Bandar Ben Sultan prendrait ses distances avec les Etats-Unis. La bonne blague…


George-Bush-Bandar-bin-SultanLe chef du renseignement saoudien, le prince Bandar ben Sultan, aurait déclaré à des diplomates que son pays allait réexaminer ses relations avec les États-Unis.

Qui est-il, Bandar Ben Sultan, pour décider du sort et de la politique étrangère de l’Arabie Saoudite ? En supposant qu’il ait les pouvoirs nécessaires dans ce panier de crabes qu’est la Maison des Saoud, quel intérêt a-t-il à annoncer ouvertement sa position  sur la place publique ? Qui étaient ces ‘’diplomates’’ indélicats qui se sont empressés de divulguer une conversation d’une telle portée ? Tout ça sonne faux.

Quand on sait les liens qui unissent Ryad et Washington et, au-delà,  le monde de la finance, on voit mal comment l’Arabie Saoudite peut s’affranchir d’un monde sans lequel  elle n’existerait pas. On sait également que le royaume est un élément clé du système et qu’il a été présent à toutes les étapes de la construction du dispositif moyen-oriental depuis des décennies, ne serait-ce que par l’organisation du terrorisme mondial sur lequel se sont appuyés les Etats-Unis.

Si, après de telles déclarations, on ne voit pas s’installer, dans les mois à venir, un printemps arabe (saoudien), on saura à quoi s’en tenir. La question serait alors : que cachent ces déclarations intempestives, alors même que les armées de mercenaires de Bandar Ben Sultan continuent à ravager la Syrie, en parfaite collaboration avec la CIA, le Mossad et les autres services occidentaux ? Ces déclarations surviennent également au moment où il s’efforce d’allumer des foyers d’incendie en Russie. Pour le compte de qui ? Certainement pas pour les intérêts géopolitiques du petit royaume saoudien.

Se distancier des Etats-Unis tout en se mettant à dos la Russie par des attentats meurtriers, voilà qui promet. Si seulement ça pouvait être vrai…

Avic

12 réflexions sur « Bandar Ben Sultan prendrait ses distances avec les Etats-Unis. La bonne blague… »

  1. Cet infâme nain saoudien applique la politique commandée par Israël et le grand capital étasunien pour organiser le NOM. Tout est planifié depuis longtemps.

  2. Probablement une façon de poursuivre les basses œuvres pour le compte de l’Impérialisme US et son vassal Israël tout en les disculpant. Sotchi c’est pour bientôt et certains veulent faire payer à la Russie, à Poutine son rôle décisif dans l’interruption nette des prétentions impériales sur la Syrie et l’Iran, le flanc sud de l’OTSC et du pacte de Shangaï, de l’alliance Russie-Chine.

  3. non Jean, il disait qu’il avait été gravement blessé. D’ailleurs on ne l’avait plus entendu pendant cette période.

  4. Pour commencer disons la péninsule Arabique -qui existe depuis des millions d’années- n’est pas Séoudite, mais Arabie tout simplement. Ce nom artificiel est la volonté des anglo-US aprés avoir mis la famille Seoud sur le trone.

    L’aide que la famille Seoud a apporté à l’oligarchie est inestimable. Entre autre:
    La haussse du pétrole en 1973 voulu par le cartel des pays exportateurs a été voulue et encouragée avant tout par les US. C’était la naissance du dollar flotant -en réalité basé sur du vent, l’Amérique ne rivalisait plus avec le rebond industriel de la France, l’Allemagne, du Japon et de l’Italie- décidée quelques mois plus tôt par le président Richard Nixon. Les bénéfices furent incalculables pour les US, puisqu’à l’époque, contre du pétrole, il fallait avoir des $, donc, s’adresser à la Fed. Ainsi le monde entier contribuait à éponger les déficits US. L’Allemagne, le Japon, l’Italie, la France, ont morphlé. La dynamique de cette crise pétrolière de 73, a énormément contribué à developpé tout commerce hors comecon en $ uniquement.
    Merci à la famille Séoud.

    Deuxième gigantesque contribution de la famille Séoud, ça s’est passé dans les années 80, quelques années aprés le début de la guerre en Afghanistan, les reserves de change en dévises de l’URSS étaient faible voir désespérées.
    La mission de la famille Séoud, c’était d’innonder le marché par du pétrole, ainsi les prix du brut se sont éffondrés, ce qui a eu pour conséquence de détruire les économies qui comptaient sur le pétrole et notamment beaucoup de pays progressistes, préparant ainsi le monde au cauchemard de l’unipolarité. C’était le cas pour :
    L’Algérie, le Nigéria, l’Iran, le Venezuela, le Soudan, et surtout…l’Irak, et l’URSS.
    Il faut reconnaitre que Brezinski et ses amis ont joué en maitre: Les conséquences pour l’Irak furent catastrophiques et donc, -grace à la famille Séoud- ce fut le prélude à l’arrivée des US dans la région et de l’invasion de l’Irak.
    L’économie soviétique était un géant malade, cependant un géant quand même. Mais à cause de ce coup elle ne s’en est jamais vraiment relevée. La chute du mur s’explique en partie à cause du choc pétrolier des années 80.
    Merci à la famille Séoud.

