Archives du mot-clé Recep Tayyip Erdogan

Résurrection de la Russie millénaire


Tribune libre Palestine AlQuds_15

sotchi-6-dancersDe Catherine II à Dostoïevski, à Poutine et à Sochi

Par Pr Chems Eddine CHITOUR

«La critique est aisée mais l’art est difficile» Philippe Néricault, (Destouches) comédien et auteur dramatique français (1680-1754)

Ça y est, Sotchi a brillé de mille feux! Malgré des critiques infondées, voire méprisantes de l’Occident pour amoindrir la fête. Les médias français ne sont pas en reste. Menés par le Journal Le Monde dont on s’aperçoit qu’il en rajoute pour être dans la ligne, les médias font assaut d’adoubement à l’Empire. Ce journal se permet une sentence: Vladimir Poutine ne montera pas sur le podium. Ce fut exactement le contraire! Ce fut un spectacle grandiose à la mesure de la grande Russie que l’Empire avait trop rapidement enterrée. En 12 tableaux, nous eûmes tableaux à l’histoire de l’Empire russe dont la grande révolution de 1917 ne fut qu’une étape. Lire la suite Résurrection de la Russie millénaire

La bataille de Syrie marque la fin de l’unilatéralisme occidental


Tribune libre Marseille Albatros

fe1072ebc2a248e6e9cedaccd23cba90-1378480724Interview pour la revue France- Arménie : «La bataille de Syrie marque la fin de l’unilatéralisme occidental » : René naba : Ecrivain et journaliste spécialiste du monde arabe, René Naba (1) a été correspondant tournant au bureau régional de l’AFP à Beyrouth (1969-1979) et conseiller du directeur général de la radio arabophone RMC Moyen-Orient. Dans son analyse de l’évolution du conflit syrien, il livre un regard sans concession sur l’action de la diplomatie française. Lire la suite La bataille de Syrie marque la fin de l’unilatéralisme occidental

Al-Qaida, éternel supplétif de l’Otan


Recep Tayyip Erdoğan et Yasin al-Qadi
Recep Tayyip Erdoğan et Yasin al-Qadi

La mise au jour des liens unissant le Premier ministre, Recep Tayyip Erdoğan, à Al-Qaida bouleverse la politique turque. Non seulement Ankara soutenait très activement le terrorisme en Syrie, mais il le faisait dans le cadre d’une stratégie de l’Otan. Pour Thierry Meyssan, l’affaire montre aussi le caractère factice des groupes armés qui luttent contre l’État et le peuple syriens. C’est la première fois depuis le 11-Septembre qu’un chef de gouvernement de l’Otan est surpris la main dans le sac, en train de travailler personnellement avec Al-Qaida. Lire la suite Al-Qaida, éternel supplétif de l’Otan

Rassemblement d’activistes OWS aux Etats-Unis en solidarité avec les manifestants turcs


pirhayati20130602045554543Des centaines de personnes, dont des militants du mouvement Occupy Wall Street, ont organisé une manifestation à New York pour exprimer leur soutien à des manifestations anti-gouvernementales dans la ville turque d’Istanbul.

Les manifestants se sont rassemblés à Zuccotti Park – le berceau du mouvement Occupy Wall Street dans le Lower Manhattan – le samedi et défilé sur près de 5 kilomètres (3 miles) en direction du consulat turc.

Certains des manifestants portaient des pancartes « Istanbul n’est pas seul», tandis que d’autres brandissaient le drapeau national turc.

Le mouvement Occupy Wall Street a annoncé dans un communiqué que l’événement a eu lieu dans le but d’attirer l’attention du public sur les protestataires du  parc Gezi d’Istanbul et la violente répression des manifestant qui s’en est suivie par décision de l’AKP, dirigé par le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

Des manifestations similaires sont prévues et auront lieu dans plusieurs grandes villes américaines, dont Austin, Boston et Chicago.

Les rassemblements de solidarité avec les manifestants turcs ont pris une dimension mondiale, et des dizaines de personnes en Belgique, en Grande-Bretagne, à Chypre et en Norvège ont protesté contre la brutalité de la police turque et des mesures brutales contre les manifestants à Istanbul.

Des manifestants égyptiens ont également l’intention d’organiser un rassemblement devant l’ambassade de Turquie au Caire dimanche soir en soutien aux manifestants à Istanbul.

Le samedi soir, environ 5.000 manifestants ont encerclé le bureau de M. Erdogan dans la municipalité de Besiktas à Istanbul, situé sur la rive européenne du détroit du Bosphore, et jeté des pierres sur le bureau, blessant au moins sept policiers.

Les forces spéciales de la police ont utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser les manifestants.

Plus tôt dans la journée, 100.000 manifestants se sont rassemblés sur la place Taksim, exigeant que M. Erdogan démissionner et traitant le gouvernement «fasciste».

Les troubles anti-gouvernementaux ont commencé après que la police ait dispersé un sit-in organisé sur la place Taksim, le 31 mai pour protester contre la démolition de Gezi Park.

Les manifestants disent que le parc, qui est un point de rassemblement traditionnel pour les rassemblements et manifestations, ainsi qu’une destination touristique populaire, est le dernier espace public vert de la ville.

Amnesty International a dénoncé la police turque pour les tactiques qu’ils ont utilisées pour contrôler les manifestations.

MP / HJL

Traduction : Avic

http://www.presstv.ir/