Archives du mot-clé Pakistan

La traque de Ben Laden pour les nuls


Au fur et à mesure que la Vérité fait son chemin sur Internet, bousculant comme un fleuve en colère les idées reçues, ou plutôt assénées, le Média (officiel) a désormais une tâche plus compliquée, car double : un, poursuivre voire densifier le bombardement d’informations d’en haut, deux, monter des barrages contre l’information d’en bas. Information et informations n’ayant évidemment pas le même sens. Lire la suite La traque de Ben Laden pour les nuls

Tension diplomatique entre Washington et New Delhi


devyani_khobragade-655x360Le 12 décembre 2013, la police a arrêté et menotté en public l’adjointe du consul général d’Inde à New York, Devyani Khobragade (photo), puis ne l’a libérée qu’après versement d’une caution de 250 000 dollars.

Selon les autorités états-uniennes, la jeune femme aurait fraudé pour obtenir le permis de séjour d’une de ses employées de maison. Ce faisant, elle ne bénéficierait pas de l’immunité diplomatique, laquelle selon la Convention de Vienne ne s’applique qu’aux crimes et délits commis par des diplomates dans l’exercice de leurs fonctions.

Cependant, si la Convention de Vienne autorise des poursuites judiciaires, elle interdit formellement d’arrêter, de menotter, puis de libérer sous caution un diplomate.

Persuadées que cette affaire est tout sauf une bavure, les autorités indiennes ont immédiatement retiré tous les permis spéciaux attribués aux diplomates états-uniens en Inde. Elles ont enlevé les protections entourant leur ambassade et ont mit fin à tous les Lire la suite Tension diplomatique entre Washington et New Delhi

Qui a peur de la bombe nucléaire ?


BombeHQu’on se le dise ! Le niveau de la peur ne doit jamais baisser. Il doit être entretenu sans relâche, en faisant feu de tout bois, du terrorisme au nucléaire. La menace doit toujours rester présente, une menace personnifiée, bien sûr par ceux que nous ne connaissons que grâce à des légendes forgées depuis des siècles et abondamment confirmées par notre cher et aimé cinéma hollywoodien, les vils, méchants et fourbes arabes et tous les moyen-orientaux musulmans de façon générale.

Après avoir tenté pendant des décennies de nous épouvanter avec la menace nucléaire iranienne, les marchands de la peur ont effectué, pour différentes raisons que nous ne connaissons pas, un rétropédalage complet. Peut-être parce que, malgré toute l’énergie dépensée, la mayonnaise n’a jamais pris ? Ou peut-être que le coût en devenait exorbitant pour le peu de résultats engendrés ? Quelle qu’en soit la raison,  l’Iran ne faisant plus peur, il fallait trouver autre chose.

Nous voilà avec une nouvelle menace nucléaire, cette fois venant de l’Arabie Saoudite. N’ayant pas de centrale d’enrichissement d’uranium, comment un pays peut-il devenir une menace nucléaire ? Avec son argent bien sûr. Et à qui va-t-il acheter ses bombes toutes faites ? A un autre pays 100% musulman, le Pakistan. C’est là que nous devrions commencer à avoir quelques inquiétudes. Mais faites-leur confiance, ce n’est qu’un début de construction. L’Arabie Saoudite n’est-elle pas le berceau de l’Islam et, cerise sur le gâteau, le centre mondial du terrorisme ?

Malgré toutes les lacunes dans ce nouveau scénario, nous sommes censés avoir peur de l’avenir, et nous en remettre à ceux qui savent gérer cet avenir. L’Arabie Saoudite n’a pas de sous-marins SNLE (a-t-elle seulement une marine ?), ni de bombardiers stratégiques pour aller lâcher leur bombinette louée ou achetée, ni de système de protection après la première frappe, ni même une armée digne de ce nom, mais quelle importance ? Ces gens-là ne pensent pas comme tout le monde, n’étant que des chameliers bourrés de pétrodollars dont ils ne savent que faire, contrairement à nous qui connaissons ce qu’est vraiment la valeur de l’argent. Mais avec leur argent, ils trouveront bien quelque pays qui leur vendra les vecteurs nécessaires et les boucliers qui vont avec, sans oublier tout le personnel qui va faire fonctionner tout ça. A ma connaissance, il n’y a que deux pays qui sont, pour l’instant, autorisés à le faire, ou qui en donneront l’autorisation sans laquelle rien ne se fera. Comme par hasard, les marchands de peur se trouvent précisément dans ces pays.

