Archives du mot-clé smartphone

14 conseils pour échapper à Prism, l’oeil de la NSA sur les internautes du monde entier


On peut s’inquiéter des révélations sur la surveillance opérée par les grandes oreilles du NSA sur internet. Mais on peut aussi se protéger contre cette indiscrétion illégale.

5932813-comment-eviter-que-prism-revele-ce-que-vous-faites-sur-internetChangez de navigateur

Chrome (Google), Safari (Apple) ou Internet Explorer (Microsoft) sont à proscrire. Les informations de navigation collectées par ces navigateurs sont susceptibles d’être transmises à la NSA. A la place, il vaut mieux installer Firefox (un logiciel libre édité par la fondation Mozilla) ou Opera.

Choisissez un moteur de recherche « confidentiel »

Google, Bing ou Yahoo ne sont pas sûrs. Ils peuvent envoyer votre IP et votre historique de navigation aux services américains. Ixquick et Startpage donnent exactement les mêmes résultats de recherche que Google mais n’envoient pas l’adresse IP de l’utilisateur. Ils ont été élu « moteur de recherche le plus confidentiel au monde » par la commission européenne. Et en plus, ils sont sans pub !

Surveillez vos courriels

Les messageries des grandes compagnies américaines sont à éviter. Il existe une foule d’autres messageries tout aussi efficaces comme La Poste.net, Voila.fr, GMX, voire celle du fournisseur d’accès internet ou encore celles des chaînes de télé ou de la grande distribution.

Chiffrez les documents les plus importants

Plus facile à dire qu’à faire quand il s’agit des mails ! Mais c’est encore la meilleure des protections. Le chiffrage des documents peut se faire assez simplement avec un logiciel gratuit comme TrueCrypt. Pour les courriels on peut utiliser GnuPG ou encore PGP. De nombreux autres logiciels sont disponibles sur le net.

Chattez « off the record »

On peut encore chatter en toute confidentialité même sur Google, AOL, Yahoo ou Microsoft. Il suffit d’utiliser OTR (Off the record), un petit logiciel qui chiffre les conversations. La NSA possède peut-être les moyens de craquer OTR mais le temps requis pour y parvenir dépasserait très largement le temps de la conversation.

Méfiez-vous des réseaux sociaux

Tout, ou presque, a déjà été dit sur les risques inhérents aux réseaux sociaux. Mais franchement, ce n’est pas la NSA qui est la plus à craindre sur les réseaux… Précisons que pour l’instant, Twitter ne fait pas partie des compagnies citées par le Washington Post comme collaborant avec les autorités américaines.

Utilisez moins votre Smartphone

C’est un choix cornélien: se passer de smartphone ou prendre le risque d’être écouté. Inutile de se raconter des histoires, les smartphones sont difficiles à protéger. Trois systèmes d’exploitation se partagent le marché : Android, iOS, et Windows Phone. Ils appartiennent respectivement à Google, Apple et Microsoft. Il va donc falloir attendre la sortie en France de Firefox OS pour disposer d’un système d’exploitation moins risqué.

Source: Le Monde

Et quelques autres petits conseils au passage:

Il est possible de se protéger (avec les bonnes applications)

Nous ne savons pas exactement comment la NSA parvient à contourner les systèmes de cryptage des navigateurs et des téléphones mobiles. Une chose est claire : elle ne peut pas encore briser les cryptages puissants. Il faut donc employer la ruse.

Nous répétons donc ce que nous avions déjà exposé dans notre article spécial 10 apps pour protéger votre vie privée : il existe toute une série d’utilitaires qui, s’ils sont bien utilisés, améliorent votre sécurité et la protection de votre vie privée, sans devoir faire aucune concession.

Navigation sécurisée

  • Tor, le réseau de navigation anonyme, a été l’objet d’attaques, mais il est toujours plus sûr de l’utiliser si vous souhaitez rester anonyme.
  • Il existe des navigateurs mieux sécurisés. Epic Browser, par exemple, fonctionne uniquement en mode incognito, et dispose d’un proxy pour rendre la connexion anonyme.

