Archives du mot-clé pillage

Le patrimoine syrien en ruine


Tribune libre Pierre Royant

mosquee-des-omeyyades01La guerre en Syrie a fait plus de 130 000 victimes. Les images montrent qu’elle anéantit aussi des bâtiments historiques et des sites classés par l’Unesco. Lire la suite Le patrimoine syrien en ruine

Errements d’un Empire


Americatown-HBO-imagine-la-fin-de-l-empire-americain_w670_h3721 – L’Empire Colossal qui ne trouve plus de volontaires pour aller faire ses guerres avec des techniciens importés d’un peu partout construit des drones sans pilote qui tuent les enfants des pays envahis jusqu’au jour où la clique de spéculateurs qui dirige l’Empire Colossal fait en sorte que les techniciens fabriquent les drones sans pilote qui travaillent à la place des ouvriers jusqu’à ce que les travailleurs mis au chômage protestent et découvrent que les techniciens, les politiciens et les spéculateurs sont des drones sans pilote qui détruisent l’Empire Colossal.

2 – L’Empire qui dépense le plus au Monde en espionnage crée de nouvelles agences de sécurité qui espionnent les agences de sécurité qui espionnent les agences de sécurité antérieures jusqu’à ce que tous les espions sont espionnés par d’innombrables espions qui à leur tour sont surveillés par des mouchards jusqu’à ce que tous les citoyens sont des espions uniquement et exclusivement occupés à se dénoncer les uns les autres et arrive le jour où l’un d’eux dénonce tous les autres mouchards de l’Empire qui dépense le plus au Monde en Espionnage.

3 – L’Empire qui consomme le plus au Monde force sous la menace de ses canons les autres nations de la planète à accepter en paiement de tous les biens qu’il leur prend un papier vert qui n’a aucune contrepartie réelle et qui désormais vaut moins que rien alors qu’il ne valait déjà rien et avec lequel il acquiert tout ce qui a de la valeur dans le monde, le pétrole, les matières premières, les ressources, le travail bon marché, les brevets cédés à bas prix, les consciences, les œuvres de l’esprit, jusqu’à ce qu’il prend tellement l’habitude d’importer sans produire qu’il cumule une dette, évaluée en papier vert qui ne vaut rien, de cent pour cent de son Produit Intérieur Brut qui a cessé d’exister à force d’acheter en échange de papier qui ne vaut rien des marchandises qui réduisent son économie à rien.

4 – L’Empire sans Culture en menant des guerres de pillage et de rapine essaie de détruire les cultures des autres nations du monde en écrasant au rouleau compresseur de ses bombardements musées, bibliothèques, en organisant le trafic illégal de pièces du patrimoine historique, le vol de joyaux archéologiques, le pillage de chefs-d’œuvre, la spoliation des créations des populations excentrées qu’il repousse et exclut, la corruption systématique d’intellectuels et de créateurs et l’imposition idolâtre du modèle fondé sur la rentabilité jusqu’à ce qu’à force de tellement accumuler des créations étrangères il devient un amas de dépouilles, une accumulation du vide, un Empire sans Culture.

5 – L’Empire qui consomme le plus de drogues au Monde détruit des pays au nom de la guerre contre la drogue au moyen d’organismes voués au trafic de drogue qui permettent la survie du système bancaire en blanchissant des capitaux qui se réinvestissent dans le trafic le plus rentable au monde qui crée un invisible Empire du Crime qui grossit jusqu’à ce qu’il détruit tout le reste y compris l’Empire qui consomme le plus de Drogues au Monde.

6 – L’Empire qui exploite le plus d’Immigrants au Monde laisse passer de plus en plus de travailleurs migrants qui n’ont pas de droits, qui peuvent être expulsés quand ils protestent et qui travaillent pour rien jusqu’à ce que des immigrants sans droits occupent tous les postes de travail dans les usines de l’intérieur et de l’extérieur et qu’il ne reste plus un poste de travail disponible sur la surface de la Terre pour les citoyens de l’Empire qui exploite le plus d’Immigrants au Monde.

7 – L’Empire qui domine la Communication du Monde crée un Monde qui n’existe que dans la Communication au moyen de guerres humanitaires qui anéantissent des pays pour les protéger, au moyen de génocides philanthropiques qui exterminent des peuples pour leur venir en aide, d’holocaustes bienveillants commis pour le bonheur des victimes, de capitalistes exploiteurs qui œuvrent dans l’intérêt des exploités et de corrupteurs d’enfants mineurs agissant pour la défense de l’enfance et puis un jour il finit par vivre dans ce Monde qui n’existe que dans la Communication et où jamais ne lui parvient la nouvelle qu’il a cessé d’exister dans le Monde qui existe ailleurs que dans la Communication.

