Archives du mot-clé fukushima

Journal hebdomadaire de La Voix de la Russie – 13 janvier 2014


Journal de Russie 13-01Bienvenue pour cette nouvelle édition du journal télévisé de La Voix de la Russie. Ce rendez-vous hebdomadaire en français vous présente les actualités russes, françaises et internationales sous l’angle de la réinformation. Contrairement à une vision tronquée et manichéenne de l’information délivrée par le mainstream médiatique français, nous nous efforcerons de vous faire percevoir que la vérité n’est jamais toute entière du même côté… Lire la suite Journal hebdomadaire de La Voix de la Russie – 13 janvier 2014

Fukushima : le nouveau «fascisme» japonais


mon_amourFukushima continue de cracher des radiations. Les quantités semblent être en hausse, de même que les impacts.

Le site a été infiltré par le crime organisé. Il y a des signes terribles de catastrophe écologique dans le Pacifique et d’impacts sur la santé humaine aux États-Unis Lire la suite Fukushima : le nouveau «fascisme» japonais

Le moment le plus dangereux pour l’humanité depuis la crise des missiles cubains


???????????????????????????????????????Nous sommes actuellement à deux mois du moment le plus dangereux peut-être pour l’humanité depuis la crise des missiles cubains.

Il n’y a aucune excuse à ne pas agir. Toutes les ressources que notre espèce peut rassembler doivent se focaliser sur la piscine de l’unité 4 de Fukushima.

Le propriétaire de Fukushima, Tokyo Electric (Tepco), dit que d’ici 60 jours va commencer une tentative pour enlever plus de 1300 barres de combustible usagé d’une piscine en très mauvais état perchée à 30 mètres du sol. La piscine repose sur un édifice sévèrement endommagé qui penche, s’enfonce et qui pourrait facilement s’effondrer avec un autre séisme, si ce n’est pas de lui-même.

Les quelques 400 tonnes de combustible de cette piscine pourraient libérer 15.000 fois plus de radiations qu’Hiroshima.

Une chose est sûre concernant cette crise, c’est que Tepco n’a les ressources ni scientifiques, ni techniques, ni financières pour la gérer. Pas plus que le gouvernement. La situation demande un effort mondial coordonné des meilleurs scientifiques et ingénieurs que notre espèce peut rassembler.

Pourquoi est-ce aussi sérieux ?

Nous savons déjà que des milliers de tonnes d’eau largement contaminée s’écoulent sur le site de Fukushima, entraînant un brouet diabolique d’isotopes à longue vie vers le Pacifique. Des thons irradiés par des retombées imputables à Fukushima ont déjà été pêchés au large de la Californie.

Nous pouvons nous attendre à bien pire.

Tepco continue à déverser toujours plus d’eau sur un site proche de trois cœurs de réacteur en fusion qu’il doit continuer à refroidir coûte que coûte. Des panaches de vapeur indiquent qu’une fission pourrait se poursuivre quelque part en souterrain. Mais personne ne sait exactement où se trouvent exactement ces coriums.

Une grande partie de cette eau irradiée se trouve maintenant dans un millier d’immenses mais fragiles réservoirs qui ont été assemblés à-la-va-vite et éparpillés autour du site. Plusieurs fuient déjà. Ils pourraient tous être fracassés par un prochain séisme, libérant des milliers de tonnes de poisons permanents dans le Pacifique.

L’eau qui coule à travers le site déstabilise aussi les structures subsistantes de Fukushima, dont celle supportant la piscine de l’unité 4.

Plus de 6000 assemblages de combustible reposent dans la piscine commune à juste 50 mètres de l’unité 4. Certains contiennent du plutonium. La piscine ne possède aucun confinement au-dessus. Elle est vulnérable à une perte de refroidissement, à l’effondrement d’un bâtiment proche, à un autre séisme, à un autre tsunami.

