Archives pour la catégorie Internet

Les provocateurs agressifs sur Internet ont les traits de la « tétrade noire de la personnalité »


Les provocateurs agressifs sur Internet (qui sont qualifiés de trolls) présentent les traits de personnalité qui constituent ce qui a été appelé la tétrade noire de la personnalité, confirme une étude canadienne publiée dans la revue Personality and Individual Differences. Lire la suite Les provocateurs agressifs sur Internet ont les traits de la « tétrade noire de la personnalité »

Angela Merkel esquisse l’Internet européen


Angela Merkel n’a donc toujours pas digéré l’espionnage de son téléphone portable par la National Security Agency (NSA). En visite à Paris mercredi dans le cadre du 16e conseil des ministres franco-allemand, la chancelière allemande a levé un coin du voile sur ses propositions de bâtir un Internet européen. Un ouvrage qu’elle entend mener de front avec le président François Hollande. Il vise sans détour à extirper les Européens de l’hégémonie américaine sur le réseau. Du moins sur le papier. Car, en pratique, le projet semble très utopique autant sur le plan politique que sur celui des infra­structures. Lire la suite Angela Merkel esquisse l’Internet européen

Six innovations technologiques anti-NSA qui pourraient bien changer le monde


Le QG de la NSA à Fort Meade, dans le Maryland (USA) – Photo Saul Loeb/AFP/Getty Images
Le QG de la NSA à Fort Meade, dans le Maryland (USA) – Photo Saul Loeb/AFP/Getty Images

Par S.C.G.

Plutôt que de ramper et de supplier le gouvernement US de respecter notre vie privée, ces innovateurs ont pris le problème à bras le corps, et leur travail pourrait bien complètement changer la donne.

Les gens avaient l’habitude de penser que le gouvernement des États-Unis était retenu par la Constitution, qui interdit des recherches et des saisies déraisonnables et qui requiert le respect des procédures lors des enquêtes criminelles, mais de telles illusions se sont évaporées ces dernières années. Il s’avère que la NSA se considère au-dessus des lois à tous les égards et se sent en droit d’espionner n’importe qui, n’importe où sur la planète sans mandat, et sans réelle supervision. Lire la suite Six innovations technologiques anti-NSA qui pourraient bien changer le monde

Piratebox, ou comment créer son propre réseau Internet


arton3218-9db79Partager anonymement des photos ou des documents lors d’une rencontre ou d’une mobilisation, mettre à disposition de tous des ebooks, des films ou de la musique : c’est ce que permettent entre autres les piratebox. Cet outil crée un réseau informatique local accessible en wifi, totalement anonyme et gratuit. Tout le monde peut s’y connecter avec un ordinateur ou un smartphone, pour télécharger des documents, en ajouter ou échanger par chat. Comme pour notre alimentation, les circuits courts ont de beaux jours devant eux ! Lire la suite Piratebox, ou comment créer son propre réseau Internet

Une application pour identifier les gens dans la rue


i_nametagComme toujours, si on veut faire oublier un danger, on invoque la sécurité ou la lutte contre les criminels. Cette nouvelle invention, le Name Tag, est peut-être l’une des plus potentiellement dangereuses qui soit, mais qui va fatalement rentrer dans notre vie via les réseaux sociaux, avant d’être un instrument de surveillance car, pour notre protection, il sera bientôt indispensable de pouvoir vérifier qui est qui, chacun d’entre nous étant potentiellement un pervers pédophile, un tueur maniaque en cavale ou un dangereux terroriste attendant son heure pour aller rejoindre ses vierges. Lire la suite Une application pour identifier les gens dans la rue

Le site de la Ligue de défense juive hacké par un partisan de Dieudonné


ldj_hackingPar Jean-Laurent Cassely | publié le 09/01/2014 à 15h08, mis à jour le 09/01/2014 à 15h16

La home page piratée du site de la LDJ, le 9 janvier à 15 heures.
La guerre de la Quenelle se déploit dans l’espace public et les tribunaux, et Internet, lieu d’affrontement historique entre les partisans et opposants à Dieudonné, n’est pas épargné. En Lire la suite Le site de la Ligue de défense juive hacké par un partisan de Dieudonné

Un petit génie grec de 12 ans va concurrencer Facebook


PHO92c11d9a-6f0e-11e3-864a-4dd77fdd6481-805x453Le 1er janvier, un jeune grec de 12 ans va lancer un réseau social similaire à « Facebook ». Soutenu par Google et attendu au tournant par les médias grecs, il pourrait être le premier évènement de cette année 2014.

S’il n’est âgé que de 12 ans, Nikos Adam est déjà un petit génie de l’informatique. Et pourtant, ce n’est qu’à l’âge de 9 ans qu’il découvre l’ordinateur. Très rapidement, il se passionne pour le codage et Lire la suite Un petit génie grec de 12 ans va concurrencer Facebook

La NSA sait capturer les frappes sur un clavier sans logiciel


8711729-un-hacker-avec-masque-de-vol-a-main-tenant-un-clavier-isole-sur-fond-blancLa NSA dispose de mouchards pour capturer à distance les frappes sur les claviers, en récupérant les données à l’aide de radars.

