Hollande au Mali : mission accomplie ?


-C’était pourtant une grande victoire. On revoit encore François Hollande entrant en vainqueur à Bamako, avec presque remise des clés de la ville si cela avait été possible. On n’a jamais vu autant de drapeaux français que ce jour-là. Hollande, comme Georges W. Bush a décrété que la guerre était finie et qu’il l’avait gagnée.

Apparemment ‘’l’ennemi’’ n’a pas été mis au courant. Il continue à faire exactement ce qu’il faisait avant, et on ne sait toujours pas pour quelle raison d’ailleurs. Les attentats continuent, mais meurtriers cette fois, ce qui n’existait pas avant. Le Mali est toujours virtuellement divisé, et des zones entières sont toujours hors de contrôle du pouvoir central. Mais, on nous dira, il y a quand même eu des élections. Il y aurait eu, de toute façon, des élections et un autre que l’ancien président aurait été élu, puisqu’ATT n’avait pas l’intention de se représenter.

Aujourd’hui, l’Armée Française est sur place et n’a pas l’intention d’en bouger. Les forces de l’ONU, la Minusma sont également déployées au Mali, avec pour mission de chercher à ramener la stabilité dans le pays, ce qui est loin d’être gagné. Car, au Nord, la guerre continue. Les coups de mains, les attentats, les harcèlements, tous les ingrédients d’une guérilla, vont bon train

Ce qui oblige les forces françaises, aux côtés des forces armées maliennes et la Minusma à intervenir. En ce moment une opération de grande envergure est en cours, selon le porte-parole de l’état-major des armées françaises, le colonel Gilles Jaron. Cette opération, baptisée «Hydre», engage un millier de soldats dont un bataillon de militaires français et un bataillon malien, comptant plus de 500 soldats chacun. Avec la Minusma en plus, ça fait beaucoup.

Alors M. Hollande, la guerre est finie ?

Avic

28 réflexions sur « Hollande au Mali : mission accomplie ? »

  1. Y-a-t-il un pilote dans l’avion France ?

    Cette fois ci, c’est grave et si on peut en rire, la situation est vraiment inédite dans toute l’histoire de la Ve république.

    Le Président de la République, garant des institutions, chef des forces armées, détenteur des codes nucléaire est la risée du monde…

    On se demande a posteriori comment les socialistes, qui sont mes adversaires mais qui sont loin d’être des imbéciles, ont pu voter pour une personne dont tout le monde riait avant…

    Il suffit de se souvenir de Montebourg : »le problème de Ségolène Royal, c’est son compagnon » de Martine Aubry : « quand c’est flou, il
    y a un loup » ou du « il n’a jamais rien fait« .:(

    http://unionrepublicaine.fr/y-a-t-il-encore-un-pilote-dans-lavion-france/

  2. Le Conseil des ministres est en deuil depuis l’annonce de la triste nouvelle :
    François Hollande a perdu son chameau malien. « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » disait Lamartine. Peut-être le chef de l’Etat a-t-il versé une larme sur le sort du fier camélidé ? En tout cas, la relation entre président de la République et son cadeau, offert lors de sa dernière visite au Mali, a souvent été tumultueuse. Alors que l’animal devait faire le voyage au côté de son nouveau propriétaire, après avoir été vacciné, il avait finalement été remis à une famille malienne qui devait en prendre soin. 😦

    Le président prenait des nouvelles
    Malgré ces débuts difficiles, l’animal n’ayant cessé de hurler à l’approche de François Hollande, le Corrézien tenait à avoir régulièrement des nouvelles de son chameau. Chaque semaine, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, était tenu d’informer le Conseil des ministres. C’est donc tout penaud qu’il s’est présenté devant ses pairs pour annoncer la sinistre nouvelle, en début de semaine dernière, rapporte Valeurs actuelles.

    Le chameau a été mangé ! 😦
    Comble de l’horreur, ce symbole d’amitié entre la France et le Mali a tout bonnement été mangé ! Si Brigitte Bardot n’a toujours pas réagi à la nouvelle, on imagine néanmoins la stupeur qui a du s’emparer des ministres. Le chameau cuisiné en tajine est considéré comme un met raffiné dans plusieurs pays d’Afrique. Bien qu’il n’ait guère gouté la nouvelle, l’histoire ne dit pas si le Conseil des ministres a observé une
    minute de silence. 😦

    http://www.planet.fr/insolite-la-triste-fin-du-chameau-de-francois-hollande.325763.1470.html

