Dans le monde arabe, la fracture est consommée. Désormais, la chose est entendue et répétée: Paris est inféodé. Oubliée la posture de De Gaulle dénonçant l’arrogance israélienne, balayée la main tendue de Giscard aux Palestiniens, révolue la politique équilibriste de Mitterrand, effacée l’audace de Chirac, amnésiées les bizarreries de Sarkozy. Désormais France USA c’est kif kif. La posture du médiateur ami de tous est révolu. Les accrédités du corps d’Orient sont discrédités.

A Pékin, nos plénipotentiaires rament, à Moscou, ils plongent, partout ailleurs, ils tentent d’expliquer en apnée que Paris reste la capitale d’une nation libre et indépendante dont l’influence dépasse largement les faubourgs de Bamako. A l’Assemblée Générale des Nations Unis, les pays en espoir de développement et les pays émergents ricanent. A Bruxelles, les piliers fissurés de l’Union Européenne menacent de s’effondrer; celui de la Politique Etrangère et de Sécurité Commune (PESC) est ébranlé, l’Europe de la défense est une histoire ancienne oubliée, la force européenne d’action rapide est une galéjade du siècle passé.

Qu’importe, sous les ors des Palais hypothéqués de la République Française l’illusion de la grandeur demeure. Le conseil de sécurité, le véto, l’arme nucléaire, autant de dissuasions inopérantes qui servent encore de prétextes pour parader et confondre offensive militaire et défilé du 14 juillet.

L’Elysée fébrile tonne et gronde mais le porte-avion reste à quai. L’aéronavale qui n’est pas en capacité de «punir» sans l’assistance d’Israël et de l’US Army attend le feu vert pour appareiller. Sur zone, quelques centaines de matelots patientent en faisant des ronds dans l’eau. Des chasseurs bombardiers sont pré-positionnés en méditerranée.

Le scénario est au point: quelques Rafales iront larguer des missiles Scalp «fire and go» à bonne distance des côtes syriennes. L’armée française est surtout crédible au sol. Elle excelle dans le sale boulot, celui de risque-sa-peau. Comme en Bosnie et en Afghanistan. En Syrie, à l’inverse de la Libye et du Mali, les opérations ne se limiteront pas à quelques canonnades à distance. Il faut s’attendre à encaisser les coups qui viendront en retour. Les combats au sol seront inévitables et contrairement aux Américains qui sous traitent aux armées privées (Blackwater/Academi) et aux Saoudiens qui disposent d’un réservoir de Pakistanais, l’armée française n’a ni mercenaires ni supplétifs à sacrifier. A moins que le Tchad et le Mali…

La guerre zéro mort étant illusoire, Paris et Tel Aviv évaluent le nombre de victimes que son opinion est prête à supporter. Le pouvoir syrien fait exactement le même calcul. Il prépare sa riposte en conséquence sachant que quelques centaines de victimes suffiront à faire lever les pouces des attaquants. Car en dehors des révoltés syriens, des moujahdines fanatisés et des révolutionnaires hachichés, qui est prêt à mourir pour la Syrie? Même à très bon prix car l’argent n’est pas un problème depuis que l’Arabie s’est engagée à couvrir l’intégralité des dépenses de guerre: «without any limit» a précisé le ministre salafiste.

Mais, la population française en majorité hostile à l’engagement de Hollande ne supportera pas la vue d’une goutte de sang et il est à craindre que dans l’hexagone, la guerre consolidera une alliance de circonstance entre la droite parlementaire, une partie de la gauche et même le Front National!

La perspective de sortie de crise s’annonce donc avec un retour sur investissement négatif. Car après le cessez le feu, la mise en accusation de Bachar, la construction des murs d’une Syrie fractionnée en ruine… In fine, au terme de la pantomime diplomatique et sanglante, qui sera le dindon de la farce?

http://hybel.blogspot.fr

via http://oumma.com/174259/vers-deconfiture-de-france-syrie

4 réflexions sur « Vers la déconfiture de la France en Syrie »

  1. Monsieur Hollande, pourquoi livrer des armes aux « insurgés » syriens ?

    Par une femme franco-syrienne, contrainte à l’anonymat.

    Monsieur le Président, Je suis une Franco-Syrienne de quarante ans, installée en France depuis plus de quinze ans. Je suis mère de famille. Je travaille pour l’État français. Une grande partie de ma famille habite en Syrie.