8 – Depuis qu’il ne produit plus rien l’Empire qui maîtrisait la Dette Extérieure ne peut plus payer ses fonctionnaires et se déclare en faillite ce qui entraîne la mise en vente aux enchères de ses actifs, mais personne ne vient offrir un sou pour la corde qui a lynché des noirs, un cent pour les cendres des fillettes carbonisées au napalm dans les villages au Viet Nam, un fifrelin pour la misérable industrie culturelle qui a rabaissé tous les arts à n’être que des dividendes, un kopeck pour l’Intelligence qui a construit la dictature de la Stupidité, une tune pour le Complexe Miltaro-Industriel qui a obtenu ce seul résultat : que tout soit converti en rien .

Luis Britto García

Traduction M. Colinas

Oyez, oyez ! Le général Dempsey vous dévoile ses plans secrets ! Ne les divulguez surtout pas à Assad.


ROYAL NAVY TASK GROUP FLEXES ITS MUSCLES IN THE MEDITERRANEANNous sommes vernis. Le général Dempsey, le patron du Pentagone, est arrivé Lundi 12 Août en Israël pour peaufiner son plan d’intervention en Syrie avec les autorités politiques et militaires israéliennes. Aussitôt mis au point, le plus secrètement possible, ils nous en livrent les détails via Debka Files pour que nous puissions en discuter à loisir, entre nous, le diffuser aussi peut-être, mais toujours entre nous. Ils nous font confiance pour cela. Un plan en 11 points dont vous trouverez les détails ici. C’est net, c’est précis, c’est chirurgical, comme seuls les américains en ont le secret.

Pendant ce temps, que font l’armée syrienne et ses alliés ? Ils sont trop occupés par ce qui se passe sur le terrain pour aller surfer sur le net. Ils ne sont donc au courant de rien. A moins qu’ils ne soient aussi en train de surveiller les navires anglo-français qui ont brusquement décidé d’entamer une croisière en Méditerranée, avec pleins d’escales prévues pour que les marins puissent faire des emplettes à terre entre deux exercices avec des pays amis… ou presque amis. Oui, car entre temps, pour nous maintenir en haleine, on nous ressort la vieille histoire du rocher de toutes les discordes, Gibraltar. La tension monte, nous dit-on. Ah bon, il y avait donc tension ? Les deux alliés de l’OTAN vont-ils se mettre des baffes pour régler ce problème devenu tout d’un coup aigu ? Feront-ils, chacun, appel à l’OTAN ?

Et pour corser encore plus l’histoire, il parait que, le problème de Gibraltar réglé ou non, tout ce petit monde finira par se retrouver dans l’Océan Indien, jusqu’au golfe persique, où ils effectueront des exercices. Encore. On nous donne même les raisons de ces exercices : le pillage des ressources. Question : pourquoi diable iront-ils piller ce qui leur appartient déjà ? En dehors de l’Iran, chaque cm2 de terrain, chaque grain de sable de cette partie du monde leur appartient. La question restera sans doute sans réponse ou, s’il y en a une, elle sera tellement alambiquée qu’il vaut mieux ne pas avoir posé la question.

En tout cas, démocratie oblige, on nous explique tout à l’avance et en détail. Les manœuvres, les escales, les dates, les petites disputes familiales, jusqu’au plan d’invasion surprise de Dempsey. Les commentateurs autorisés vont même plus loin dans les détails de ce fameux plan. Ils nous annoncent d’ores et déjà que nous aurons une guerre propre, sans victimes. C’est l’essentiel, non ? Pour ces commentateurs, cela veut dire : quelques morts (mais pas beaucoup) parmi les français et anglais engagés, un peu plus chez les alliés arabes (c’est inévitable), beaucoup, beaucoup plus chez les djihadistes  (ils sont payés pour ça. Et puis, ne sont-ils pas déjà sur la liste des terroristes ?), des victimes collatérales qu’une enquête ultérieure aidera à chiffrer, et enfin zéro mort américain et israélien. Guerre sans victimes donc.

Finalement, à quoi sert la diplomatie puisqu’on peut avoir une guerre rapide sans morts ?

Avic