Archives du mot-clé Bangui

CENTRAFRIQUE : APPEL A MANIFESTER LE SAMEDI 08 FÉVRIER 2014 PARIS PLACE DE LA RÉPUBLIQUE


Tribune libre Caligula

Manif RCAPendant que les yeux sont tournés vers Genève et vers l’Ukraine, les massacres continuent en République Centrafricaine. Avec plus de 1 million de déplacés, la Centrafrique est aujourd’hui victime de conflits que l’on nous présente comme inter religieux mais qui ne sont que le prolongement d’opérations menées de l’extérieur et qui ont échappé au contrôle des commanditaires pour devenir une farouche lutte pour le pouvoir. L’Iman et l’Archevêque de Bangui se sont déplacés récemment en Europe pour dénoncer l’instrumentalisation de la religion et pour essayer de mettre fin à cette idée de conflit entre musulmans et chrétiens, mais il faut croire qu’elle arrange pas mal de monde, et même que son développement serait souhaitable pour certains. Lire la suite CENTRAFRIQUE : APPEL A MANIFESTER LE SAMEDI 08 FÉVRIER 2014 PARIS PLACE DE LA RÉPUBLIQUE

République centrafricaine : Les raisons cachées de l’intervention française


Des membres de la Séléka, à Bossangoa, le 25 novembre 2013
Des membres de la Séléka, à Bossangoa, le 25 novembre 2013

Contrairement à l’« impératif humanitaire » agité par le président François Hollande, l’« Opération Sanguiris » menée par 1200 soldats français vise à contrer l’arrivée des Chinois et surtout à contrôler les réserves d’or, de diamant et d’uranium présentes dans le sous sol de la Centrafrique. Un pays plus grand que la France et Belgique réunies et où Areva, Total, Bolloré, France Télécom… dictent déjà la loi, malgré les atrocités. Lire la suite République centrafricaine : Les raisons cachées de l’intervention française

Centrafrique : Un coup de force de plus


FRANCOIS_BOZIZEDepuis vendredi, l’AFP et RFI nous préparaient à la prise de Bangui, la capitale de la République Centrafricaine, par les rebelles regroupés dans la coalition SELEKA. Dimanche matin, le porte-parole des mercenaires annonçait depuis Paris, via l’AFP, la prise du Palais présidentiel et la fuite de François Bozizé. Ce serait, si les informations se confirment, le énième coup de force en Afrique réalisé par des rebelles qui n’ont de rebelles que le nom.

Ils ont tous les mêmes caractéristiques et suivent les mêmes scénarios. Ils viennent d’une région avec un sous-sol généralement riche, ou arrivent avec un leader charismatique préparé de longue date à son futur métier. Ils prennent  soin de créer un bureau dans une capitale européenne pour leur communication et leur image. Ils ont d’énormes moyens financiers et des armes sorties d’on ne sait où. Lire la suite Centrafrique : Un coup de force de plus