  3. Intervenir à Marseille plutôt qu’en Syrie ! ( voir même au Mali )

    Marseille n’en finit plus d’alimenter les Unes depuis le début de l’année. En cause principalement, la recrudescence des règlements de compte entre trafiquants de stupéfiants. Pendant ce temps, bien à l’abris dans sa tour d’ivoire, F.Hollande menace de punir le régime syrien à force de menaces et rodomontades. Autrement dit, le chef de l’Etat préfère voir la paille dans l’oeil de Damas plutôt que la poutre dans l’oeil de Marseille. La première mission régalienne de l’Etat est d’assurer la sécurité des citoyens. La vraie priorité est d’intervenir
    dans toutes les zones de non droit, auxquels appartiennent certains
    quartiers de la troisième ville de France. 😦

    http://www.tempolitique.com/archives/2013/09/10/27991710.html

  4. Il fallait être bien naïf pour croire la guerre du Mali terminée. Non seulement elle n’est pas terminée mais en plus elle s’est étendue à d’autres pays de la région (RCA) et menace la stabilité de ceux qui ne sont pas encore touchés (Algérie).

    La France a commis trois erreurs majeures lors de son intervention. La première est d’être intervenue bien trop tard. Mais il est vrai que sur le plan politique la France pouvait alors s’attendre à plus de «souplesse» de la part d’un pouvoir malien d’autant plus affaibli et discrédité.
    La deuxième erreur fut de ne pas avoir coupé la retraite des envahisseurs. En se contentant de les chasser vers la Libye et d’autres zones désertiques la France devait bien s’attendre à les voir ressurgir. Et enfin la troisième erreur, la plus lourde selon moi, est de ne pas avoir réglé le principal problème qui est celui d’une cohabitation harmonieuse basée sur une juste répartition des richesses et du pouvoir entre les Touaregs du Nord et les ethnies noires du Sud. La meilleure solution aurait été d’imposer un système confédéral laissant une large autonomie à chacune des régions.

    Chacune de ces erreurs était suffisante pour ruiner le coûteux effort de guerre français, alors trois vous pensez…

    Lors de la bataille de l’Adrar des Iforas l’armée française engagea près de mille hommes des forces spéciales bénéficiant d’un support aérien considérable contre seulement deux cents islamistes. Ces forces étaient appuyées par des unités maliennes. Un bazooka pour tuer une mouche. Mais on ne va pas à la guerre pour jouer et autant limiter les pertes au maximum. Je ne critique pas la méthode mais le résultat.
    Le rôle de ces deux cents djiadistes était de freiner l’avancée française pour que le gros des troupes puisse quitter le théâtre des opérations. Mission parfaitement accomplie.
    On peut penser que la bataille actuelle est plus ou moins du même ordre de grandeur.

    1. Bonjour Diablo,

      Je voudrais juste vous apporter mon point de vue.
      1- Je considère que les djihadistes ne sont pas venus au Nord Mali, comme ça, par hasard. Ils ont été (un peu) aidé, notamment par le Qatar. Si l’Hexagone a mis du temps à réagir, c’était pour que le poisson soit bien ferré.
      2- Si on regarde avec mes yeux (vous pouvez y aller, j’ai 10/10 à chaque oeil), dès lors, il est logique que la France ne coupe pas la retraite des islamistes.
      3- Un accord a été signé à Ouagadougou entre le gouvernement intérimaire malien et le MNLA (Touaregs). Il prévoyait un cessez-le-feu dans la région Nord afin de permettre la tenue des élections présidentielles, et d’autres choses intéressantes après les-dites élections. Il semblerait que les Touaregs aient claqué la porte des négociation cette semaine.
      Le texte de l’accord est ici:

      Cliquer pour accéder à AccorddeOuagadougou.pdf

      Pour ce qui est de la RCA, la situation est entrain de dégénérer en guerre tribale/clanique/religieuse. Et devinez quel est le pays Occidental qui réclame une intervention à corps et à cris?
      La France…Comment avez-vous deviné? Vous êtes devin?
      Je consulte un site de temps en temps sur le sujet. C’est un certain Romain (Caligula n’a jamais bien aimé les romains) qui a compilé les infos du ministère de la propagande guerrière française, et autres:
      http://www.scoop.it/t/french-military-operations-in-mali

      Ce qui me conforte dans mon idée du pilotage des insurgés, c’est le fait qu’il n’y ait pas de journalistes – pas même des locaux – sur place. Par contre, si vous allez sur le site de la propagande ministérielle, vous verrez plein de photos de légionnaires qui sentent bon le sable chaud…
      http://www.defense.gouv.fr/operations/mali/actualite

      Bonne lecture.