Comment capturer les saisies de textes sur un clavier en toute discrétion, sans que le texte saisi soit envoyé sur Internet et sans avoir à récupérer les données sur une mémoire physique ? Parmi les documents secrets révélés Der Spiegel, qui forment un catalogue des moyens mis à disposition des agents de la NSA, figure un mouchard particulièrement original, baptisé SURLYSPAWN. Lire la suite La NSA sait capturer les frappes sur un clavier sans logiciel

Edward Snowden, après des mois de révélations sur la NSA, dit que sa mission est accomplie


SNOWDENPar Barton Gellman

MOSCOU – La voix familière au bout du fil, à l’hôtel, est allée droit au but. « Quelle heure dit votre montre, exactement? » demanda-t-il. Il vérifia l’heure avec la sienne et décrivit un lieu de rencontre. « Je vous vois là-bas, » dit-il. Lire la suite Edward Snowden, après des mois de révélations sur la NSA, dit que sa mission est accomplie

Le CRIF aimerait que Dieudonné soit moins visible sur YouTube


Branle-bas de combat chez  les  »antisémitistes ». Dieudonné les empêche de dormir, et ce malgré tous leurs efforts et une mobilisation sans précédent dans ce doux pays de France. Si j’ai un conseil à leur donner, c’est de lever le pied et de lui lâcher la grappe. Il est évident que tout ce que fera Dieudonné leur portera sur les nerfs. Mais il faut qu’ils sachent qu’il suffit qu’ils réagissent pour que cela devienne un symbole chez tous ceux qui en ont ras le bol de leur dictature. Lire la suite Le CRIF aimerait que Dieudonné soit moins visible sur YouTube

Liste des arnaques répertoriées sur FACEBOOK + comment y échapper


llustration-psychologie-web-ados-et-facebook_857192Et oui, vous l’avez peut-être remarqué sur votre mur, ainsi que sur les groupes auxquels vous êtes peut-être inscrit, tous sont pollués par des messages passés par des comptes créés uniquement dans le but d’arnaquer les gens !

Et oui, c’est malheureux, mais pourtant c’est le cas. Je vais vous montrer dans cet article la liste des arnaques que j’ai pu répertorier, ainsi que la façon avec laquelle vous pouvez les combattre ! Lire la suite Liste des arnaques répertoriées sur FACEBOOK + comment y échapper

La France pourra bientôt traquer sans limite ses « ennemis d’Etat ». Vers la loi martiale ?


Will Smith dans le film "Ennemi d’Etat"
Will Smith dans le film « Ennemi d’Etat »

Le gouvernement s’apprête à faire voter un projet de loi de programmation militaire 2014-2019 dont certaines dispositions étendent les possibilités de surveiller en dehors de toute action Lire la suite La France pourra bientôt traquer sans limite ses « ennemis d’Etat ». Vers la loi martiale ?

Anonymous prépare un système d’exploitation anti-NSA


topelement3-635x375Alors qu’un hacker d’Anonymous a récemment été condamné à 10 ans de prison pour avoir diffusé des informations sensibles à Wikileaks, le collectif travaillerait à un système d’exploitation sécurisé et open source pour protéger les utilisateurs face à la NSA. Lire la suite Anonymous prépare un système d’exploitation anti-NSA

Big Brother – La TV espionne les utilisateurs à leur insu – La TV connectée vous regarde, vous écoute, et enregistre vos infos personnelles!


Un blogueur a remarqué que son téléviseur LG continuait de transmettre des informations personnelles au fabricant, alors même qu’il avait désactivé cette fonction. La firme assume du bout des lèvres.

Big Brother, allégorie de la surveillance généralisée, s’invite dans les salons par l’entremise des téléviseurs connectés.  Image: DR
Big Brother, allégorie de la surveillance généralisée, s’invite dans les salons par l’entremise des téléviseurs connectés.
Image: DR
Les réseaux sociaux vous espionnent, votre smartphone vous espionne, votre téléviseur n’allait pas se gêner d’en faire de même. Un blogueur britannique du nom de DoctorBeet a Lire la suite Big Brother – La TV espionne les utilisateurs à leur insu – La TV connectée vous regarde, vous écoute, et enregistre vos infos personnelles!

Jeremy Hammond, héros de la résistance


f1bc3389ec78d75f19eb534a35420496b272ab55Jeremy Hammond a été condamné à dix ans de prison pour son rôle dans l’énorme fuite des Stratfor Files en 2011. Son procès n’a guère été plus qu’une mise en scène pour le public. L’importance des millions d’emails rendus publics par Hammond n’est toujours pas entièrement appréhendée. Lire la suite Jeremy Hammond, héros de la résistance

Quand Facebook prédit l’évolution de nos relations amoureuses


amourfacebook-700x352Un algorithme a été mis au point pour Facebook afin de prédire l’évolution de nos relations amoureuses, notamment le risque d’une rupture avec notre moitié.

Le plus gros réseau social de la toile compile une part importante de notre vie relationnelle, des données sur lesquelles se sont penchés Jon Kleinberg, chercheur à l’université Cornell et Lars Backstrom, ingénieur chez Facebook. Ils ont analysé les graphes qui permettent d’offrir une interprétation de nos données et des relations que nous entretenons et semblent être parvenus à mettre au point un algorithme qui permet d’anticiper une séparation. Le document déjà publié en ligne sera présenté lors d’une conférence sur l’informatique sociale en février prochain.

