Pauvre Qatar…


04/02/2013

Il croyait être à la hauteur et mériter le respect de la part de ses nouveaux amis.
Financer et armer des terroristes pour détruire un pays ? Il sait faire et l’a prouvé. Trahir des amis ? Il a montré sa virtuosité en la matière. Rouler ses voisins dans la farine ? Il a toujours été irréprochable sur ce point.
Mais voilà qu’on lui rappelle brutalement qu’il n’était qu’un petit, un apprenti. Par la bouche de Harlem Désir, premier secrétaire du PS, on lui explique que, pour être pleinement digne de faire partie du Grand Club, il faut savoir exterminer ceux qu’on soutient, de manière tout à fait naturelle, comme si c’était dans l’ordre des choses. Ses cris d’orfraie pour protéger ses terroristes du Mali sont perçus comme une preuve qu’il lui resterait encore un petit résidu d’âme incompatible avec la charte du Grand Club..

Postez un commentaire. Restez dans le sujet de l'article svp. Les agressions personnelles et les insultes seront bannies.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site de réflexion et de réinformation

%d blogueurs aiment cette page :