Au total, plus de 11.000 assemblages de combustible sont dispersés sur le site de Fukushima. Selon Robert Alvarez, expert de longue date et ancien responsable du département de l’énergie, il y a 85 fois plus de césium léthal sur le site qu’il n’y en a eu de libéré par Tchernobyl.

On continue de trouver des « points chauds » de radioactivité un peu partout au Japon. On entend parler d’une intensification des taux de problèmes thyroïdiens parmi les enfants de la région.

Dans l’immédiat, l’essentiel est que ces barres de combustible doivent sortir de la piscine de l’unité 4 dès que possible.

Juste avant le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 qui ont détruit le site de Fukushima, le cœur de l’unité 4 avait été enlevé pour maintenance et rechargement de routine. Comme quelques deux douzaines de réacteurs aux US et d’autres biens trop nombreux dans le monde, la piscine conçue par General Electric dans laquelle repose aujourd’hui le cœur se trouve à 30 mètres en l’air.

On doit toutefois garder immergé le combustible usagé. C’est son revêtement, un alliage de zirconium, qui s’enflammerait spontanément s’il était exposé à l’air. Longtemps utilisé dans les ampoules de flash des appareils photos, le zirconium brûle avec une flamme chaude extrêmement vive.

Toute barre exposée émet suffisamment de radiations pour tuer en quelques minutes quiconque se trouve à côté. Un embrasement pourrait obliger tout le personnel à quitter le site et rendrait inopérable la machinerie électronique.

Selon Arnie Gundersen, ingénieur depuis 40 ans dans l’industrie nucléaire pour laquelle il fabriquait autrefois des barres de combustible, celles du cœur de l’unité 4 sont inclinées, endommagées et fragilisées au point de s’effriter. Les caméras ont montré d’inquiétantes quantités de débris dans la piscine, qui est elle-même endommagée. [Dans une interview, Arnie disait : « Ils ont admis que tout le bore s’était désintégré. Cela peut enclencher une réaction en chaîne nucléaire si les barres arrivent en contact les unes des autres dans la piscine. »]

Les risques techniques et scientifiques pour le vidage de la piscine de l’unité 4 sont spécifiques et redoutables, dit Gundersen. Mais ce doit être fait avec 100 % de perfection.

Que la tentative échoue, les barres pourraient se retrouver exposées à l’air et prendre feu, dégageant d’horribles quantités de radiations dans l’atmosphère. La piscine pourrait même s’écraser au sol, déversant les barres dans un tas qui pourrait entrer en fission et peut-être exploser. Le nuage radioactif qui en résulterait menacerait la santé et la sécurité de nous tous.

La première retombée de Tchernobyl en 1986 a atteint la Californie en dix jours. Fukushima en 2011 est arrivé en moins d’une semaine. Un nouvel incendie de l’unité 4 déverserait un flot continu de poisons mortels radioactifs pendant des siècles.

L’ancien ambassadeur Mitsuhei Murata dit que des rejets à grande échelle de Fukushima « détruiraient l’environnement mondial et notre civilisation. Ce n’est pas compliqué, ça dépasse tout débat sur les centrales nucléaires. C’est un problème de survie humaine. »

Ni Tokyo Electric, ni le gouvernement du Japon ne peuvent faire cela tout seuls. Il n’y a aucune excuse au déploiement concerté d’une équipe coordonnée des meilleurs scientifiques et ingénieurs de la planète.

Nous avons tout au plus deux mois pour agir.

Pour le moment, nous envoyons une pétition aux Nations-Unies et au président Obama pour mobiliser la communauté mondiale scientifique et technique afin qu’elle prenne en charge Fukushima et le travail de la mise en sécurité de ces barres de combustible.

Vous pouvez signer la pétition à : http://www.nukefree.org/crisis-fukushima-4-petition-un-us-global-response

Si vous avez une meilleure idée, donnez-y une suite s’il vous plaît. Mais faites quelque chose et faites-le maintenant.
Partagez cet article le plus largement possible et faites tourner la pétition.