Pour y parvenir, les deux hommes ont sélectionné 1,3 million d’utilisateurs Facebook, choisis au hasard parmi tous les utilisateurs qui ont au moins 20 ans, qui disposent de 50 à 2000 amis et qui ont indiqué la personne avec qui elles sont en couple dans leur profil. Cela fait un grand nombre de connexions sociales à analyser, environ 379 millions de noeuds et 8,6 milliards liens. Les données ont été utilisées de façon anonyme.

28bits-lohr-tmagArticle-v2Ils ont ensuite utilisé le taux de dispersion qui relie nos deux amoureux. Ce critère analyse les amis en commun mais également les liens entre les amis des amis communs. Une haute dispersion se produit lorsque les amis (et les amis des amis) communs sont peu reliés les uns aux autres et inversement pour le faible taux de dispersion. Les utilisateurs ont été suivis tous les deux mois pendant deux ans.

Les résultats ont montré que lorsqu’une relation est en difficulté, un couple avec faible taux de dispersion à 50% de chance en plus de se séparer qu’un couple avec fort taux de dispersion. Un couple avec un cercle d’amis radicalement différent aurait donc plus de chances de tenir sur le long terme. Reste à savoir ce que Jon et Lars vont faire de ce nouvel algorithme.

> Accès au document de l’étude

Source : The New York Times

http://citizenpost.fr/quand-facebook-predit-levolution-de-nos-relations-amoureuses/#sthash.xabPBIVd.dpuf

14 conseils pour échapper à Prism, l’oeil de la NSA sur les internautes du monde entier


On peut s’inquiéter des révélations sur la surveillance opérée par les grandes oreilles du NSA sur internet. Mais on peut aussi se protéger contre cette indiscrétion illégale.

5932813-comment-eviter-que-prism-revele-ce-que-vous-faites-sur-internetChangez de navigateur

Chrome (Google), Safari (Apple) ou Internet Explorer (Microsoft) sont à proscrire. Les informations de navigation collectées par ces navigateurs sont susceptibles d’être transmises à la NSA. A la place, il vaut mieux installer Firefox (un logiciel libre édité par la fondation Mozilla) ou Opera.

Choisissez un moteur de recherche « confidentiel »

Google, Bing ou Yahoo ne sont pas sûrs. Ils peuvent envoyer votre IP et votre historique de navigation aux services américains. Ixquick et Startpage donnent exactement les mêmes résultats de recherche que Google mais n’envoient pas l’adresse IP de l’utilisateur. Ils ont été élu « moteur de recherche le plus confidentiel au monde » par la commission européenne. Et en plus, ils sont sans pub !

Surveillez vos courriels

Les messageries des grandes compagnies américaines sont à éviter. Il existe une foule d’autres messageries tout aussi efficaces comme La Poste.net, Voila.fr, GMX, voire celle du fournisseur d’accès internet ou encore celles des chaînes de télé ou de la grande distribution.

Chiffrez les documents les plus importants

Plus facile à dire qu’à faire quand il s’agit des mails ! Mais c’est encore la meilleure des protections. Le chiffrage des documents peut se faire assez simplement avec un logiciel gratuit comme TrueCrypt. Pour les courriels on peut utiliser GnuPG ou encore PGP. De nombreux autres logiciels sont disponibles sur le net.

Chattez « off the record »

On peut encore chatter en toute confidentialité même sur Google, AOL, Yahoo ou Microsoft. Il suffit d’utiliser OTR (Off the record), un petit logiciel qui chiffre les conversations. La NSA possède peut-être les moyens de craquer OTR mais le temps requis pour y parvenir dépasserait très largement le temps de la conversation.

Méfiez-vous des réseaux sociaux

Tout, ou presque, a déjà été dit sur les risques inhérents aux réseaux sociaux. Mais franchement, ce n’est pas la NSA qui est la plus à craindre sur les réseaux… Précisons que pour l’instant, Twitter ne fait pas partie des compagnies citées par le Washington Post comme collaborant avec les autorités américaines.

Utilisez moins votre Smartphone

C’est un choix cornélien: se passer de smartphone ou prendre le risque d’être écouté. Inutile de se raconter des histoires, les smartphones sont difficiles à protéger. Trois systèmes d’exploitation se partagent le marché : Android, iOS, et Windows Phone. Ils appartiennent respectivement à Google, Apple et Microsoft. Il va donc falloir attendre la sortie en France de Firefox OS pour disposer d’un système d’exploitation moins risqué.

Source: Le Monde

Et quelques autres petits conseils au passage:

Il est possible de se protéger (avec les bonnes applications)

Nous ne savons pas exactement comment la NSA parvient à contourner les systèmes de cryptage des navigateurs et des téléphones mobiles. Une chose est claire : elle ne peut pas encore briser les cryptages puissants. Il faut donc employer la ruse.

Nous répétons donc ce que nous avions déjà exposé dans notre article spécial 10 apps pour protéger votre vie privée : il existe toute une série d’utilitaires qui, s’ils sont bien utilisés, améliorent votre sécurité et la protection de votre vie privée, sans devoir faire aucune concession.