  5. vendredi 19 juillet 2013
    Hollande, bouffon glouton au dîner à huis clos avec la presse
    Hollande pose en « réformiste » entre deux bouchées du foie gras de la
    presse en crise 😦

    « Merci de me sortir de l’ordinaire, a-t-il commencé. Merci de me sortir,
    tout simplement. » Alors que le « Hollande-Express » a déjà visité tout le Maghreb et le Mali, la Chine et le Japon, l’Inde et les USA, Valoche ne le fait donc pas voyager? Au plus bas dans les sondages, à 25% d’opinions favorables en avril, François Hollande n’a pas ménagé ni sa peine, ni son temps, pour tenter de séduire et convaincre.
    Un président qui passe de moins en moins entre les gouttes: cote de popularité, état de la majorité présidentielle, répression politique, dégradation par les trois agences de notation, étranglement fiscal des Français, courbe du chômage récalcitrante, pouvoir d’achat en chute, etc… rien ne semble l’affecter, toujours moins, en tout état de cause, que ses victimes françaises. 😦
    VOIR ICI LE MENU GOURMAND DU BOUFFON .

    pasidupes.blogspot.fr/2013/07/hollande-fait-le-bouffon-au-diner-huis.html

  6. 3e RPIMa : Le Drian ne « s’engage pas »

    Le ministre de la Défense, aujourd’hui à Castelnaudary, indique que la loi de programmation militaire « touchera le moins possible les unités opérationnelles ».

    Vous êtes aujourd’hui au 4e RE de Castelnaudary pour une visite « en immersion ». En quoi consistent ces visites et à quoi servent-elles ?
    Ce que je souhaite avant tout, c’est de m’immerger dans le quotidien des militaires pour mieux comprendre leurs problèmes, leurs attentes, être à leur écoute et rencontrer ceux et celles qui font vivre notre défense. Que leur ministre puisse percevoir leurs préoccupations, dans un esprit de dialogue. Cela suppose que les visites soient longues. Je m’attache à passer du temps à avoir des moments séparés d’échanges avec les officiers, les sous-officiers et les militaires du rang, où me remontent beaucoup d’observations, en grande transparence.

    Lors de cette visite, comme lors de celle que vous effectuerez à Carcassonne et Castres le 15 novembre, vous serez attendu sur l’avenir des régiments dans le cadre de la loi de programmation militaire 2014-2019. Qu’allez-vous dire aux régiments audois ?
    Je ne prends aucun engagement sur la durée pour l’instant car j’ai annoncé que les décisions se feraient année après année. Donc et pour Castelnaudary, et pour la 3e RPIMa de Carcassonne et pour le 8e RPIMa de Castres, je ne dis pas publiquement : ‘voilà, les affaires sont réglées’. Je dis simplement que, dans les choix que j’ai à faire pour avoir une armée cohérente, équipée, bien entraînée et qui se prépare à affronter les défis et les menaces de demain, il faut que nous renforcions nos capacités techniques, nos équipements et il faut aussi des restructurations.

    Sur quelles bases se feront ces restructurations ?
    Elles se feront en fonction de quatre principes : premièrement, toucher le moins possible aux unités opérationnelles ; deuxièmement, éviter au maximum les dissolutions – je fais remarquer que cette année il y en eu très peu – ; troisièmement, considérer l’aménagement du territoire et quatrièmement, assurer la cohérence des forces, c’est-à-dire le lien entre elles pour une bonne homogénéité. Voilà les quatre critères de décision et chaque année je serai amené à dire : voilà ce que je compte faire en fonction des quatre critères. Vous en déduisez ce que vous voulez.

    Qu’annoncerez-vous alors lors de votre visite à Carcassonne le 15 novembre ?
    Je n’annoncerai rien, je vous ai précisé les quatre critères. Les annonces, je les ferai une fois par an, mais simplement sur la base des critères que je vous ai indiqués. Je le répète, vous pouvez tirer les conclusions que vous voulez.

    Vous êtes conscient du caractère très sensible de ce sujet à Carcassonne ?
    Et bien comme je vais leur rendre visite, vous pouvez dire que je vais rendre visite à un régiment de prestige et glorieux. Je le répète : j’essaie de faire en sorte qu’il y ait le moins de dissolutions possible. Et pour le reste des postes, on mettra en œuvre une déflation intelligente qui ne se fait qu’après une analyse fonctionnelle. En précisant bien que le principe est de toucher le moins possible aux unités opérationnelles.