    Depuis le début de la crise syrienne, la France n’a cessé de jouer un rôle majeur. D’abord par son support aux pétromonarchies, en particulier le Qatar et l’Arabie saoudite, partenaires économiques de la France et principaux fournisseurs d’armes et de matériel aux « insurgés ». Ensuite par le modelage d’une opinion publique qui reçoit depuis bientôt trois ans une information soigneusement sélectionnée, servie par des médias qui ont fait le pari de présenter un pouvoir syrien assassin, et surtout de faire abstraction des crimes inqualifiables perpétrés par lesdits « insurgés » sur une population civile désespérée, terrorisée, abusée, violée, égorgée, brûlée vive, décapitée… Les documents illustrant ces actes barbares n’ont pas pu échapper à vos collaborateurs, comme les images publiées dans l’hebdomadaire Paris Match du 12 septembre 2013.

    Après l’attaque à l’arme chimique du 21 août 2013, et dans le mépris total du résultat de l’enquête de l’ONU sur les preuves de l’implication du gouvernement Assad dans l’utilisation de ces armes, vous décidez de punir davantage le peuple syrien, considérant qu’il n’a pas suffisamment souffert, et vous brandissez la menace d’un bombardement qui tuerait davantage de Syriens et détruirait le peu de bâtiments ou d’infrastructures ayant pu échapper aux tirs des « insurgés ».

    Mais, au fil des jours, l’horizon d’une intervention militaire s’éloigne. Vous décidez tout de même d’agir et vous envoyez une généreuse livraison d’armes par la Jordanie et la Turquie, destinées à l’opposition. Or vous savez très bien que ces armes seront utilisées contre le peuple syrien.

    http://www.mondialisation.ca/monsieur-hollande-pourquoi-livrer-des-armes-aux-insurges-syriens%e2%80%89/5352175

  2. UN PETIT RAPPEL ICI …ET PAF 😆 😆
    L’affaire du sang contaminé rebondit à l’étranger !!!

    Près de 30 ans après le scandale du sang contaminé qui a touché la
    France au milieu des années 80, l’affaire rebondit à l’étranger : dans un documentaire diffusé lundi soir sur Canal +, la réalisatrice Marie-Ange Poyet s’est rendue dans plusieurs pays du monde, à la rencontre de personnes infectées par des lots de sang venu de France.

    Argentine, Libye, Tunisie, Portugal, Grèce ou encore Irak : dans tous ces pays, des lots de sang contaminé ont continué à être écoulés par les laboratoires Mérieux après le 22 novembre 1984, date à laquelle leur dangerosité a été reconnue par l’Etat français.

    Si ce scandale qui a éclaté dans l’Hexagone au milieu des années 1980 rebondit aujourd’hui, c’est en raison d’un documentaire diffusé lundi soir sur Canal +, dans l’émission Spécial Investigation.

    A l’origine de cette enquête, une coïncidence comme le raconte à France Info la réalisatrice Marie-Ange Poyet : en 2004, alors qu’elle se trouvait à Badgad pour tourner un documentaire, elle a rencontré une jeune famille dont les membres étaient atteints du sida. C’est en se rendant dans un hôpital de Bagdad qu’elle a appris que cette contamination découlaient de transfusions avec du sang non chauffé venu de France.

    http://www.franceinfo.fr/monde/l-affaire-du-sang-contamine-rebondit-a-l-etranger-1160399-2013-09-30

    http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid3357-c-special-investigation.html?vid=936807&sc_cmpid=SharePlayerEmbed

    1. Sans être à tout prix vindicatif, je pense qu’il est largement temps que des types comme Fabius payent leur incurie et leur cynisme de Tartuffe. Comment est-il possible qu’un tel homme puisse à nouveau faire la pluie et le beau temps après tant d’infamie. Nous n’en finissons plus de patauger dans un système dynastique merdique qu’on ose encore qualifier avec trémolos de jabots de démocratie. Où est passée la représentation du peuple? Qu’est-ce que ce ramassis de mous du genoux qui disent amen à la moindre pression. Justes bons à passer à la caisse et envoyer les gens à la mort en toute « bonne conscience ». J’ai honte de cette France qui rampe et s’en félicite.

  3. « Car après le cessez le feu, la mise en accusation de Bachar, la construction des murs d’une Syrie fractionnée en ruine…. »

    La mise en accusation de Bashar?????????? pourquoi? Il n’a fait que défendre son pays agressé. Le site oumma est anti Bashar depuis toujours et pro-rebelles.

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s