Navigation sécurisée

  • Tor, le réseau de navigation anonyme, a été l’objet d’attaques, mais il est toujours plus sûr de l’utiliser si vous souhaitez rester anonyme.
  • Il existe des navigateurs mieux sécurisés. Epic Browser, par exemple, fonctionne uniquement en mode incognito, et dispose d’un proxy pour rendre la connexion anonyme.

Mails et messagerie

  • En ce qui concernant les emails, des solutions comme GnuPG ou PGP sont très valables. D’autres options ? HushMail ou CounterMail
  • Certaines applications mobiles permettent de chatter en toute discrétion, soit en supprimant les messages, soit en utilisant des données chiffrées (ou les deux).

Antivirus et système d’exploitation

Article complet sur articles.softonic.fr

http://lesmoutonsenrages.fr/2013/10/30/14-conseils-pour-echapper-a-prism-loeil-de-la-nsa-sur-les-internautes-du-monde-entier/

Sommes-nous encore libres ?


Tribune libre Résistance

stasi3J’ai écrit cet article pour Résistance depuis mon ordinateur, puis l’ai mis en ligne sur le site. Un certain nombre de webmestres l’ont également reçu et peut-être ont-ils fait la même chose que moi. Nos lecteurs respectifs ont pu lire cet article le lendemain. Quelqu’un cependant l’a lu avant eux, ou était tout du moins en mesure de le faire. Ce n’était pas ni un membre de Résistance, ni les webmestres qui en ont été destinataires. Je ne connais pas ce quelqu’un. Il ne vit certainement pas en Franc. Il opère loin d’ici, au-delà de l’océan… Je ne suis pas un terroriste, je ne suis pas recherché et je paie mes impôts. Bref, je suis un citoyen lambda. Mais ce quelqu’un sait tout de moi. Il sait à qui je téléphone parce qu’il a accès à mes données sur mon smartphone. Il sait à qui j’écris et surtout ce que j’écris, car il est capable de surveiller tous mes mouvements sur Internet. Il prend note de mes achats en ligne, consigne tout et scrute mes mouvements sur mon compte bancaire de telle sorte qu’il sait ce que je gagne. Mon patrimoine n’a aucun secret pour lui.

L’utilisation de Facebook lui facilite grandement la tâche. Parce que l’internaute met sa vie à nu sur le plus grand réseau social du monde. Il nous renseigne sur son cercle d’amis, publie des photos amusantes, insolites, et parfois intimes, sans se rendre compte qu’un jour, tout ceci pourrait un jour se retourner contre lui. Il ne se doute pas que ce qui est posté sur Facebook ne peut être supprimé, même lorsque ses contacts ou le quidam n’y ont pas accès. Toutes ses informations restent gravées dans une énorme mémoire, suspendues en quelque sorte sur un nuage virtuel qu’il ne peut atteindre. Il perd ainsi le contrôle de son passé et du présent.

Certains se remémoreront immanquablement la Vie des autres, film dans lequel la Stasi surveillait dans le Berlin des années quatre-vingt les intellectuels soupçonnés de critiquer le régime d’Erich Honecker. Le parallèle avec l’URSS, la Chine et tous les pays supposés autoritaires ou dictatoriaux sera rapidement fait. On leur oppose notre culture démocratique et la liberté. Les lois sont d’ailleurs censées nous préserver de toute intrusion. L’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme ne proclame-t-il pas le droit de toute personne au respect « de sa vie privée et familiale, de son domicile et de sa correspondance » ?

Les révélations faites par l’ancien employé de la CIA et de la NSA Edward Snowden sont pourtant inquiétantes. Microsoft, Google, Apple, Yahoo, BlackBerry, Facebook, etc., collaborent, de leur plein gré ou sous la contrainte, avec la National Security Agency (NSA), la super agence des services secrets étasuniens, lui octroyant un accès privilégié à leurs données. Un peu comme si un étranger avait accès à une porte secrète de votre maison sans que vous n’en déteniez les clefs…

Aujourd’hui, un agent secret n’aurait plus besoin d’allumer mon ordinateur et de télécharger mon disque dur. Le processus est en grande partie automatique. De temps à autre et à mon insu, mes données peuvent être collectées et transmises je ne sais où. Ce qui est remarquable, c’est que tout cela se produit dans les pays qui ne sont apparemment pas totalitaires. Ces derniers se revendiquent au contraire tous de la démocratie. Pourtant, ces faits s’inscrivent dans un processus aux conséquences potentiellement désastreuses.

Le 11 Septembre en a été l’acte fondateur. Capitalisant sur le choc provoqué par les attentats dans les opinions internationales, la lutte contre le terrorisme a permis de justifier la plupart des actions menées par les États-Unis. Les menaces terroristes qu’on brandit à dessein permettent de renforcer les structures de contrôle de la population. Nous ne savons pas aujourd’hui ce que la NSA, le FBI ou  la CIA ont pu faire de nos informations personnelles, ce qui, dans un État de droit, relève de l’inconcevable. Les conséquences de ce paradoxe sont colossales. Notre intimité est désormais mise à nu et partagée par autrui sans qu’on puisse y faire quoi que ce soit. Plus personne ne pourra désormais se sentir totalement en sécurité. Sommes-nous tout simplement encore libres ?

