«Ne pas partager la richesse avec les pauvres c’est du vol»: le pape voit le capitalisme comme une «nouvelle tyrannie»


not_to.siLe Pape François a pris pour cible le capitalisme comme «une nouvelle tyrannie» et exhortant les dirigeants du monde à intensifier leurs efforts de lutte contre la pauvreté et l’inégalité, disant « tu ne tueras point» l’économie. François appelle les gens riches à partager leur richesse.

Le système financier existant qui alimente la répartition inégale des richesses et la violence doit être modifié, a averti le pape.

« Comment se fait-il que quand une personne sans-abri âgée meurt d’exposition aux intempéries, ça n’intéresse pas les journaux, alors que le marché boursier qui perd deux points fait les gros titres? » a demandé le Pape François  à une audience au Vatican.

Avec la crise économique mondiale, qui s’est emparée de beaucoup de pays d’Europe et d’Amérique, le pape s’est demandé comment les pays peuvent fonctionner, ou réaliser leur plein potentiel économique, s’ils sont plombés par les dettes du capitalisme.

« Une nouvelle tyrannie est ainsi née, invisible et souvent virtuelle, qui impose unilatéralement et sans relâche ses propres lois et règles, » dit le document de 84 pages , connu comme une exhortation apostolique.

« A tout cela, nous pouvons ajouter la corruption généralisée et l’évasion fiscale égoïste, qui a pris des dimensions à travers le monde. La soif de pouvoir et de biens ne connaît pas de limites », dit le document du pape.

Il poursuit en expliquant que, dans ce système, qui a tendance à dévorer tout ce qui se trouve dans la voie de l’augmentation des profits, tout ce qui est fragile, comme l’environnement, est sans défense devant les intérêts d’un marché divinisé, qui est devenu la seule règle qui nous guide.

Richesse honteuse

L’inégalité entre les riches et les pauvres a atteint un nouveau seuil, et dans son exhortation apostolique pour marquer la fin de l ‘«Année de la foi», le pape François demande aux politiques de mieux guérir les  cicatrices faites par le capitalisme à la société.

«Tout comme le commandement« Tu ne tueras point « fixe une limite claire afin de préserver la valeur de la vie humaine, aujourd’hui nous devons aussi dire ‘tu ne feras pas» une économie de l’exclusion et de l’inégalité. Une telle économie tue » a écrit François dans le document publié mardi.

Ses appels vont au-delà des actes du bon Samaritain en général,  il demande à ses fidèles une action « au-delà de la simple mentalité de bien-être».

« Je prie le Seigneur de nous donner plus de politiciens qui sont véritablement préoccupés par l’état de la société, les gens, la vie des pauvres», a écrit François.

Un récent rapport de l’IRS montre que la richesse des 1% plus riches aux Etats-Unis a augmenté de 31 pour cent, tandis que le reste de la population a connu une hausse de revenus de seulement 1%.

Les données les plus récentes d’Oxfam montrent que jusqu’à 146 millions d’Européens risquent de tomber dans la pauvreté d’ici 2025 et que 50 millions d’Américains souffrent actuellement de graves difficultés financières.

« Tant que les problèmes des pauvres ne sont pas radicalement résolus en rejetant l’autonomie absolue des marchés et la spéculation financière, et en s’attaquant aux causes structurelles de l’inégalité, aucune solution ne sera trouvée pour les problèmes du monde, ni aucun problème d’ailleurs « , écrit-il.

Ayant pris le nom d’un saint médiéval qui avait choisi une vie de pauvreté, le pape François est allé au-delà des appels généraux pour le travail équitable, l’éducation et les soins de santé.

Nouvellement élu pape François a intensifié la lutte contre le capitalisme corrompu qui a frappé près de chez lui – il a été le premier pape à aller auprès de la banque du Vatican et à l’accuser ouvertement de fraude et de transactions louches dans des paradis fiscaux offshores.

En Octobre, le Pape François a retiré de la tête de la Banque du Vatican le cardinal Tarcisio Bertone, après les révélations d’allégations de blanchiment d’argent de la mafia et des malversations financières.

Traduction Avic

http://rt.com/news/pope-francis-capitalism-tyranny-324/

39 réflexions sur « «Ne pas partager la richesse avec les pauvres c’est du vol»: le pape voit le capitalisme comme une «nouvelle tyrannie» »

  1. l’inegalité a toujours existé, mais ou sont les etres humains qui luttent pour r les plus démunis. ceux qui detiennent le pouvoir et la richesse sont les plus grands voleurs!!!!!!!!!

  2. Doit-on se venger? Violence légitime ?

    Doit-on répondre à l’injustice par l’injustice?

    Étonnez-vous: est légitime ce qui est juste, ce qui est conforme à la loi
    qui interdit la violence. Peut-on remédier à l’injustice par l’injustice?

