Archives du mot-clé FEMEN

Dieudonné : lancer de nain aujourd’hui, cannibalisme demain ?


Francino01La France a-t-elle jamais connu une telle folie, une telle frénésie médiatique ? A-t-on jamais vu un tel niveau de haine et d’hystérie dans une opération de lynchage ? Dans le n’importe quoi, on vient d’atteindre le sommet avec Agnès Soubiran sur France Info. Lire la suite Dieudonné : lancer de nain aujourd’hui, cannibalisme demain ?

Les Dieux Européens sont tombés sur la tête !


Par Caro

Le "Caprice des dieux", un des bâtiments du Parlement européen à Bruxelles
Le « Caprice des dieux », un des bâtiments du Parlement européen à Bruxelles

Une Femen qui urine dans une Eglise en mimant un avortement,  ce qui n’entraine aucune réaction de Notre Ministre de L’intérieur en charge du respect de la laicité  (1) .

Une loi de programmation militaire qui instaure un « patriot act »  en  récusant toutes les libertés individuelles et la première d’entre elles , le droit à la vie privée, une foi de plus dans le plus total silence médiatique. (2) Lire la suite Les Dieux Européens sont tombés sur la tête !

Femen France annonce des actes de « terrorisme » !


Tweet-Femen-Terrorisme1-620x300Même « version Femen », toute annonce d’actes de « terrorisme » doit être dénoncée aux autorités. Et nous allons vous indiquer comment le faire. Plus le désaveu grandit pour les Femen et plus elles entendent se lancer dans des actions spectaculaires. C’est la logique de tous les groupuscules révolutionnaires : on en a connu en France, en Europe et dans le monde des exemples tragiques. Elles ont annoncé cette nouvelle campagne dans un tweet dont voici la capture d’écran Lire la suite Femen France annonce des actes de « terrorisme » !

Ukraine : et c’est reparti pour un tour !


Tribune libre Byblos

48Les événements du 11 Septembre 2001 avaient permis aux Etats-Unis d’enclencher une série d’opérations majeures destinées à leur permettre, enfin, de capitaliser sur la chute de l’URSS. L’offensive Lire la suite Ukraine : et c’est reparti pour un tour !

Par dépit, les nouvelles Marianne pissent sur le président ukrainien


article_femen_-_CopieVoilà ce qu’est devenue la République sous François Hollande. Bienvenue en France, laboratoire du monde de demain, où toutes les expériences publiques, des plus viles aux plus malsaines, sont possibles et même encouragées au nom de la liberté chérie. Lire la suite Par dépit, les nouvelles Marianne pissent sur le président ukrainien

Comment vous forcer à faire de la pub pour les Femen


article_timbresIl y a quelques semaines j’ai failli écrire une brève sur certains ‘’petits’’ changements qui nous attendent après les  remous causés par les manifs pour tous, mariage pour tous et autres phénomènes Femen. Mon idée était que, puisque l’on se dirigeait visiblement vers la négation même du genre, tous les symboles existants seront fatalement à revoir. On pouvait donc s’attendre à ce que l’effigie de Marianne dans les lieux officiels change de sexe et soit transformé en beau Marian mâle poilu et moustachu. Entre temps la France serait devenue Le France. Après tout, il n’y a pas de raison que la masculinité soit réservée à des pays comme le Portugal ou le Maroc, et pas la France qui se targue d’abriter un peuple de virils dont même l’hymne porte des moustaches, selon Napoléon.

Ne voyant rien venir, je me suis dit : ils n’ont pas osé aller jusque-là.  Ouf ! Mais c’était sans compter sur la détermination qui anime les promoteurs de tout ça. Ils ont décidé de frapper plus fort, mais de manière plus perfide et plus cynique. Cette fois nous sommes mis à contribution pour promouvoir le mouvement. Chaque fois que nous voudrons payer nos impôts, envoyer un curriculum vitae, envoyer un petit mot doux à quelqu’un, nous diffuserons, propagerons et entérinons de fait ce mouvement  envoyé en mission en France pour saper ses bases : les Femen. Il n’est même plus besoin de les décorer de la Légion d’Honneur (il y en a sûrement qui ont dû y penser). On a fait mieux : elles sont devenues Marianne sur les timbres-poste. Jusqu’ici, les timbres d’usage courant ont toujours eu des représentations symboliques d’un pays. On y voit généralement la tête d’un roi ou d’une reine, un héros mythique, un symbole de la nation, etc… Tout cela, en France, n’a plus de sens. Heureusement encore que le Franc français n’existe plus, sinon on aurait aussi des billets avec une ukrainienne et des pièces dont la semeuse serait remplacée par une Femen à poil avec la devise ‘’I fuck you all’’.

