Archives du mot-clé manifestants

Prise de pouvoir en Ukraine : agents étrangers et manifestants payés


Un agent de l’international police agency arrêté en Ukraine parmi les manifestants – (des manifestants payés par l’UE)

agent IPA ukraineVoilà un événement de plus qui en dit long sur ce qui se passe à Kiev. La police ukrainienne a arrêté un agent de l’IPA (international police agency) dans les rangs des manifestants. Or il est plutôt curieux de retrouver un agent de police (affilié à une organisation internationale) luttant contre le gouvernement. La police n’est-t-elle pas censée réprimée les manifestations et non les provoquer? Mais il y a plus troublant… Lire la suite Prise de pouvoir en Ukraine : agents étrangers et manifestants payés

Ukraine : le Canada ferme son ambassade à Kiev


20_Del6288438_-_kopiyaLe Canada a annoncé mercredi que son ambassade à Kiev resterait fermée pour des raisons de sécurité alors que les affrontements entre policiers et manifestants ont fait au moins 26 morts.

« Nous suivons de près le déroulement des événements et prenons les mesures de sécurité appropriées » pour le personnel et les missions diplomatiques, a indiqué à l’AFP Adam Hodge, porte-parole du ministre des Affaires étrangères John Baird. Lire la suite Ukraine : le Canada ferme son ambassade à Kiev

Ukraine : Les habitants d’une ville interceptent des bus de manifestants se dirigeant vers Kiev


Ukraine-Interception de busLes ukrainiens sont-ils en train de se réveiller ? Les habitants de la ville de Zvenigorodka (région de Tcherkassy, Ukraine centrale) ont arrêté plusieurs autobus qui transportaient à Kiev des groupes de jeunes gens. Ils les ont forcés à sortir des bus et les ont quelque peu malmenés en criant « Honte à vous ! ». Lire la suite Ukraine : Les habitants d’une ville interceptent des bus de manifestants se dirigeant vers Kiev

11 mythes sur la situation en Ukraine


Tribune de Caro

Protests continue in UkraineLa situation en Ukraine donne souvent lieu à de nombreuses interprétations fantaisistes lorsqu’elles ne sont pas mensongères ou propagandistes, par omission ou méconnaissance bien souvent. L’idée de cet article est de tenter de mettre un cadre clair à ces événements, loin de l’impartialité du Mainstream médiatique occidental. Lire la suite 11 mythes sur la situation en Ukraine

La BBC est ouvertement pro-régime thaïlandais et présente les manifestants comme violents et anti-démocratiques


Anti-government protesters gather outside the Labour Ministry in BangkokUn régime géré en sous-main par un criminel condamné caché à l’étranger serait inacceptable dans n’importe quel autre pays dans le monde et est inacceptable en Thaïlande également.

La Thaïlande est en ce moment même dirigée par Thaksin Shinawatra. Thaksin n’était pourtant pas sur les bulletins de vote durant les dernières élections générales, il n’était même pas dans le pays, mais comme l’a rapporté le New York Times dans son article, « In Thailand, Power Comes With Help From Skype, » il est toujours aux manettes: Lire la suite La BBC est ouvertement pro-régime thaïlandais et présente les manifestants comme violents et anti-démocratiques

Alerte ! Plus de 100 policiers blessés dans des heurts avec des manifestants à Hambourg


Serait-ce la raison du blocage de RIA NOVOSTI par Google ?

23VNqPlus de 100 policiers ont été blessés samedi dans un affrontement avec des manifestants opposés à l’expulsion des squatters d’un ancien théâtre transformé en un centre culturel gauchiste à Hambourg, selon les médias allemands. Lire la suite Alerte ! Plus de 100 policiers blessés dans des heurts avec des manifestants à Hambourg

Egypte : Et si le but était de créer une guerre civile ?