Capitaine Martin

http://www.resistance-politique.fr/article-sommes-nous-encore-libres-120836680.html

Alerte ! Le délit de « crime électronique » arrive !


article_twitterPour avoir menacé de mort le président américain sur Twitter, un ado de 17 ans a été reconnu coupable de  « crime électronique » et d’« appel à la violence en utilisant des médias électroniques » par un tribunal de Casablanca, et a été condamné à trois mois de prison ferme ce vendredi.

Il avait twitté : « Je tuerai votre président et toutes les personnes qui seront en sa compagnie. C’est ce que je ferai lorsque j’arriverai aux Etats-Unis le mois prochain  ».

Est-ce parce qu’il s’agissait de menaces contre Obama ? La justice marocaine applique-t-elle ces mesures à tous les messages du même genre qui circulent dans la toile marocaine ? Les menaces de mort ne sont jamais acceptables quelles qu’en soient les circonstances. Dans tous les pays du monde il existe des lois adéquates pour les réprimer. Mais, quel besoin y avait-il de qualifier le délit de ce jeune garçon de « crime électronique » ? Veut-on mettre en garde les internautes et leur signifier que toutes leurs conversations à travers les réseaux sociaux seront épluchées et susceptibles de leur attirer des ennuis ?

Il peut encore s’estimer heureux, ce jeune homme, de ne pas avoir été poursuivi pour « terrorisme électronique », car menacer le président des Etats-Unis et tout son entourage aurait pu être interprété comme tel.  Et, pourquoi pas aussi « crime électronique en bande organisée », puisque que le twitteur s’adresse à d’autres personnes qui, pour ne pas avoir dénoncé leur camarade, pourraient être considérés comme des complices. Ce n’est qu’une question de temps, mais, avec un peu de patience, nous arriverons à ces absurdités. Quelle sera la prochaine étape ?

Avic

100 Gigabits/seconde ! Le réseau sans fil le plus rapide au monde


ku-bigpic-700x352Des chercheurs allemands viennent de mettre au point un réseau sans fil qui bat tous les records en terme de débit. Avec une vitesse de 100 Gbit/s, il rivalise avec la fibre optique.

La nouvelle technologie a été mise au point au Karlsruhe Institute of Technology (KIT) dans le cadre du projet « Millilink ». L’installation d’un réseau sans fil mise en place par des chercheurs décroche la palme du débit le plus rapide au monde avec pas moins de 100 Gigabits par seconde. Une vitesse de transfert qui rivalise avec a fibre optique. Il y a quelques mois, l’équipe était déjà parvenue à un débit de 40 Gb/ s. À ce niveau, on dépasse de 100 fois la Google Fiber, une fibre optique déjà ultraperformante mise en place par Google. De quoi faire rêver beaucoup d’internautes alors que le débit moyen des usagers français est en moyenne de 5 Megabits par seconde.

Les chercheurs ont utilisé des signaux à très haute fréquence (237,5 GHz) pour compresser au maximum les données. Avec cette vitesse, un ensemble de Blu-Ray peut être téléchargé en quelques secondes. Le test qui a été réalisé entre deux appareils séparés d’une distance de 20 mètres pose toutefois quelques problèmes. D’une part, ces ondes ne parviennent pas à dépasser les murs comme le font nos ondes Wi-Fi actuelles et les conséquences sur l’environnement et le corps humain sont loin d’être connues.

« Pour les zones rurales en particulier, cette technologie représente une alternative peu coûteuse et flexible pour les réseaux de fibres optiques, dont l’extension ne peut souvent pas être justifiée d’un point de vue économique » a expliqué le professeur Ingmar Kallfass qui a coordonné le projet « Millilink ». Il imagine également des applications pour des maisons privées: «À un débit de données de 100 gigabits par seconde, il serait possible de transmettre le contenu d’un disque Blu-Ray ou de cinq DVD entre deux appareils en quelques secondes seulement ».

http://citizenpost.fr/100-gigabitss-reseau-fil-rapide-au-monde/#sthash.6AkHqmYJ.dpuf

Apple serait en mesure de lire les iMessages de ses utilisateurs


apple-ipad-5-space-grey-66Depuis plusieurs mois, Apple affirme que les informations transitant par iMessage sont protégées par un chiffrement de bout-en-bout, mais aujourd’hui des chercheurs en sécurité français contestent cette assurance de la société à la pomme.

Lors de la conférence “Hack in the Box”, qui a lieu à Kuala Lumpur en Malaisie, la société de sécurité Quarkslab a en effet présenté un rapport de sécurité qui selon elle prouve qu’Apple a les capacités de passer outre au chiffrement pour lire les messages transmis par son service. Par exemple à la demande d’un gouvernement, ce qui à la lumière de la récente affaire Prism, aurait de quoi en inquiéter plus d’un.

Les chercheurs n’ont cependant en aucune manière accusé Apple de se livrer à ce genre de manipulations, ce qu’ils ont précisé, c’est sa faisabilité technique, en dépit du chiffrement, ajoutant également que le contournement éventuel du chiffrage n’est de plus pas à la portée de n’importe qui, car cela suppose notamment de prendre le contrôle physique du terminal et d’installer des codes, comme par exemple des faux certificats.

