Le chaos centrafricain en quelques lignes


Armée-Francaise-BanguiQui l’eut cru ? Le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian vient d’annoncer une prolongation « vraisemblable » du mandat des forces françaises en Centrafrique par l’ONU au-delà de la période des six mois prévus. A mon avis, ils devraient arrêter de se casser la tête à faire des prévisions, quand on sait qu’ils sont installés pour longtemps et l’ont toujours été depuis l’indépendance de ce pauvre pays.

Lors d’une interview de Sassou Nguesso dans le Paris-Match du 17 décembre 2013 le président congolais nous fait un résumé de l’Histoire de la République Centrafricaine depuis son indépendance. Extraits :

« Vous-même vous êtes beaucoup impliqué en Centrafrique, pourquoi ce pays ne parvient-il pas à se stabiliser? Qui sont les responsables de son chaos ?
Ramener ça aux acteurs d’aujourd’hui, c’est faire trop court. Depuis l’indépendance, la RCA a connu un parcours confus, toujours en étroite relation avec la France. Le premier chef de cet état, Barthélemy Boganda, est mort dans un accident d’avion dont les circonstances n’ont jamais été élucidées peu de temps après son élection. Dacko lui succède, vite renversé par le calamiteux Bokassa dont la proximité avec la France n’est pas à démontrer. Le même Dacko est ensuite remis en place à Bangui, déposé par un avion venant de Paris. Un coup d’Etat le balaye, et c’est le général André Kolingba que l’on installe. Lui ne faisait même pas semblant de diriger. Quand nous, chefs d’états voisins, arrivions à l’aéroport, c’est un certain commandant français, Mansion, qui se présentait en short et en chemisette, pour nous accueillir. Puis Patassé est venu et il a fait son tour, avant d’être balayé par Bozizé, avec l’aide de l’armée française… Ce drame dure depuis cinquante ans. »
Source Paris-Match

Quand on voudra connaître l’Histoire de la République du Congo depuis son indépendance, il faudra chercher une interview d’un autre président africain, Campaoré ou Ouatara par exemple. Il se pourrait qu’il y ait quelques similitudes.

Avic

2 réflexions sur « Le chaos centrafricain en quelques lignes »

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s