Pourquoi je ne soutiens pas Dieudonné


maxresdefaultDes amis s’inquiètent de mon « soutien » à Dieudonné. Je ne soutiens pas Dieudonné, du moins pas directement ou principalement. Ce que je soutiens est beaucoup plus fondamental, et est la base même du droit-que la justice soit la même pour tous.

Pour moi, on peut interdire ses spectacles ; je suis opposé aux lois « contre la haine » qui permettraient peut-être de le faire, mais elles existent. Mais si on doit interdire les spectacles de Dieudonné, qu’on le fasse dans les règles, avec procès public et comparaison entre son humour et celui d’autres (Desproges, Carlos, Leeb, Coluche…). Bien sûr, cette façon de faire (même avec les dites lois) n’a aucune chance d’aboutir.

Ce que je n’accepte pas c’est qu’on interdise ses spectacles sur ordre du ministre de la police. Cela, c’est le règne de l’arbitraire et c’est plus profondément « inacceptable » que tout ce que Dieudonné peut dire ou faire.

On me demande d’au moins condamner ou critiquer ses « dérives ». Il n’en est pas question. Je ne dirai jamais rien contre un individu qui n’a pour lui que sa parole et qui a contre lui tous les faux-culs, toute la bien-pensance, toute la puissance de l’Etat et des médias. Je dirai peut-être ce que je pense de Dieudonné le jour où toutes les attaques légales contre lui cesseront.

On me répond parfois que le problème n’est pas la liberté d’expression-bande de faux culs ! Bien sûr que ce l’est. Les lois antiracistes (ou celles, plus surréalistes encore, qui condamnent la « négation de l’histoire ») ont permis aux associations du même nom de faire poursuivre quantité de gens devant les tribunaux, tant « à gauche » (Siné, Mermet, Morin, les appels au boycott d’) qu’à « droite » (Le Pen, Gollnisch, Faurisson) et bien d’autres. On met au pilon, sur demande de la Licra, des livres. Un député « centriste » propose d’interdire par la loi le geste de la quenelle. Et il n’y a pas de problème de liberté d’expression ?

Quand Dieudonné est venu à Bruxelles, la police a fait évacuer la salle au milieu du spectacle. Personne n’a protesté, sauf l’héroïque journaliste indépendant Olivier Mukuna (sur un site marginal, celui d’Egalité). Pourtant, il était évident, sans être juriste, que cela violait toutes nos lois et même notre Constitution.

Quand j’en parlais à mes amis, on me répondait que, bien sûr, c’est terrible, mais que ce n’est pas le « vrai problème » : le vrai problème, c’est la lutte des classes, l’impôt sur les riches etc. Je crains fort que ceux qui raisonnent ainsi n’arriveront jamais à rien-si on est incapable, que ce soit par opportunisme ou impuissance, de défendre les droits les plus fondamentaux de ses propres concitoyens (je parle des spectateurs de Dieudonné, pas de l’artiste lui-même), on ne va pas non plus changer les choses dans l’ordre socio-économique. Qui peut le plus, peut le moins.

Une autre erreur, très curieuse mais très répandue à gauche, est de croire que les problèmes identitaires ou symboliques sont de pures illusions, à dissiper au plus vite pour que les « travailleurs » s’intéressent enfin à leurs « vrais problèmes », c’est-à-dire à leur bifteck. Croire cela, c’est ne rien comprendre à la nature humaine, et mène la gauche à des impasses de façon récurrente.

Dans le cas d’espèce, le fait qu’une bonne partie de la jeunesse « noire et arabe » se reconnaît dans un humoriste que toutes les associations « antiracistes » (supposées défendre les dits « noirs et arabes ») cherchent à réduire au silence est un phénomène « symbolique » important. Cela devrait au minimum mener les gens de bonne foi à s’interroger sur la véritable nature du « combat antiraciste » dans lequel le plus gros de la gauche a cru trouver un substitut aux luttes sur le plan social et économique (et qui a ainsi, en fait, transféré les combats sur le plan symbolique, tout en prétendant souvent faire le contraire). Mais on ne peut revenir à ces luttes qu’à condition de résoudre la question symbolique et, pour commencer, d’admettre l’égalité devant la loi de toutes les formes de discours.

Les gens qui croient qu’ils vont faire la révolution mais qui acceptent qu’une secte fanatique et ultra minoritaire détermine ce qu’on peut voir au théâtre ce soir se font, à mon avis, de graves illusions. La défense du côté progressiste des constitutions démocratiques passe avant la révolution. Et il y a des choses qui passent avant tout engagement politique, comme la défense de la vérité, de la justice et de la dignité humaine.

Jean Bricmont
31 décembre

URL : http://www.silviacattori.net/article5227.html

9 réflexions sur « Pourquoi je ne soutiens pas Dieudonné »

  1. Le dernier paragraphe est selon moi le plus important, ça fait des années que je dis cela sur le net à tout ces apprentits révolutionnaires, près à en découdre avec le système, alors qu’ils ne savent même pas pour quelle raison ils devraient le faire, et je met bien cela au singulier, car il n’y en a qu’une, ce n’est pas une augmentaiton de salaire, ni une baisse des impôts ou virer les immigrés à coup de pied au cul, c’est tout simplement faire tomber les maitres qui font de nous des esclaves.

    Et si rien ne se passe encore, c’est bien parce que la populasse n’a pas compris que c’est l’unique raison qui mérite que l’on détruise tout ce système, pour en reconstruire un autre.