(Source: le Quotidien du Peuple en ligne)

Aux Etats-Unis, les langues des grands journalistes se délient


Des journalistes des médias de masse exposent et dénoncent l’escroquerie du 11 Septembre

Seymour Hersh, le journaliste d’enquête N° 1 aux Etats-Unis
Seymour Hersh, le journaliste d’enquête N° 1 aux Etats-Unis

Plusieurs journalistes  de renom américains disent que le gouvernement américain ment au sujet des attentats du 11 Septembre 2001 et de cette soi-disant “guerre contre la terreur”. Malheureusement, les propriétaires des médias et leurs chefs de rédactions ne rapporteront ni ne diffuseront leurs trouvailles.

Récemment, Seymour Hersh, le journaliste d’enquête N° 1 aux Etats-Unis, a divulgué que l’affirmation par le gouvernement américain de l’élimination d’Oussama Ben Laden le 2 Mai 2011, est un “énorme mensonge, il n’y a pas un mot de vérité là-dedans.”

Hersh a poursuivi en attaquant son employeur de longue date, le New York Times et d’autres officines médiatiques: “Nous mentons au sujet de tout, mentir est devenu la norme”. Il a dit que tous les géants des médias aux Etats-Unis devraient être fermés pour avoir menti au peuple américain.

En relation: Seymour Hersh: Bin Laden Raid “One Big Lie”

D’autres journalistes des médias de masse sont d’accord pour dire que l’histoire du gouvernent américain sur Oussama Ben Laden et le 11 Septembre est un gigantesque mensonge. Sherwood Ross, un journaliste lauréat de nombreux prix dans la profession et qui a travaillé pour le bureau de presse de la ville de Chicago, le Chicago Daily News et pour l’agence Reuters et autres services de dépêches, m’a dit dans un récent entretien radio :

“Il est douteux que des musulmans soient derrière les attaques du 11 Septembre. Pensez-y une minute : La famille du président Bush faisait des affaires avec celle de l’homme soi-disant derrière ces attaques terroristes, Oussama Ben Laden. La famille Ben Laden était membre du comité directeur de la compagnie pétrolière de Bush. Comment est-il possible que parmi les milliards de familles qu’il y a dans le monde, la seule famille qui ait perpétré les attaques du 11 Septembre soit justement celle qui était en affaire avec le président des Etats-Unis ? Ceci ressemble plus à une faveur qu’autre chose. Je ne pense pas que le 11 Septembre ait été une conspiration arabe ou une conspiration musulmane. Je pense que c’est une conspiration américaine pour renverser le gouvernement des Etats-Unis et pour installer ce qui est en train de devenir un état policier et aussi faire avancer les ambitions impérialistes des Etats-Unis pour escroquer le Moyen-Orient de ses ressources énergétiques.”

Ross expliqua que les journalistes américains ne sont plus libres d’exposer et de dire au monde ce que sont les plus outrageants mensonges et fabrications officiels:

“Vous ne voyez aucune remise en question sérieuse faite par les médias. Je pense qu’un des indices révélant que ceci a été un coup-monté fut lorsqu’un cameraman d’une petite agence de presse de Pennsylvanie se rendît sur place où l’avion de ligne était supposé s’être écrasé le 11 septembre 2001 en rase campagne et il a dit: “Je n’y ai vu aucun avion de ligne. J’ai vu un trou dans le sol. Aucun corps, aucun bagage.” Bon, peut-être que le type a inventé cette histoire, mais je ne le pense pas. Je pense qu’il faisait juste son travail, normalement. Ensuite au Pentagone, on a dit qu’un autre avion de ligne l’avait percuté, mais là encore, aucune trace d’épave de l’avion. Les journalistes qui travaillaient dans la salle de presse du Pentagone sortirent sur la pelouse de celui-ci et ils ne purent voir aucun avion. Ainsi, encore et encore, vous avez des mensonges préfabriqués que la presse dans sa vaste majorité ne rapportent pas.”

J’ai demandé à Ross s’il est autorisé à exprimer de telles vues dans ses articles du Miami Herald, du Chicago Daily News ou sur les services de dépêches, il m’a répondu:

“Absolument pas. Lorsque j’écrivais pour Reuters, couvrant des affaires de terrain pendant dix ans, mes colonnes étaient reproduites par le New York Times, le Los Angeles Times. Mais si vous écrivez au sujet du ‘pourquoi la tour du WTC7 s’est effondrée alors qu’elle n’a été frappée par aucun avion’ personne ne va le publier. Donc maintenant mes articles sont utilisés sur internet par les blogueurs et ils sont utilisés par les services de presse moyen-orientaux. J’ai des coups de fil de Press TV (Iran) et vous pouvez lire mes interviews sur leur site internet, mais vous ne me verrez plus cité par Associated Press.”

Un autre journaliste américain connu, Paul Craig Roberts, a lui aussi été banni des médias de masse pour avoir dit la vérité au sujet du 11 Septembre. Le Dr. Roberts a travaillé comme secrétaire d’état aux finances sous Reagan, il est décoréde la légion d’honneur en France et d’autres récompenses pour ses contributions économiques et il a été un journaliste chroniqueur régulier pour le Wall Street Journal, Business Week et autres publications de masse. Depuis qu’il a parlé des démolitions contrôlées des trois tours du WTC le 11 septembre 2001, Paul Craig  Roberts a été mis sur la liste de “non-publication” des médias américains.

