Syrie : Nouveaux slogans de paix pour mieux continuer la guerre


559988-syrian-opposition-chief-jarba-speaks-at-a-news-conference-in-londonLa rencontre de ceux qui s’appellent ‘’les amis de la Syrie’’ à Londres a débouché sur un communiqué final dont le contenu montre toutes les intentions belliqueuses de ses participants. Le groupe, formé de 11 pays, les Etats-Unis, la Turquie, la Grande-Bretagne, la France, l’Italie, l’Allemagne, l’Egypte, les Emirats arabes unis, le Qatar, la Jordanie et l’Arabie saoudite, remet sur le tapis des velléités ‘’de changement de régime’’  et brandit à nouveau l’option militaire (sous-entendu : intervention étrangère). Il n’y a donc rien de changé au programme.  On remarquera au passage que le programme reste aussi le même pour l’Egypte avec ou sans Morsi.

Parallèlement, on entend des discours lénifiants de John Kerry nous assurant qu’il « n’y a pas de solutions militaires » en Syrie, en même temps que des groupes de combat dits modérés, ceux qui bénéficient officiellement de toute l’aide militaire extérieure, réclament encore plus d’armes et de soutien.

Pas de solutions militaires ? Peut-être bien que si. Ce slogan repris par les uns et les autres ne vise qu’à essayer de stopper l’action de l’Armée syrienne qui est en train de bousculer les mercenaires sur le terrain. L’armée syrienne tient la victoire au bout du fusil, mais les Etats-Unis et ses alliés se comportent comme si c’était eux qui détenaient la victoire et Bachar Al Assad le vaincu. Ils se préparent déjà à agir en vainqueurs à Genève, dictant leurs conditions, partageant le pays comme ils le souhaitent. Pour l’instant la coalition est incapable d’envisager les choses autrement, mais elle n’a aucun moyen d’inverser la situation en sa faveur. La seule solution qui lui reste est d’épuiser l’armée syrienne, pour pouvoir valider l’idée qu’il n’y a ni gagnant, ni perdant. Avec de tels objectifs la conférence de Genève 2 n’est pas pour demain.

Il ne reste à l’armée syrienne qu’à tenir bon en toute lucidité et, si possible, écraser l’ennemi. La solution serait alors militaire.

Avic

9 réflexions sur « Syrie : Nouveaux slogans de paix pour mieux continuer la guerre »

  1. A reblogué ceci sur raimanet and commented:
    Bachar Al Assad, Etats-Unis, Genève 2, John Kerry, les amis de la Syrie, mercenaires, syrie
    ===
    les amis de mes amis, sont ils mes amis ou mes ennemis ?
    ===

  2. je voudrais que Bachar-AL-Assad est plus de soutiens , en hommes armés venus des pays ses alliés pour exterminer une fois pour toutes ces terroristes ! Bachar-Al-Assad n’a t-il pas déclaré qu’il n’y aurait pas de Genève 2 tant que les prédateurs (USA et ses alliès) fourniraient des armes aux criminels terroristes ?

    1. Sur le même registre, Bachar avait souligné il y’a quelques mois que ce n’est pas une conférence qui jugulera le terrorisme. surtout si les ennemis de la Syrie, continuent de l’alimenter. Ils ne se rendent pas compte qu’ils se prennent en flagrant délit de contradiction. Ils continuent leurs ingérences pénibles en décrétant toute honte bue que Bachar El Assad ne peut pas faire partie du futur gouvernement, alors qu’il est le président légitime et en même temps ils feignent d’afficher une bonne volonté en « pressant la coalition de dialoguer avec le gouvernement syriens ». Une énième contradiction depuis le début de la crise et dont ils finiront par s’y piéger. Lakhdar Brahimi avait clairement indiqué que la conférence dite « Genève 2 » , « n’est pas envisageable en l’absence d’une opposition syrienne « crédible ». Il va de soi que cette coali-sioniste de traîtres à leurs patries sponsorisées par la France et le Qatar, n’est pas une opposition politique et ne représente pas le peuple Syrien. La seule opposition, la vraie et la bonne opposition politique Syrienne, se trouve en Syrie et elle est patriotique et travaille en harmonie avec le gouvernement Syrien et les forces vives afin de parvenir à surmonter les terribles épreuves imposées par les ennemis de la Syrie.C’est cette opposition syrienne ignorée par la caste mediatique-sioniste, qui doit participer à la conférence internationale et non les pantins. La solution doit être syro-syrienne et pas autrement. La solution contre le terrorisme ne mérite qu’un traitement militaire, car le terrorisme est un cancer qui s’éradique. Ce ne sont pas la France, Qatar, Usa, Angleterre etc qui vont décider à la place des Syriens de l’orientation à choisir contre la crise qu’ils ont produits.

  3. Merci avic… La solution est d’ores et déjà militaire. Qui d’autre que l’Armée nationale syrienne pourrait sauver la Syrie de la dislocation programmée par les vautours déguisés en colombes ? Comment qualifier les déclarations contradictoires du camp d’en face, que vous dénoncez ici, autrement qu’une « déclaration de guerre » ? Une guerre voulue non pas par ces minables prétendus représentants du peuple syrien qui ne font que bégayer ce qu’on leur a dicté dans l’attente d’une quelconque récompense , mais par le trio infernal : les dirigeants des USA, de la France, et de la Grande Bretagne; le menteur de service le plus remarquable cette fois-ci étant assurément W. Hague. Une performance !

    1. « La solution est militaire ». Tout ceci n’est malheureusement pas une surprise. C’est le contraire qui eut été étonnant. Il fallait être bien naïf pour croire que les EU et ses alliés accepteraient de rester sur un échec. Être contrés est pour eux une chose intolérable qu’ils ne sauraient accepter pour une lamentable question d’image de superpuissance.
      Il est à noter que l’armée syrienne n’a plus enregistré de progrès depuis les reconquêtes de l’été. Pour l’instant la situation est à l’équilibre.
      Je pense que dans cette lutte l’Arabie Saoudite et la Turquie sont bien plus motivées et dangereuses que la France et l’Angleterre.

      1. Entre la logique de la révolution et sa philosophie il y a cette différence que sa logique peut conclure à la guerre, tandis que sa philosophie ne peut aboutir qu’à la paix. 🙂

        1. Je ne suis pas sûr que la philosophie des groupes salafistes qui détruisent la Syrie soit une philosophie menant à la paix.
          Sauf pour des gens comme BHL bien entendu.

          Relisez les infos des premières heures de la guerre en Syrie et vous verrez que la paix n’était pas au programme.

  4. On commence par fabriquer des armes pour se défendre, puis on vends des armes pour continuer à en fabriquer, on en arrive à fabriquer des guerres pour continuer à vendre des armes. 😦

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s