  2. Bonjour

    Il a raison ! Sauf peut être sur l idée qu il se fait des motivations de ses fans africains et maghrébins : je les crois moins nobles qu il ne le pense et oú l anti sémitisme et le racisme anti blanc (qui a été le fond de commerce de Dieudonné avant sa rencontre avec Soral qui lui a fait la leçon à ce sujet) jouent probablement un rôle de premier plan.

  3. Il n’a pas seulement une bonne partie de la jeunesse noire ou arabe a se reconnaitre chez Dieudonné,la jeunesse « blanche » le suit tout autant
    Pierre Desproges n’a jamais été cloué au pilon pour avoir dit:
    Si il y avait autant de juifs a Auchwitz c’est parce que c’était gratuit .
    Ce qui se passe aujourd’hui en france c’est qu’une poignée de dirigeants s’octroient le droit d’imposer leurs idées qui ne correspondent pas aux idées que les français ont. Il serait grand temps d’éjecter ces vendus qui risquent de restreindre nos libertés

  4. j’ai 56 ans, j’ai donc passé l’age d’être un mouton qui ne comprend rien selon le CRIF, mon fils il y a quelques mois m’a parlé de Dieudonné en bien, j’avais un vague souvenir de ces soucis avec ce que disait les médias, mais je n’avais pas approfondi le sujet, parce que c’est un humoriste avant tout.

    Donc, si mon fils me parle de cet homme, il faut que je regarde pour comprendre la situation et me documenter, on ne peut pas brocarder une personne sans avoir une opinion personnelle sans savoir de quoi il retourne!

    Après quelques heures passées à regarder l’ensemble de ses spectacles (je dis bien l’ensemble depuis 1998) ou il joue seul sur scène, vue ses 2 films, l’antisémite et métastase interdits de visa en salle de cinéma.

    J’ai appris pas mal de chose sur sa façon de construire ses sketchs, sur son talent d’acteur, sur sa faculté de changer de personnage, sur sa façon de faire de la contradiction dans ses sujets ou il représente souvent le tribunal et les gens qui s’exprime devant un juge, entre les accusés et les victimes avec des voix à faire rire tout le monde, même lui des fois!

    Cet homme a un véritable talent, celui de dénoncer des choses de la vie de tout les jours, regardez son sketch sur le cancer, un sujet qui ne fait rire personne dans la vie de tout les jours et bien lui arrive à faire rire tout le monde de cette maladie!

    L’article 19 de la constitution permet à chacun la liberté d’expression, pour moi Dieudonné est un humoriste corrosif bourré de talent, il va dans tous les registres que nous rencontrons dans notre vie de tous les jours!

    Alors peut être qu’il parle un peu plus du sionisme dans ses spectacles que d’autres sujets, mais je n’en suis pas certain, je n’ai pas fait le calcul de temps su le sujet. Par contre depuis qu’on l’attaque ouvertement, il fait la même chose, principalement avec le ministre de l’intérieur depuis juillet 2013.
    Comment ces politiques et médias peuvent dire du mal des spectacles de Dieudonné si comme ils le prétendent la main sur le coeur, qu’ils n’ont jamais été le voir et qu’ils n’iront jamais le voir!

    Si je veux tuer mon chien, je vais dire qu’il a la rage, pas la peine d’aller voir un vétérinaire pour constater!

    Notre pays est en crise depuis plus de 30 ans, les journaux et médias sont aux bottes d’une caste élitiste qui les pilotent pour apprendre la bonne parole à nos chères enfants.

    et pendant ce temps, il y a de plus en plus de personnes sans abris, qui vont faire la queue au resto du coeur (inventé par un humoriste)

    alors toute cette classe politique, elle devrait arrêter de se regarder le nombril et faire le boulot pour lequel elle a été élue.

    la république, c’est le peuple, par le peuple et pour le peuple

    Aujourd’hui, comme les médias ne font plus rien, il reste un humoriste qui a du courage et du talent que l’on veut bâillonner par tous les moyens, même illégaux! On est plus à cela prêt puisque les médias sont aux ordres

    la Shoah est un prétexte pour faire taire le peuple, on en revient aux même années sombres de l’avant guerre!

    Donc si je résume, on veut interdire Dieudonné de spectacle parce qu’il anyi-sioniste, que devraient-ils penser de Charles de Gaulle dans ce qu’ils disait en 1967 sur la guerre des 6 jours ?

    Peut être que Monsieur Copé pourrait répondre, puisqu’il représente les valeurs du Gaullisme…

  5. Je trouve qu’il a un pseudo Dieudonné très symbolique et qu’il a quelque chose de fondamental a transmettre à nous les humains peu respectueux mais manipulés par une société dont l’objectif numéro 1 est de s’en mettre plein les poche sur le dos des incrédules ….

    un peu d’humour 🙂

  6. Bricmont… intellectuel « contestataire » … mais pas trop loin quand même ! Quand les maitres iscariottes sifflent la fin de la récré, au garde à vous bricmont baisse son pantalon .. si tant est qu’un jour il en eu un !?
    Et il habille sa lâcheté avec une pseudo analyse et un plaidoyer de la liberté d’expression ! Sophisme hypocrite ! Pour la liberté d’expression mais aussi pour faire taire Dieudonné ! Il est souple … des sphincters !

    La liberté d’expression a t’elle des limites ? et si oui qui fait la liste ?

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s