Dans un entretien récent sur mon émission de radio, le Dr Roberts a expliqué pourquoi les médias de masse américains, comme l’a dit Seymour Hersh, mentent sur tout:

“Une des pires choses qui se soit jamais passée aux Etats-Unis fut lorsque le président Clinton autorisa cinq entreprises à concentrer les médias américains. Ceci détruisit l’indépendance de la presse depuis que Clinton a permis cela, ce qui était entièrement contre la tradition américaine et totalement contre la loi anti-trust (anti-monopole)… Mais aux Etats-Unis, comme nous l’avons vu, la loi ne veut absolument plus rien dire. La minute où ces cinq conglomérats concentrèrent les médias, l’indépendance de ceux-ci disparut. Les médias ne sont plus gérés par des journalistes, mais par des exécutifs entrepreneuriaux de la publicité et du marketing. La valeur de ces conglomérats médiatiques réside dans leurs licences de diffusion fédérales, ainsi ils ne peuvent plus oser défier et offenser le gouvernement car leur licence pourrait ne plus être renouvelée et la valeur marchande de dizaines, centaines de milliards de dollars disparaîtrait. Ainsi les soi-disant médias de masse ne sont en fait plus un média, ils ne vous disent plus rien, ce n’est plus qu’un ministère de la propagande, Gerald Celente l’appelle à juste titre la ‘pressetituée’ “.

Au lieu d’écrire pour les médias de masse, Paul Craig Roberts expose maintenant le faux assassinat de Ben Laden et il déconstruit l’opération fausse-bannière du 11 Septembre pour une officine indépendante appelée L’Institute for Political Economy. Dans un article récent publié le jour du 12ème anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, le Dr Roberts a écrit ceci:

“Les néoconservateurs qui prônent l’hégémonie américaine sur le monde ont appelé pour un ‘nouveau Pearl Harbor’ qui leur permettrait de se lancer dans plus de conquêtes… Il n’y a aucune preuve existante qui soutienne l’histoire gouvernementale concernant le 11 Septembre… En ce 12ème anniversaire d’un évènement fausse-bannière, il n’est pas nécessaire pour moi de rapporter les preuves volumineuses existantes et prouvant de manière conclusive que l’histoire officielle est un mensonge. Vous pouvez lire tout cela par vous-même. On le trouve en ligne. Vous pouvez lire ce que les architectes et les ingénieurs (pour la vérité sur le 11 septembre) ont à dire. Vous pouvez lire les rapports scientifiques. Vous pouvez écouter et voir les personnels de premiers secours qui étaient dans les tours. Vous pouvez lire ce que les pilotes ont à dire sur les manœuvres aériennes associées avec l’avion de ligne qui est censé avoir percuté le Pentagone, qui sont au-delà de leurs propres techniques et le plus certainement ne furent pas, ne purent par être effectuées par des pilotes inexpérimentés. Vous pouvez lire les multiples livres de David Griffin. Vous pouvez regarder le film documentaire produit par Richard Gage d’Architects & Engineers for 9/11 Truth. Vous pouvez lire le rapport de Toronto sur l’audition international sur le 11 septembre.”

Mais ne perdez pas votre temps à lire la presse classique. Comme Seymour Hersh, Sherwood Ross, Paul Craig Roberts et un nombre rapidement grandissant de citoyens américains ordinaires commencent à comprendre, le slogan de la presse de masse est aujourd’hui: “Nous mentons sur tout. Mentir est la norme.”

Le simple fait que le gouvernement ne redemande pas une enquête approfondie sur un évènement qui est le plus grand embarras de la plus grosse “superpuissance” de l’histoire du monde est une évidence flagrante en soi que les évènements des attentats du 11 septembre 2001 sont une opération fausse-bannière.

Dr. Kevin Barrett

Source: Press TV

Traduit de l’anglais par Résistance 71

http://resistance71.wordpress.com/2013/10/21/resistance-au-mensonge-detat-des-journaliste-americains-denoncent-le-mensonge-sur-le-11-septembre/

 

Forums en ligne : écrire ou ne pas écrire ?


4311030141_0f727bdb4b_bTout récemment, une édition américaine a publié une amusante liste répertoriant 12 types de personnes, susceptibles de commenter les publications sur les sites web d’information. On y trouve le chercheur de vérité, le raisonneur, le plaisantin, le génie (bon ou mauvais), l’oisif et bien d’autres. N’importe qui peut se reconnaître parmi ces portraits.

Dès les premiers temps du Net, la section des commentaires a ressemblé à une sorte de Far West. On y a retrouvé la joie des conversations de cuisine associée à la possibilité d’avoir un écho mondial. Mais dans ce Far West, les farouches cow-boys ont été remplacés par des gens coincés avec des noms tels que « Beaugos1987 » qui, voutés derrière leurs écrans, dans des pièces sombres, et à l’image des cow-boys d’autrefois, tirent d’abord et réfléchissent ensuite, si tant est qu’ils soient seulement capables de réfléchir.