L’heure tourne.

http://lesmoutonsenrages.fr/2013/08/19/le-prochain-enlevement-du-combustible-du-reacteur-4-de-fukushima/

http://www.nukefree.org/editorsblog

http://www.globalresearch.ca/humankinds-most-dangerous-moment-fukushima-fuel-pool-at-unit-4/5350779

La roadmap de tepco (http://www.tepco.co.jp/en/nu/fukushima-np/roadmap/images/t120730_03-e.pdf):

roadmap

http://egotusum.wordpress.com/

Les choses vont de mal en pis – Paul Craig Roberts


naufrage_titanicDes choses terribles se passent en ce moment, tellement rapidement que nous n’arrivons pas à suivre. Monsanto, largement considéré comme une entreprise criminelle, étend son monopole sur les semences et la production alimentaire au Chili et en Amérique latine. http://rt.com/news/chile-protest-monsanto-law-634/ Monsanto a renoncé pour l’instant à monopoliser l’agriculture européenne, mais a fait en sorte que l’UE lui permettre de commercialiser des produits alimentaires génétiquement modifiés. L’argent parle, ce qui est peut-être la raison pour laquelle l’ancienne présidente du Chili, Michelle Bachelet, a présenté le projet de loi pro-Monsanto que l’une des chambres législatives a voté. Il y a des manifestations de masse au Chili contre le projet de loi qui détruit la souveraineté du Chili sur sa production alimentaire, mais, de la même manière que Monsanto peut acheter le gouvernement américain, il peut aussi acheter le gouvernement chilien. De nos jours, les gouvernements sont simplement une autre marchandise pouvant être achetée et vendue par de puissantes corporations.

Et puis il y a Fukushima. Les médias nous ont conduit à penser que cette crise nucléaire était terminée, mais il semble que cela ne fait que commencer. Le risque d’une apocalypse est élevé. Vous pouvez lire ici  http://rt.com/news/fukushima-apocalypse-fuel-removal-598/ une évaluation des risques pour nous tous. Voici un autre lien http://www.counterpunch.org/2013/08/13/the-fukushima-nightmare-gets-worse/print Et encore un autre http://www.lewrockwell.com/2013/08/russia-today/ réaction en chaîne-à-fukushima / Et un autre http://www.commondreams.org/headline/2013/08/10-0 et ici : http://www.globalresearch.ca/fukushima-japanese-government-big-business-and-corporate-media-tried-to-hide-a-grave-threat/5346197

Aussitôt que l’Egypte est devenue une démocratie avec un président élu, Washington a poussé l’armée, qui dépend de lui tant financièrement que pour son équipement, à renverser la démocratie, tout comme il l’avait fait au Honduras et ailleurs. Le gouvernement que la démocratie a produit en Egypte était islamiste. Les Frères musulmans sont modérés, pas radicaux ; mais les islamistes modérés ont montré peu d’enthousiasme à soutenir la politique israélo-Washington de génocide en Palestine. Washington considère «la liberté et la démocratie » inacceptables quand elles ne soutiennent pas sa politique étrangère.

Cet automne le Congrès sera de nouveau confronté à la limite du plafond de la dette. Pour garder ce spectre à distance, le Trésor américain a employé des moyens douteux. La crise que l’on a laissée couver depuis trop longtemps est susceptible de s’aggraver, parce que l’économie pourrait reprendre sa chute d’une manière qui ne pourra pas être masquée par des statistiques manipulées. Tôt ou tard, le monde se rendra compte que l’Amérique ne peut pas payer ses factures et que la monnaie de réserve mondiale est imprimée en continu afin de soutenir les banques en faillite et le Trésor américain. Le château de cartes que la politique économique américaine a construit au 21e siècle peut s’effondrer à tout moment.