    Voir Peut-on parfois désobéir aux lois?

    http://www.philagora.net/corrige/venger.php

  3. J’aime bien cette théorie du Pape François moi! L’écart entre les riches et les pauvres devient de plus en plus grand, ce qui crée un gouffre que les plus nantis creusent chaque jour…et leur soif se résume en une forme de tyrannie oui…

  4. Il est sympa ce pape François 🙂 «NE PAS PARTAGER LA RICHESSE AVEC LES PAUVRES C’EST DU VOL» , disons il n’a pas le choix si il veut rallier un grand nombre de chrétiens a sa cause 😉

  5. C’est de bonne foi (!) sans doute, mais si l’Eglise Catholique commençait par partager ses propres richesses, ce serait peut-être le début d’un vrai miracle….!

  6. Qu’il ne s’inquiète pas, nos gouvernants s’activent à « lisser les richesses » et bientôt il n’y aura plus deux poids et deux mesures, ni riches, ni pauvres : L’U-NI-FOR-MI-TE ! Tous pauvrinets !
    Et comme chacun le sait, l’ennui naquit de l’uniformité et que fait le peuple quand il s’ennuie ?
    Je pose la question :que fait le peuple quand il s’ennuie ?
    On vous l’a dit et répété : Il pend les responsables !

    1. Le profane ne songe pas à la somme de jouissance dont il se prive, qui méconnaît ce jeu aux ressources aussi variées que passionnantes.

  7. Alors ! les caisses du Vatican vont couler a flot sur les pauvres gens ??? Non je suis naïf bien sûr !

    1. La guerre c’est aussi un jeu. On se dit des secrets et on écoute leurs rumeurs en attendant de mourir !!! 😦

  8. Le rôle du Pape est d’ordonner la charité pas de la faire. Et vous connaissez tous l’adage: « charité bien ordonnée commence par soi-même ».
    On peut en conclure que nous vivons dans le meilleur des mondes.

  9. Avec la toute récente dégradation de la France par S&P, la situation est maintenant, officiellement, passée de « rose avec des petits soucis » à « légèrement enquiquinante ». En effet, à lire les déclarations des
    différents intermittents du spectacle qui sévissent au gouvernement, il n’y a pas franchement lieu de s’inquiéter pour l’avenir du pays.

    Ainsi, le Ministère de l’Économie, en pleine crise de moscovicidose, nous fait savoir que tout ça, c’est un peu du flan du pipeau : ce sont rien que des jugements « critiques et inexacts », parce qu’en réalité, le gouvernement est en train de mener des « réformes d’envergure pour redresser l’économie du pays, ses finances publiques et sa compétitivité ».

    Réformes qui se résument très simplement à tabasser le peuple d’impôts, de taxes, de ponctions, de prélèvements et d’accises aussi inventives que nombreuses et vexantes. Réformes qui se traduisent par une grogne de plus en plus marquée, qui envahit le pays et qui montre surtout que l’Etat est arrivé au bout de sa marge de manœuvre fiscale. Réformes qui, devant le refus et la grogne observés, n’ont aucun impact ni sur le chômage, ni sur la croissance et la compétitivité.

    Ce qui veut dire que la capacité de l’État à pressurer ses citoyens est à peu près arrivée à bout ; si vous me passez le néologisme, l’ »effiscacité » du pays vient soudainement de chuter, ce que S&P sanctionne publiquement. Ceci semble totalement échapper au gouvernement (vu les pointures, ce n’est pas vraiment étonnant) et aussi, de façon parfaitement logique, au pauvre président qui, croyant calmer le jeu, n’a rien trouvé de mieux à déclarer qu’il entendait garder son propre cap :

    Cette politique qui repose sur des réformes qui ont déjà été engagées, qui se poursuivront, est la seule qui permette d’assurer la crédibilité.

    http://h16free.com/2013/11/11/27140-la-sovietisation-francaise-avance-bien-merci

    1. je ne vais pas faire un commentaire mais ce qu’il a dit jamais aucun papae n’avait mentionne de cela . je pense qu’il parle de bien et veux que les pauvres peuvent doivent avoir une vie meilleure.

  10. Cette intervention est honteuse et indigne d’un pape. Cette richesse qu’on tente de diaboliser est le (généralement) le résultat d’un effort. Comme bien gauchistes de ce monde, le pape réclame un partage à sens unique. Si ne pas partager la richesse est du vol, qu’en est-il du refus des pauvres de partager ce qui vient avec? Les heures de travail, les nuits blanches, l’angoisse, les années d’études, les sacrifices, la persévérance, l’épuisement, l’échec… Ça aussi ça se partage! Or ce partage, les pauvres n’en veulent pas… Seul le résultat ($$) les intéressent.

  11. mais eglise catholique est tres riche avec des banques tres puissantes . Quelle vende ses richesses et donne l’argent aux pauvres . Quelles paie les dettes de l’afrique par example. Bandes d’hypocrites.

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s