Ceux qui devraient susciter la peur, ce ne sont pas ceux qu’on nous désigne, mais ces marchands d’illusion qui, l’expérience l’a montré, n’ont jamais hésité à illustrer leur propos par quelque acte démonstratif quelque part dans le monde et qui, de toute façons, utilisent régulièrement des armes atomiques, sous forme d’uranium ‘’appauvri’’, précisent-ils.

Avic

Malala, l’autre fille cachée de la C.I.A ?


Malala-Yousafzai-03Elle était pressentie pour figurer le prix nobel de la paix 2013… mais l’instit illuminati (sous contrôle de la CIA) installé en Norvège lui a préféré l’OIAC, l’obscur institut en charge de la destruction des armes chimiques, histoire de sauver la face d’un précédent nobélisé, Barack Obama, qui avait subitement et spectaculairement retourné sa veste dans la crise syrienne, provoquant l’incompréhension dans son pays et un rire gêné dans le reste du monde.

Il faut dire aussi que la très médiatique Malala Yousafzaï, qui vient de recevoir le Prix Sakharov (du nom de l’ancien dissident soviétique, un comble !), qui est l’icône des Illuminatillons islamophobes et autres adeptes du Choc des civilisations, n’est pas prophète en son pays, le Pakistan :

Pire, Malala est fortement soupçonnée d’être une marionnette de la CIA, si ce n’est sa créature, et beaucoup d’observateurs indépendants au Pakistan doutent de la gravité et des auteurs de ses blessures, officiellement imposées par des talibans pakistanais.

C’est que les Pakistanais sont échaudés par la fantasque liquidation de la marionnette fantôme Ben Laden, opérée par Obama au Pakistan , et peu de citoyens pakistanais croient à la véracité de cette fable post-11 septembre sortie tout droit des cabinets de communication du Pentagone…

malala-heroine-ou-imposture-des-illuminatisBeaucoup de dirigeants pakistanais s’étonnent également que la jeune Malala ne se soit jamais indignée publiquement des frappes militaires des drones étasuniens au Pakistan qui déchiquettent régulièrement de nombreux enfants innocents : pour une personne présentée publiquement comme la défenseur des femmes et des jeunes hommes, voilà en effet un silence assourdissant et lourd de sens, qui fait tâche dans le tableau idyllique soigneusement dessiné par la presse aux ordres.

Un précédent en Irak ?

D’autres enfin se rappellent l’affaire de la jeune pleureuse devant le Congrès US dans l’affaire des couveuses et des bébés kowétiens soit-disant tués par l’armée de Saddam Hussein, à l’origine de la première guerre du Golfe, et qui fut prouvée comme une terrible machination de la CIA.

La désignation de Malala par le Comité Nobel de la Paix lui aurait donné une aura encore plus importante que celle déjà tressée par les médias alignés, mais son histoire officielle apparaissait décidément trop fragile et risquait de précipiter davantage encore l’opinion publique pakistanaise (et au-delà d’une part croissante de l’opinion publique mondiale) dans un anti-américanisme sans retour.

Il apparaissait alors plus sage de « lâcher cette affaire » mal ficelée pour se rabattre sur le nébuleux institut en charge de la destruction des  armes chimiques, du moins de certaines d’entre elles, puisque l’institut en question se garde bien de détruire les stocks de certains pays dont la simple évocation vaut accusation automatique d’antisémitisme…

Là encore les observateurs indépendants ne manqueront pas d’établir un parallèle avec la guerre impérialiste de W. Bush contre l’Irak de 2003 cette fois, qui avait entraîné 2 ans plus tard le couronnement par le Comité Nobel d’une autre agence obscure et à double standard, l’AIEA, qui s’occupe visiblement de certains pays beaucoup plus que d’autres, ce n’est pas Mordechai Vanunu qui les contredira…

Alors, Malala, héorïne « dissidente » d’un Islam hors d’âge ou imposture sous contrôle des Illuminatis ?

Malala…. lala… lalalalalala…  lala…  lalalalalala…  lala…  lalalalalala la… la… eh eh !

 http://mouvida.com/malala-lautre-fille-cachee-de-la-c-i-a/

Appelons un chat un chat


Karachi2L’hécatombe continue. Cette fois c’est à Karachi. Un attentat à la voiture piégée a fait, ce dimanche, 45 morts et 150 blessés. Le bilan pourrait encore s’alourdir, vue l’état de gravité dans lequel se trouvent certains blessés. Au mois de Janvier déjà, une série d’attentats avaient causé la mort de 200 pakistanais.

Lire la suite Appelons un chat un chat