Francois HollandeMais pourquoi s’en faire ? Notre chef à tous a dit que ça faisait jeune, ou plus exactement que c’était «l’illustration» de la jeunesse, «priorité de (son) mandat». Puisque l’avenir est là, dans l’hystérie, ne faisons pas la mauvaise tête. Peut-être que ces gens éclairés voient des choses qui ne sous sont pas accessibles. Mais, quand même…Quand on voit qu’à l’école on veut que les enfants se débarrassent de cette idée d’un autre âge qu’il y a des sexes différents, que les couples hétérosexuels sont une ringardise, que la procréation est quelque chose d’optionnel au même titre que les matières qu’ils choisiront pour leurs futurs métiers et que l’importation de bébés à adopter pourra judicieusement  remplacer cette corvée biologique à laquelle l’humanité est soumise depuis toujours, on ne peut pas s’empêcher de penser que malgré la clairvoyance des chefs, dans 200 ans, tout au plus, la France sera ratatinée, sans avoir jamais eu un ennemi extérieur.

Comment résister ? Il n’y a, malheureusement pas grand-chose à faire. J’ai piqué une idée du site d’Eric Blanrue qui pourrait être un acte de résistance visible. Collez vos timbres de travers ou à l’envers. Si tous ceux qui dénoncent cette arnaque s’y mettent, ça pourrait avoir un effet, peut-être… Une manière de résistance passive qui ne coûte rien. Diffusez cette idée autour de vous.

Avic

France, terre d’asile politique ou psychiatrique ?


Article-uneLa chef de file des Femen en France, Inna Shevchenko, a obtenu le statut de réfugié auprès de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA), a indiqué lundi 8 juillet cette militante ukrainienne. Pendant ce temps, le geek ennemi public n°1 Edward Snowden se voit refuser la même demande en France et dans divers pays.

Teddijo – Dessinateur satirique
Teddijo – Dessinateur satirique

D’un côté, nous avons une bande de féministes autoproclammées, manifestant à coup de seins et de décibels pour le droit des femmes, la corruption, les pâquerettes et les tourterelles. Un combat pour le droit des femmes transformé en combat contre les religions, principalement le christianisme et l’islam. Tronçonnage de croix pour protester contre l’Eglise orthodoxe (alors qu’il s’agissait d’un monument en hommage aux victimes du stalinisme), drapeau musulman brûlé pour protester contre le salafisme (alors qu’il s’agissait

d’un drapeau musulman tout ce qu’il y a de plus banal), profanation de la cathédrale de Notre Dame de Paris, etc. Une bande de féministes dont la leader, Mlle Shevchenko déclara à propos des féministes trop instruites : « Nous avons voulu montrer que les féministes ne sont pas que des vieilles femmes cachées derrière leurs bouquins ». Comme a pu le souligner le Volontaire Florian dans un précédent article :

Sympa pour les femmes telles que Virginia WoolfEmily BrontëGeorge Sand, qui à mon humble avis risquaient beaucoup plus qu’une petite activiste incapable de s’exprimer autrement que par le biais de provocations au ras des pâquerettes. Sympa aussi pour l’écrivaine turque Elif Shafak qui a risqué trois ans de prison pour « avoir insulté l’identité nationale » puisque l’un de ses livres relatait le génocide arménien. Mais bon, des femmes on ne retient que leurs formes pas ce qu’elles écrivent en pensant à voix haute.

mobile-smog-checks-big-brother-is-watching-you-300x240De l’autre côté, nous avons un informaticien made in USA, anciennement en poste à la NSA, rompu aux techniques d’écoute et de surveillance de l’Oncle Sam. Un geek ayant étalé sur la place publique un secret, de polichinelle certes, mais un secret fort embarrassant. Oui, Big Brother est bel et bien en train de « watching you ». Citoyens, Etats pas de jaloux, tout le monde y passe !

