Insolite : À Novossibirsk, un policier arrête un fantôme pour rassurer un vieillard


1_119-620x310Ivan Schmidt, un responsable de la police locale de Novossibirsk, vient d’être récompensé pour être venu en aide, il y a deux mois, à un ancien combattant effrayé par un esprit errant dans sa maison. Quand le vieil homme a fait part de son problème, Ivan Schmit s’est rendu chez lui et a joué le jeu : après avoir vérifié portes, fenêtres et serrures, il a déposé un bocal vide près de la chatière en demandant au fantôme de s’y introduire dans la nuit. Le lendemain, le vieil homme a assuré ne pas avoir été dérangé durant la nuit, et ensemble, ils ont refermé le couvercle du bocal censé contenir le fantôme. Il y a quelques jours, Ivan a remporté, face à la rude concurrence de 21 autres policiers, le titre régional de « meilleur gendarme pour le peuple » avec 52 709 voix.

http://www.lecourrierderussie.com/2013/10/18/revue-novossibirsk-policier-arrete-fantome/

21 réflexions sur « Insolite : À Novossibirsk, un policier arrête un fantôme pour rassurer un vieillard »

  1. Qu’est-ce qu’un fantôme (démons, diable, énergies négatives, etc.) Et comment une personne devient un fantôme?

    Que sont les fantômes?

    Lorsqu’une personne meurt, seulement son corps physique cesse d’exister. Ces corps subtils (constitués du subconscient, de l’intelligence, de l’ego et de l’âme, moins le corps physiques) cependant continue d’exister et avancent dans les autres régions de l’univers. Voir le dessin ci dessous pour plus de détails pour voir comment nous sommes constitués et ce que l’on laisse derrière nous après la mort….

    http://www.spiritualresearchfoundation.org/fr/fant%C3%B4me-d%C3%A9mons-%C3%A9nergies-n%C3%A9gatives

  2. En parlant d’insolite. Petite devinette: qui a dit?
    « Est-ce que tu peux t’imaginer une seconde la richesse intellectuelle de pouvoir parler avec un poulpe, et d’avoir son expérience, de pouvoir converser avec une mouche, avec un oiseau ou avec une baleine ? »

    Ah! Ah! Vous donnez votre langue au matou?
    Allez, trêve de suspense. Il s’agit du prince Laurent de Belgique, frère cadet du roi Philippe.
    Un compatriote du manchot!
    Ceci expliquerait-il cela!
    🙂

    1. Il est tragique de constater que n’avons jamais été éduqués à nous regarder vraiment. Nous avons seulement été éduqués à apprendre
      sur le monde extérieur et à faire face d’une certaine manière à ses problèmes. Par conséquent nous nous formons en connaissant beaucoup de choses sur le monde extérieur mais en étant complètement ignorants de nous-mêmes, de nos désirs, ambitions, valeurs et point de vues sur la vie. Nous pouvons être très compétents dans nos métiers mais nous sommes totalement embarrassés lorsqu’il nous faut discerner si le plaisir appelle le bonheur, si le désir et l’attachement sont la même chose que l’amour, et pourquoi les différences entre les hommes deviennent des inégalités. Il n’est pas question dans la joie, l’amour, la non-violence et l’humilité, d’entreprise.Elles accompagnent la recherche, la connaissance de soi et la compréhension, qui épure notre conscience en la libérant des opinions arrêtées, des croyances ou systèmes de pensée. Si nous regardons très clairement par une étude minutieuse et attentive que la poursuite du plaisir ne conduit pas à la joie, alors notre vision du plaisir se transforme à la source et nous abandonnons la poursuite du plaisir sans aucun effort, sacrifice ou répression. Il apparaît alors une austérité naturelle complètement différente de celle que l’on s’impose par la pratique. 🙂

    2. L’humanité est captive d’une grande illusion. Elle pense qu’elle peut résoudre ses problèmes par la législation, par des réformes politiques et sociales, le progrès scientifique et technologique, par un plus grand savoir, une plus grande aisance, plus de pouvoir et de contrôle.

      Tout ceci peut résoudre en effet quelques problèmes; mais ce sont là des problèmes superficiels et temporaires. Ils auront le même effet que l’aspirine et ne guériront pas la maladie. Nous continuerons à créer de nouveaux problèmes d’un coté et essaieront de les résoudre de l’autre, pour maintenir l’illusion du « progrès ». Et il nous reste que peu de temps, car la maladie évolue vertigineusement, prête à faire disparaître l’homme; si l’homme ne se transforme intérieurement, par une mutation de son psychisme, il figurera bientôt sur la liste de ces malheureuses créatures qui vivent un million d’année ou plus et disparaissent alors, faute d’avoir pu s’adapter.

      La question reste toujours posée de savoir si l’évolution de l’homme à partir du singe fut réellement un pas vers la survie de l’espèce ou une étape. Seul le temps pourra le dire.

            1. Je vous signale, gentil palmipède bruxellois, qu’en bas de la page de ce site, il y a une fenètre intitulée « communauté ». Si vous voyez un petit diable sur fond bleu, cliquez dessus et abracadabra Pufcorn aparaîtra. Cela dit, il n’est pas toujours présent, mais c’est comme cela que j’ai fait sa connaissance.

            2. Je me suis rendu compte que ces clichés, nos enfants les regarderaient un jour avec admiration, en se figurant que leurs
              parents menaient des vies lisses et rangées, se levaient le matin pour arpenter fièrement les trottoirs de la vie, sans se douter du délire, de la déglingue, de la déjante des réalités de notre existence, de notre nuit, de notre enfer, cauchemar absurde de
              cette route-là. 🙂

            3. C’est du Pilonydas pur jus, ou bien un emprunt à un obscur docteur es sciences philosophiques?

              Parce que pour ce qui est de ma fille, elle est déjà au courant de l’humour de son papa. Elle a le même. Pardieu! Heureusement pour elle, elle n’a pas mes cheveux!

            4. Le père Noël ne fait jamais de réveillon dans sa maison, car il rentre au mois de mai ; ce n’est plus la saison… 🙂

            5. La mort n’existe plus.
              Mis à part un plantage complet d’internet et/ou un effacement des données au niveau mondial, il restera toujours qq chose de nous. Au moins dans les brumes éthérées des flux de données.
              Nous sommes tous immortels! Enfin, ceux qui ont une connexion internet, of course. Pour les autres, il leur reste Dieu.
              Ave, saint WIFI. Morituri te salutant.

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s