    On a noté que l’aménagement du territoire et la question économique étaient dans vos critères…
    Je ne peux que vous répéter que les critères sont au nombre de quatre…

    http://www.lindependant.fr/2013/10/25/le-drian-je-ne-prends-aucun-engagement,1804347.php

  7. tous les indices français sont dans le rouge. Une étude menée par un journal anglo-saxon des meilleurs pays pour naître en 1988, plaçait la
    France en 2e position… en 2013 elle avait dégringolé à la 26e place. Les indicateurs ne sont pas meilleurs aux niveaux économique, politique, sécuritaire… Pour ce dernier point la Chine vient de classer la France parmi les pays dangereux pour ces ressortissants faisant du tourisme dans ce pays…

    Le modèle français politique a également été sévèrement écorné à l’international. En moins de 30 ans, l’influence française a enregistré partout des reculs historiques, et pris part à des opérations ayant détruit sa crédibilité : abandon des minorités ayant combattu pour la France, tardives reconnaissances des pensions militaires des vétérans de l’ancien empire colonial, reculades face à des dictatures installées sur des territoires liés par traité avec la France (Laos et Cambodge), exploitation néocoloniale ou purement coloniale (Nouvelle-Calédonie), accueil et soutien de dictateurs avérés comme Bokassa ou l’Ayatollah Khomeini, affaire du Rainbow Warrior, première intervention en Irak, refus d’imposer son véto au Conseil de Sécurité de l’ONU à la deuxième intervention en Irak, essais nucléaires injustifiés dans le Pacifique, manipulations diverses en Afrique, notamment en Centrafrique, en Côte d’Ivoire, au Mali (et dans bien d’autres), opérations militaires diverses pas toujours justifiées notamment en Afghanistan et en Lybie après avoir courtisé ce dernier pays, aide aux islamistes et mercenaires en Syrie : tous les président de la Ve République ont trempé dans de sales affaires et sapé ses bases
    diplomatiques. 😦

    http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/2013/04/la-france-est-en-marche-vers-une.html

    1. Les chroniques de rorschach? Vous tombez de plus en plus bas…Sûrement l’abus de soleil. ça tombe bien, la semaine prochaine il va pleuvoir…D’ailleurs, je vais emmener avec moi, mon ours polaire mangeur d’otaries, dans le Midi. A défaut d’otarie, il se rabattra sur les manchots.

      1. Le fleuve coule de siècle en siècle et les histoires des hommes ont lieu sur la rive. Elles ont lieu pour être oubliées demain et que le fleuve n’en finisse pas de couler. 🙂

            1. Je peux vous faire des prévisions, si vous le souhaitez. Je prédis qu’il va y avoir un nouveau lâché d’eau quelque peu radioactive dans le pacifique:
              http://www.romandie.com/news/n/_Japon__un_tsunami_de_faible_ampleur_enregistre_sur_le_littoral_apres_un_fort_seisme_63251020132057.asp
              « Le personnel de la centrale nucléaire de Fukushima, sérieusement accidentée par le tsunami du 11 mars 2011, a reçu un ordre d’évacuation, a rapporté par ailleurs l’agence de presse Kyodo, citant la compagnie TEPCO qui gère la centrale, et selon laquelle aucune nouvelle anomalie n’a été observée. »

              « aucune nouvelle anomalie n’a été observée. » Sauf à considérer que la centrale de Fukushima est une immense anomalie.

          1. Euhhhhhh…Il faudrait poser la question à BHL. Lui seul peut avoir la réponse. Il me semble qu’il avait planché sur un sujet sensiblement identique, à savoir:
            « Un palestinien qui se fait torturé par le Mossad crie-t-il, s’il n’y a pas de journalistes présents? »

            1. L’origine de toute joie en ce monde est la quête du bonheur d’autrui. L’origine de toute souffrance en ce monde est la quête de mon propre bonheur !!! BHL va aimer ce compliment je pense . 😦 😦

            2. Bien que mes ennemis, la haine, l’attachement et ainsi de suite n’ont ni armes ni bras ni jambes, ils me font quand même du mal, me torturent et me traitent comme un …..chamelier président !!! et roi du Mali en herbe !!! 😆

            3. L’attachement est un ennemi, chez vous? C’est madame (ou monsieur) qui doit être contente (content). 😉

            4. Je suis la compassion faite homme.
              Et je ne me mets jamais en colère.
              J’ai une sainte horreur des thalamiques.
              La vie pourrait être si belle si tout le monde réfléchissait avant de parler/agir…
              Si un homme tue avec le sourire, sa victime sera-t-elle morte de rire?