Traduction Avic

Lire la suite : http://www.paulcraigroberts.org/2013/08/19/growing-up-in-america-paul-craig-roberts/

Craig Roberts withkitties_150_120Le Dr Roberts fut Secrétaire Adjoint au Trésor US de la politique économique dans l’administration Reagan. Il a été rédacteur en chef adjoint et éditorialiste du Wall Street Journal, chroniqueur pour Business Week et du Scripps Howard News Service. Il a occupé de nombreux postes universitaires. Son dernier livre, The Failure of Laissez Faire Capitalism and Economic Dissolution of the West est disponible ici: http://www.amazon.com/Failure-Capitalism-Economic-Dissolution-ebook/dp/B00BLPJNWE/

Un monde multipolaire est plus sûr .


Poutine XiMon analyse des relations Russo-Chinoises sur ProRussia TV [ lien vers le site de ProRussia TV ] alors que s’achévent les manoeuvres navales Russo-Chinoises , ou Sino-Russes , en Mer du Japon et que commencent les exercices antiterroristes Mission de Paix 2013 . Le dossier des Kouriles n’est pas prêt d’être réglé car il constitue un  » joujou-nationalisme  » bien commode pour tous les chefs politiques Japonais  et ceux-ci rejetteront toutes les offres Russes afin de se donner une posture sur le plan intérieur .
Le rapprochement inéluctable entre la Chine et la Russie se fera bien contre les intêrets des Etats-Unis dans la région et Ariel Cohen aura beau s’agiter ,et surtout agiter les touches de son clavier ,  il ne pourra rien y faire .
Il y déja 4 ans Ariel Cohen proposait les stratégies suivantes :[ lien vers article ]
1- Détacher la Russie de ses partenaires asiatiques [ Le Japon est cité certainement en tant que client du terminal méthanier de Sakhaline  ] et créer une alliance asiatique anti-Russe en montrant ces pays menacés par un cartel du gaz mené par la Russie et l’Iran
2- Rapprocher la Russie du Japon en favorisant la resolution du conflit des Kouriles
 3- Utiliser la Russie comme un levier contre la Chine dans le cadre d’une globalisation des accords de limitation des armes nucléaires.
 On notera que toutes ces stratégies ont échouées :
1- La fourniture de technologies pour le forage horizontal et la fracturation hydraulique à la Chine dans le cadre de la Global Shale Gas Initiative – GSGI – [ lien ] [ Lien ] ou la livraison de GNL n’impactent que très peu les relations énergétiques Russo-Chinoises . [ lien ] Ces initiatives fournissent à la marge à la Chine la possibilité de négocier les prix avec la Russie .

2 – La catastrophe nucléaire de Fukushima n’a pas favorisée autant qu’espéré par certains un rapprochement  énergétique Russo-Japonais [ lien ]  [ lien ] et l’impact sur les projets gaziers Russo-Japonais a été et restera limité . [ lien ] [ lien ]   [ lien ] Ce rapprochement sera d’autre part toujours impacté par la question des Kouriles alors que la coopération Russo-Chinoise ne peut plus désormais être impactée par un contentieux territorial aprés le réglement des derniers litiges sur le fleuve Amour . .[ lien ]

La relance de l’industrie nucléaire au Japon par le nouveau gouvernement de Shinzo Abe , certainement avec la bénediction de Washington ,  va limiter tout développement significatif de cette coopération . Les Etats-Unis qui ont toujours cherché à empêcher la coopération énergétique Russo-Européenne ne vont pas favoriser une trop grande dépendance du Japon vis à vis de la Russie . [ lien ]  

3 – La Russie et la Chine sont désormais alliés sur le plan stratégique sur la question des armes nucléaires et en particulier contre les composantes Japonaises navales et terrestres du bouclier anti-missile Etasunien . Les Etats-Unis et le Japon ont créé ex-nihilo un nouvel axe de coopération Russo-Chinois dans le domaine militaire .[ lien ]  [ lien ] [ lien ] [ lien ]

 

175820431

http://zebrastationpolaire.over-blog.com/article-manoeuvres-russo-chinoises-dans-la-mer-du-japon-un-monde-multipolaire-est-plus-sur-119299092.html