Et voila que nos deux effigies de la contestation, traquées de façon plus ou moins intense, demandent l’asile politique, en France notamment, n’étant plus en odeur de sainteté si l’on puit dire au sein de leurs mères patries. Une demande accordée pour I. Shevchenko, et refusée pour E. Snowden

Morale de l’histoire ? Il ne sert à rien de révéler à un pays qu’un autre Etat l’espionne et recueille ses informations les plus confidentielles. Bien au contraire, il est plus judicieux de l’attaquer dans ses symboles les plus historiques. Il vous dira merci ! Alors que les révélations de Snowden auraient dû provoquer un véritable cataclysme au sein de l’exécutif français, l’inverse se produit. Le grand méchant mou Hollande, tout comme l’aurait fait Sarkozy l’Américain, demande timidement des comptes aux Etats-Unis au lieu de pousser une énorme gueulante saveur camembert à Obama. Et non heureux de courber une fois de plus l’échine face au pouvoir atlantiste, voilà que l’Etat français au lieu de remercier Snowden se lance indirectement à la poursuite de celui-ci. Mardi 2 juillet, le président bolivien Evo Morales rentrait de Moscou et volait en direction de La Paz, quand son avion a été contraint de se poser à Vienne, en Autriche : le Portugal lui avait refusé une escale technique et la France le survol de son territoire. Soupçonné d’abriter Snowden à son bord,  l’avion du président Morales fut bloqué au sol pour quelques heures, un comportement aussi inique que schizophrénique, nous valant d’être la risée d’une grande partie de l’Amérique du Sud.

Le président bolivien Evo Morales embarque à bord de son avion, à l’aéroport de Vienne le 3 juillet 2013 afp.com
Le président bolivien Evo Morales embarque à bord de son avion, à l’aéroport de Vienne le 3 juillet 2013
afp.com

Au fond du trou, l’exécutif français continue de creuser !

Plus grand chose d’étonnant dans notre monde où le principal devient détail et le détail devient principal. Plus grand chose d’étonnant quand un regard curieux voit l’inversion des sens s’amplifier chaque jour davantage. Cette mise en avant des FEMEN n’est qu’un des multiples symptômes d’une maladie touchant l’ensemble des sociétés humaines.

Sans tomber dans le côté « grenouille de bénitier », la France a une longue tradition religieuse. Une tradition ayant guidé son histoire, cimenté sa base et construit l’ordre social auquel nombre de français sont attachés. Une tradition ayant au fil du temps fait une place aux autres religions, principe de laïcité oblige, pour voir l’islam devenir la deuxième religion la plus pratiquée du pays.

Mais voila, il y a laïcité et laïcité.

Il y a la laïcité bénéfique, celle prenant en compte les spécificités historiques du pays, son histoire et ses racines, et instaurant entre les religions un équilibre du culte.

Et puis il y a la laïcité façon Vincent Peillon, celle de la mise en place d’une religion universelle. Une laïcité à l’opposé, tant de l’équilibre cultuel que des caractéristiques historiques, balançant dans la négation du fait religieux. Une laïcité d’inspiration franc-maçonne prônée intérieurement par l’ensemble des élites de droite et de gauche, à charge pour ces dernières de remplir publiquement cette fonction en abattant les quelques restes de notre histoire millénaire. Dans un braquage, chacun son rôle.

Voilà pourquoi I. Shevchenko, anti-religieuse de combat comme elle a pu le déclarer lors d’une émission à la radio belge le 3 juin 2013, recueille autant les faveurs des plus hautes instances de l’Etat. Et dans ce combat contre les religions, un monothéisme semble pour l’instant épargné. Comme le souligne Jonathan Moadab dans un communiqué en réponse aux propos diffamatoires de Bernard Schlacha, contributeur du site de Bernard-Henry Lévy, La Règle du Jeu :

« Soutiendriez-vous toujours autant les Femen, si elles avaient brûlé un drapeau sioniste rue des Rosiers, comme elles ont brûlé un drapeau salafiste musulman devant la Grande Mosquée de Paris ? Aimeriez-vous les voir déambuler seins nus dans la synagogue de la Victoire en criant dans une langue étrangère « Fuck the talmud ! », comme elles ont profané Notre-Dame de Paris ? »

Dans ce monde de fous, où nous ne savons plus à quel sein se vouer, adieu Snowden et bonjour Inna.

Bienvenue en France… terre d’asile psychiatrique !

https://www.cercledesvolontaires.fr/2013/07/08/france-terre-dasile-politique-ou-psychiatrique/