Archives du mot-clé russe

Deux bombardiers stratégiques russes se posent au Nicaragua


186903180-2a463Deux bombardiers supersoniques stratégiques russes Tupolev Tu-160 se sont posés sur l’aérodrome nicaraguayen de Managua après avoir parcouru plus de 2 500 kilomètres en 3 heures, a annoncé jeudi matin le ministère russe de la Défense.

« Les bombardiers porte-missiles ont survolé les eaux neutres de la mer des Caraïbes avant de pénétrer dans l’espace aérien de la République du Nicaragua, où ils ont atterri comme c’était prévu », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les deux Tu-160 sont arrivés au Nicaragua en provenance du Venezuela où ils s’étaient posés lundi dernier dans le cadre d’un programme d’entraînement de l’Aviation russe à long rayon d’action, selon le ministère.

L’aviation stratégique russe survole régulièrement l’Arctique, l’Atlantique, la mer Noire et le Pacifique dans le cadre de programmes de formation aérienne.

Selon le ministère russe de la Défense, ces missions se déroulent en stricte conformité avec les règles internationales d’utilisation de l’espace aérien.

Le SM-3 Bloc IB de Deveselu n’a pas passé l’épreuve de vérité


La précipitation pour la certification su système antimissiles naval SM-3 Block IB, modifiés pour être opérationnel à partir de 2015 sur  terre, plus précisément à Deveselu, a forcé les Américains à effectuer deux tests absolument hors de propos. Lire la suite Le SM-3 Bloc IB de Deveselu n’a pas passé l’épreuve de vérité

C’est la faute à Voltaire…


???????Un ami russe, en séjour en France pour un stage de cardiologie, m’avait dit un jour : « nous en Russie, nous ne connaissons pas le goût de la vodka. Elle doit passer directement du verre à l’œsophage sans traîner dans la bouche, surtout dans les moments de fête où le seul objectif est de se saouler. Tandis que vous, les français, vous le reniflez, vous admirez sa couleur, vous le faites tourner dix fois dans votre verre et cent fois dans votre bouche par petites gorgées en répétant sans cesse : hum c’est bon ».

Un autre de mes amis, de Tokyo celui-là, me disait aussi : « Ce n’est pas facile de traiter des affaires avec les français. Quel que soit le sujet que l’on aborde avec vous, vous trouvez le moyen de le transformer en dissertation avec un chapelet de mots savants et de phrases alambiquées, avec des si, en outre, quoique, cependant, néanmoins, à moins que, etc… Rien n’est simple chez vous, Vous ne savez pas être pragmatiques ».

Lire la suite C’est la faute à Voltaire…