            5. Le problème avec le monde, c’est que les gens intelligents sont pleins de doutes tandis que les plus stupides sont pleins de confiance. 🙂

            6. Je rêve, là? Vous venez de traiter notre président normal de stupide? En étant sur le territoire français en plus!
              Bon, sur ce, je vous souhaite une bonne nuit, j’ai eu ma dose de philo pour aujourd’hui.

  8. François Hollande engage une nouvelle intervention au Mali
    “Serval” n’a pas suffi, place à l’opération “Hydre”

    Nouvelle intervention française dans le Nord-Mali, qui associe des forces maliennes et celles de l’ONU (Minusma), pour éviter, selon le porte-parole de l’état-major des armées françaises, une “résurgence” des mouvements terroristes à l’approche des élections législatives. Une opération de “grande ampleur” au nord et au sud de la boucle du Niger, a précisé le colonel Jaron. Cette nouvelle opération, baptisée “Hydre” viendrait donc compléter l’intervention militaire ordonnée début 2013 par le président français, François Hollande, sous le nom de code “Serval”. L’intervention, qui a eu l’aval de la Cédéao, de l’Union africaine et de l’ONU, a officiellement pris fin début de l’été 2013 avec l’annonce de son succès et la mise en route d’un processus de normalisation au Mali où se sont tenues des élections présidentielles plus ou moins correctes. Cependant, le Mali est encore loin de trouver une stabilité. Le terrorisme, annoncé éradiqué au terme de la contre-offensive “Serval”, a réapparu avec des attentats kamikazes contre des positions militaires de l’armée malienne dans le nord du pays, occupé de 2012 à juin 2013 par les djihadistes d’Aqmi, du Mujao et d’Ansar-Dine, tous trois franchises d’Al-Qaïda.
    Évidemment, ces djihadistes ont laissé sur le champ de bataille près de 2 000 des leurs tués par les forces spéciales françaises et des contingents tchadiens qui ont servi de chair à canon au vu de leurs pertes. Les survivants se sont réfugiés notamment dans le sud de la Libye, devenue la base arrière du terrorisme dans le Sahel selon un arc qui va de la Mauritanie à la Somalie. D’autres se seraient plutôt fondus au sein des populations, d’où la recrudescence d’actions terroristes.
    Les groupes djihadistes, qui multiplient les attaques dans le Nord, à l’intérieur et autour du triangle Gao, Kidal, Tombouctou, donnent l’impression de s’être réorganisés. L’attaque perpétrée mercredi à Tessalit, dans le nord-est du Mali, contre des soldats tchadiens de la Minusma (Mission des Nations unies au Mali), démontre la capacité de résilience des groupes djihadistes. L’opération française “Serval”, lancée en janvier, les a affaiblis, mais pas défaits, selon des spécialistes. Le porte-parole des armées françaises a parlé d’attaque “complexe”. Les assaillants, qui se sont revendiqués d’Aqmi, ont procédé en plusieurs temps : tout d’abord aux premières heures de la matinée, un véhicule piégé s’est approché du bâtiment où sont stationnés les soldats tchadiens avant que son conducteur fasse exploser sa charge ; dans la foulée, deux kamikazes seraient arrivés sur les lieux, l’un aurait été immédiatement tué, mais l’autre aurait eu le temps d’actionner sa ceinture d’explosifs ; puis, dans un troisième temps, selon des officiers de l’opération “Serval”, plusieurs lignes de combattants sont venues affronter directement les militaires tchadiens déployés sur place. Des militaires français assurent que des rebelles indépendantistes touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) avaient signalé, la semaine précédente, un mouvement suspect de véhicules vers Tessalit. Le 28 septembre, Aqmi avait revendiqué un attentat-suicide contre une caserne à Tombouctou, et le 7 octobre, ce fut au tour du Mujao, la franchise d’Al-Qaïda pour l’Afrique de l’Ouest, proche d’Aqmi, de revendiquer le tir de plusieurs obus sur la ville de Gao. Ces trois attaques en moins d’un mois confirment le regain d’activité des groupes terroristes dans le nord du Mali. “Les différents groupes se reconstituent, ils agissent avec de nouveaux modes opératoires et profitent d’importantes étendues dans le nord du pays qui ne sont pas couvertes par les forces nationales et internationales”, a avoué Soumeylou Boubèye Maïga, le ministre malien de la Défense, qui s’est plaint de l’indifférence de la communauté internationale qui avait pourtant promis aide et matériel suffisants pour que son pays reconstitue au plus vite ses forces de sécurité.

    http://www.liberte-algerie.com/international/serval-n-a-pas-suffi-place-a-l-operation-hydre-francois-hollande-engage-une-nouvelle

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s