L'armée égyptienne dans les rues du Caire
L’armée égyptienne dans les rues du Caire

Deux camps sont en train de se former insidieusement sous nos yeux. D’un côté l’armée et la police sensées supporter les manifestants, et de l’autre la garde nationale qui est restée fidèle au président Morsi. Durant toute l’après-midi, les forces prennent position. Les Frères Musulmans ont rameuté tous leurs sympathisants et semblent prêts à en découdre.

Un autre élément incompréhensible, c’est l’attitude bloquée de Morsi, comme s’il voulait chauffer encore plus la foule. Certaines des déclarations de son camp parlent clairement de bains de sang et ses partisans commencent à se positionner comme étant, eux, le peuple, en lutte contre des bandits.

Qui aurait intérêt au clash et à l’affrontement armé  qui semble se profiler à l’horizon ? Refuser tout compromis avec l’Armée conduira fatalement à l’usage de la force à terme. Ça, Morsi le sait. Alors que cherche-t-il ? Les frères musulmans peuvent s’armer du jour au lendemain, personne n’en doute.Les véhicules blindés sont déjà en place alors que les affrontements commencent à prendre de l’ampleur.

Wait and see, Mais si on voulait créer un autre front du style syrien en Egypte, ce serait le scénario que nous vivons aujourd’hui qui aurait le plus de chances de réussite.

Et ce silence ! Ce silence ou à peine quelques murmures diplomatiques de préoccupation de la part de ceux-là mêmes qui sont les premiers intéressés par ce qui se passe en Egypte…

Avic

Rassemblement d’activistes OWS aux Etats-Unis en solidarité avec les manifestants turcs


pirhayati20130602045554543Des centaines de personnes, dont des militants du mouvement Occupy Wall Street, ont organisé une manifestation à New York pour exprimer leur soutien à des manifestations anti-gouvernementales dans la ville turque d’Istanbul.

Les manifestants se sont rassemblés à Zuccotti Park – le berceau du mouvement Occupy Wall Street dans le Lower Manhattan – le samedi et défilé sur près de 5 kilomètres (3 miles) en direction du consulat turc.

Certains des manifestants portaient des pancartes « Istanbul n’est pas seul», tandis que d’autres brandissaient le drapeau national turc.

Le mouvement Occupy Wall Street a annoncé dans un communiqué que l’événement a eu lieu dans le but d’attirer l’attention du public sur les protestataires du  parc Gezi d’Istanbul et la violente répression des manifestant qui s’en est suivie par décision de l’AKP, dirigé par le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

Des manifestations similaires sont prévues et auront lieu dans plusieurs grandes villes américaines, dont Austin, Boston et Chicago.

Les rassemblements de solidarité avec les manifestants turcs ont pris une dimension mondiale, et des dizaines de personnes en Belgique, en Grande-Bretagne, à Chypre et en Norvège ont protesté contre la brutalité de la police turque et des mesures brutales contre les manifestants à Istanbul.

Des manifestants égyptiens ont également l’intention d’organiser un rassemblement devant l’ambassade de Turquie au Caire dimanche soir en soutien aux manifestants à Istanbul.

Le samedi soir, environ 5.000 manifestants ont encerclé le bureau de M. Erdogan dans la municipalité de Besiktas à Istanbul, situé sur la rive européenne du détroit du Bosphore, et jeté des pierres sur le bureau, blessant au moins sept policiers.

Les forces spéciales de la police ont utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser les manifestants.

Plus tôt dans la journée, 100.000 manifestants se sont rassemblés sur la place Taksim, exigeant que M. Erdogan démissionner et traitant le gouvernement «fasciste».

Les troubles anti-gouvernementaux ont commencé après que la police ait dispersé un sit-in organisé sur la place Taksim, le 31 mai pour protester contre la démolition de Gezi Park.

Les manifestants disent que le parc, qui est un point de rassemblement traditionnel pour les rassemblements et manifestations, ainsi qu’une destination touristique populaire, est le dernier espace public vert de la ville.

Amnesty International a dénoncé la police turque pour les tactiques qu’ils ont utilisées pour contrôler les manifestations.

MP / HJL

Traduction : Avic

http://www.presstv.ir/