Mails et messagerie

  • En ce qui concernant les emails, des solutions comme GnuPG ou PGP sont très valables. D’autres options ? HushMail ou CounterMail
  • Certaines applications mobiles permettent de chatter en toute discrétion, soit en supprimant les messages, soit en utilisant des données chiffrées (ou les deux).

Antivirus et système d’exploitation

Article complet sur articles.softonic.fr

http://lesmoutonsenrages.fr/2013/10/30/14-conseils-pour-echapper-a-prism-loeil-de-la-nsa-sur-les-internautes-du-monde-entier/

Sommes-nous encore libres ?


Tribune libre Résistance

stasi3J’ai écrit cet article pour Résistance depuis mon ordinateur, puis l’ai mis en ligne sur le site. Un certain nombre de webmestres l’ont également reçu et peut-être ont-ils fait la même chose que moi. Nos lecteurs respectifs ont pu lire cet article le lendemain. Quelqu’un cependant l’a lu avant eux, ou était tout du moins en mesure de le faire. Ce n’était pas ni un membre de Résistance, ni les webmestres qui en ont été destinataires. Je ne connais pas ce quelqu’un. Il ne vit certainement pas en Franc. Il opère loin d’ici, au-delà de l’océan… Je ne suis pas un terroriste, je ne suis pas recherché et je paie mes impôts. Bref, je suis un citoyen lambda. Mais ce quelqu’un sait tout de moi. Il sait à qui je téléphone parce qu’il a accès à mes données sur mon smartphone. Il sait à qui j’écris et surtout ce que j’écris, car il est capable de surveiller tous mes mouvements sur Internet. Il prend note de mes achats en ligne, consigne tout et scrute mes mouvements sur mon compte bancaire de telle sorte qu’il sait ce que je gagne. Mon patrimoine n’a aucun secret pour lui.

L’utilisation de Facebook lui facilite grandement la tâche. Parce que l’internaute met sa vie à nu sur le plus grand réseau social du monde. Il nous renseigne sur son cercle d’amis, publie des photos amusantes, insolites, et parfois intimes, sans se rendre compte qu’un jour, tout ceci pourrait un jour se retourner contre lui. Il ne se doute pas que ce qui est posté sur Facebook ne peut être supprimé, même lorsque ses contacts ou le quidam n’y ont pas accès. Toutes ses informations restent gravées dans une énorme mémoire, suspendues en quelque sorte sur un nuage virtuel qu’il ne peut atteindre. Il perd ainsi le contrôle de son passé et du présent.

Certains se remémoreront immanquablement la Vie des autres, film dans lequel la Stasi surveillait dans le Berlin des années quatre-vingt les intellectuels soupçonnés de critiquer le régime d’Erich Honecker. Le parallèle avec l’URSS, la Chine et tous les pays supposés autoritaires ou dictatoriaux sera rapidement fait. On leur oppose notre culture démocratique et la liberté. Les lois sont d’ailleurs censées nous préserver de toute intrusion. L’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme ne proclame-t-il pas le droit de toute personne au respect « de sa vie privée et familiale, de son domicile et de sa correspondance » ?

Les révélations faites par l’ancien employé de la CIA et de la NSA Edward Snowden sont pourtant inquiétantes. Microsoft, Google, Apple, Yahoo, BlackBerry, Facebook, etc., collaborent, de leur plein gré ou sous la contrainte, avec la National Security Agency (NSA), la super agence des services secrets étasuniens, lui octroyant un accès privilégié à leurs données. Un peu comme si un étranger avait accès à une porte secrète de votre maison sans que vous n’en déteniez les clefs…

Aujourd’hui, un agent secret n’aurait plus besoin d’allumer mon ordinateur et de télécharger mon disque dur. Le processus est en grande partie automatique. De temps à autre et à mon insu, mes données peuvent être collectées et transmises je ne sais où. Ce qui est remarquable, c’est que tout cela se produit dans les pays qui ne sont apparemment pas totalitaires. Ces derniers se revendiquent au contraire tous de la démocratie. Pourtant, ces faits s’inscrivent dans un processus aux conséquences potentiellement désastreuses.