Internet est comme une tribune où chacun peut s’exprimer, montrer de quoi il est capable (bien sûr en paroles seulement), et affirmer sa personnalité. Les développeurs de différents sites sont obligés d’employer des personnes, appelées modérateurs, dont la principale fonction est de ne pas faire de leur plateforme un ramassis d’idioties. La pire situation est sans doute celle du site YouTube, dont les fondateurs reconnaissent que des problèmes existent et déclarent être à la recherche d’une solution.

Il est toujours plus facile d’affronter un ennemi dont on connaît le visage. C’est pourquoi le journal américain BuzzFeed a, avec ironie, publié la liste des douze profils types de commentateurs en ligne. Mais comme on le sait, dans toute plaisanterie, il y a un fond de vérité. Ainsi chacun peut se retrouver ou retrouver ses proches dans ce hit-parade de portraits.

En premier lieu, il y a les dits « grands martyrs » de la liberté d’expression. Ceux qui craignent toujours que leur voix ne soit pas entendue, car les modérateurs n’ont rien à gagner dans la publication de la vérité. De l’autre côté, il y un autre type, tout aussi bizarre, que l’on peut nommer : les beaux penseurs autodidactes. Ce sont certainement des gens brillants dont le talent réside dans la belle phrase et dans la dénonciation magistrale de la duplicité des politiciens et des partis politiques. David KemiGon, Barack O-Bomba, voilà ce que propose le folklore des Internautes. Il y a ceux qui passent au crible le moindre article ou la moindre nouvelle pour y trouver une erreur, et prendre l’auteur en faute. Il y a ceux, antiracistes absolus et attiseurs de scandales qui passent beaucoup de temps à réfléchir à l’expérience homosexuelle.

Mais pour celui qui est assis de l’autre côté de l’écran, une question se pose : qu’est-ce qui conduit une personne à publier tel ou tel commentaire ? Est-ce seulement une façon de prendre part au débat ? Jacob Kochetkov, directeur du Centre de thérapie cognitive a répondu pour La Voix de la Russie à ces questions :

« Dans certains cas, ce qui motive les gens, c’est d’abord la volonté de s’affirmer. Nous connaissons le phénomène de la moquerie, quand des gens, qui ne réussissent pas forcément bien dans la vie, s’affairent à laisser des commentaires hargneux qui sont ensuite longuement discutés. Cela ennuie tout le monde, et la personne a l’impression d’avoir réalisé quelque chose, d’avoir marqué un coup, car dans la vie réelle, il est possible que personne ne s’intéresse à elle et cela la vexe profondément. Le deuxième profil, ce sont les gens qui font cela par ennui. Car parfois on a la flemme de travailler et il est bien plus facile de rester derrière son ordinateur pour commenter des nouvelles, même peu importantes. »

En outre, les commentateurs actifs en ligne se laissent gagner par un sentiment de puissance, estime l’expert. Une personne peut écrire une méchante plaisanterie ou insulter son interlocuteur, sans craindre d’être sanctionnée. D’autre part, si une personne se sent seule, grâce aux divers groupes et blogs en ligne, elle peut trouver des gens partageant les mêmes centres d’intérêts qu’elle. De ce point de vue là, la communauté Internet mondiale a une portée presque thérapeutique.

Les adolescents appartiennent à une tout autre catégorie au sein des commentateurs en ligne. Les experts de l’ONG Kidscape ont analysé des données portant sur l’activité en ligne d’enfants de 11 à 18 ans au Royaume-Uni. Ils ont constaté que 45 % des personnes interrogées se considèrent plus heureuses dans le monde virtuel. Environ la moitié des enfants ont déclaré se comporter différemment dans le monde virtuel, et s’y sentir plus forts, confiants et libérés que dans la vie réelle.

Le professeur Vladimir Malyguin de la Faculté de Psychologie et de psychothérapie de l’Université médicale et dentaire de Moscou et membre de l’Académie internationale des sciences considère que les commentaires agressifs sont en général le fait d’adolescents :

« Les études que nous avons menées sur des adolescents ont montré des niveaux élevés d’agressivité sur les forums, mais nous parlons d’adolescents, et dans ce cas, nous considérons cela comme une tentative de socialisation propre à cet âge de la vie, il s’agit d’essayer d’entrer dans le monde réel à travers ces forums, c’est-à-dire « se tester soi-même ». Mais, on peut être bien sûr d’une chose : ces personnes ont des difficultés à communiquer et à vivre dans le monde réel, dans la vraie vie, c’est pourquoi se dégage une telle agressivité. »

« L’enfer est pavé de bonnes intentions », cette maxime populaire ne pourrait pas tomber plus juste. Après tout, si l’on y réfléchit, toutes les sociétés civilisées se sont battues avec acharnement depuis des décennies pour obtenir le droit d’exprimer librement leurs pensées et leur regard sur la vie. Et nous voilà avoir obtenu cette liberté tant chérie, qui est devenue un problème. Les publications d’information en ligne ont déjà tout compris : tu as soit un espace ouvert aux commentaires, soit tu as un débat intelligent et utile. Mais il est impossible d’avoir les deux en même temps. Dans tous les cas, nous avons toujours le choix : écrire ou ne pas écrire ?

http://french.ruvr.ru/2013_10_18/Forums-en-ligne-ecrire-ou-ne-pas-ecrire-5382/