    Cordialement.

    1. Vous écrivez : «La haussse du pétrole en 1973 voulu par le cartel des pays exportateurs a été voulue et encouragée avant tout par les US. »

      Rien n’est plus juste. Et, à ma connaissance, les analystes ne se sont jamais arrêtés sur cette affaire.

      On était, à l’époque en pleines négociations du GATT. Et l’Europe dont l’économie était florissante, tenait la dragée haute aux USA.

      Mais, alors que l’Europe était presque totalement dépendante du pétrole arabe pour ses approvisionnements, il n’en était rien pour les USA. La décision d’interrompre les livraisons du pétrole arabe à l’Occident a eu pour effet immédiat de mettre l’Europe à genoux, alors que l’exploitation du pétrole de l’Alaska et des sables bitumineux du Canada devenaient miraculeusement rentables.

      Sacré Kissinger! La guerre du Kippour voulue par lui a eu un double effet :
      1- Casser l’économie européenne au profit des USA.
      2- Forcer Israël à accepter l’idée d’une paix avec l’Égypte, ce qui brisait l’étau syro/égyptien qui risquait de l’étreindre, et qui isolait la Syrie. Isolement qui dure encore aujourd’hui.

      Seulement, Kissinger ne pouvait pas en 1973 prévoir l’avènement de la République islamique d’Iran.

  5. Pourquoi Bandar ben Sultan aurait-il déclaré ceci?
    Cherchez du côté du pétrole, de son prix, de sa production et de sa vente (surtout OPEP et Pétromonarchies)…

    1. @Calligula
      Déjà personne ne sait si Bandar a dit ce genre de chose où non. La famille royal c’est des milliers de princes, certains s’aiment mais la majorités des clans se déchirent, se détestent, se haissent, n’attendent qu’une chose c’est d’en découdre.
      Et Bandar est loin de représenterr tous les clans Séoud. L-a-t-il dit ? C’est une possibilité, au regard des changements opérés par les US et les cercles qui l’ont soutenu à Washington. Ces cercles sont sans doute remplacés par de plus virulents sionnistes qui haissent les Séoud. Où anti-sionnistes qui haissent les Séoud, et qui sont prets à les lacher, comme ils ont laché le Shah il y a 30 ans. Je dis bien c’est une possibilté, des supputations, je ne suis qu’un pauvre type, je n’ai pas plus d’infos que vous, je ne peux que faire des hypothèses. Une chose est certaine c’est le déclin des US partout dans le monde qui s’exprime par un reflux de l’influence US au moyen orient qui est concoxfmmitenxt avec l’avénement d’autres puissances.

      Cordialement.

  6. @Avic
    En voyant tout ce que la famille Séoud a fait pour les US, je ne vois aucun pays à travers le monde qui a apporté une aussi enorme contribution. Pas même, je pèse mes mots, pas même les pays européens et de l’OTAN, pas même le Japon, la Grande Bretagne, où l’Australie.

    Malgrés tous les services qu’a rendu la famille Séoud il n’est pas exclu d’avoir de voir des surprises géostratégiques. Aprés tout combien de fois dans l’histoire n-t-on pas vu de bons amis s’écharper. Y a rien de définitif, dans ce bas monde entre pays il n’y a pas d’amis, mais des alliés, des interets, et tout peut basculer d’un moment à l’autre.

    Aprés tout, le meilleur ami et partenaire des US n’était il pas le Shah ? Les US n’ont jamais retrouvé un aussi bon partenaire que lui. Et pourtant ils l’ont laché, et le Shah dira un jour avec beaucoup de condescendances à l’égard de Khomeny qu’il méprisait « … jamais des ignorants comme cela auraient pu me renverser. »

    Aujourd’hui le contexte géostratégique a beaucoup changé, la Chine et la Russie sont devenus aussi fort que le bloc autour des US, si vous rajoutez l’Inde, le Brésil, et l’Afrique du Sud, le bloc occidental à l’avenir ne pourra plus rivaliser aussi facilement.

    Aujourd’hui, le coeur du système c’est à dire les petrodollar est chancelant, et va complètement s’éffondrer au prochain Kra$h de Wall Street.
    L’emmergence des petro-yuan rend furieux Washington,

    http://www.financialsense.com/contributors/dan-collins/rise-petro-yuan

    et il n’est pas exclu que les US ont voulu punir la famille Séoud en se rapporchant de l’Iran. Les meilleures bastons sont toujours entre « bons amis ».
    Il faut bien garder à l’esprit que si le petrodollar s’éffondre, par riccochet inévitale, c’est le trone des Séoud qui va vraissemblablement s’éffondrer. Ils ont ennormément d’énnemis dans la royaume qui il faut le rappeler n’a aucune véritable armées, hormis des mercenaires pakistannais, et sans doute occidentaux.

    Bien à vous.

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s