Le 11 Septembre en a été l’acte fondateur. Capitalisant sur le choc provoqué par les attentats dans les opinions internationales, la lutte contre le terrorisme a permis de justifier la plupart des actions menées par les États-Unis. Les menaces terroristes qu’on brandit à dessein permettent de renforcer les structures de contrôle de la population. Nous ne savons pas aujourd’hui ce que la NSA, le FBI ou  la CIA ont pu faire de nos informations personnelles, ce qui, dans un État de droit, relève de l’inconcevable. Les conséquences de ce paradoxe sont colossales. Notre intimité est désormais mise à nu et partagée par autrui sans qu’on puisse y faire quoi que ce soit. Plus personne ne pourra désormais se sentir totalement en sécurité. Sommes-nous tout simplement encore libres ?

Capitaine Martin

http://www.resistance-politique.fr/article-sommes-nous-encore-libres-120836680.html

La Chine : Le premier marché mondial de Smartphones


Smartphone-2-590x355Le marché des GSM Chinois a évolué en quelques années passant du téléphone Chinois bas de gamme à des smartphones Chinois pouvant parfois rivaliser avec des appareils de grandes marques.

A l’échelle mondiale, le volume du marché des smartphones a bondi de 43% en 2012 avec 700 millions d’exemplaires écoulés. Mais le niveau de maturité du marché des smartphones en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest se fait ressentir, le taux de pénétration est de moins en moins important.

Ainsi, il est impératif pour les constructeurs de se focaliser sur de nouveaux marchés émergents tel que celui de la Chine.

Smartphone-1

En effet, la Chine représente le nouvel eldorado pour les fabricants de smartphones. Elle représente aujourd’hui le premier marché mondial de ce produit, loin d’être saturé puisque l’industrie prévoit une progression de 48% sur l’année 2013 : Actuellement plus de 45% des smartphones sont fabriqués en Chine.

Cette année à d’ailleurs bien commencé et tout semble prouver qu’elle se terminera de la même façon : Les prévision sont les suivantes : Sur l’année 2013, 32% des ventes mondiales de smartphones auront été effectuées sur le marché chinois avec plus de 78 millions de terminaux vendus lors de son premier semestre.

Smartphone-3

Quelques chiffres sur l’utilisation des smartphones en Chine :

  •  Plus de 520 millions de Chinois naviguent sur le web avec leurs smartphones
  • Un Chinois consulte en moyenne son smartphone toutes les 6 minutes.
  • 38% des Chinois utilisent plus de 5 heures par jour leur smartphone.
  • 75 % des applications smartphones sont gratuites en Chine contre 25% dans le reste du monde.
  • Plus de 500 magazines chinois enregistrent plus de téléchargements que de ventes traditionnelles.

Les Etats-Unis derrière la Chine :

Smartphone-4

Avec plus de 230 millions de terminaux actifs en février 2013, les Etats-Unis perdent leur première place au profit de la Chine en possédant plus de 246 millions.

Cette tendance ne devrait pas changer si l’on prend en compte l’évolution démographique des deux pays et surtout la croissance des ventes de smartphones en Chine.

En effet, seulement 20% des Chinois en possèdent un, et la demande devient très importante car la classe moyenne chinoise est de plus en plus aisée et peut se permettre l’achat de ce type de téléphone auparavant considéré comme un luxe réservé aux riches. Seule l’Inde pourrait rivaliser à l’avenir.

http://www.marketing-chine.com/chine/la-chine-le-premier-marche-mondial-de-smartphone