Archives du mot-clé Vietnam

Obama veut son 35ème


Tribune libre

b52-bombSauf probable omission, la Syrie occuperait, si par malheur cela se produisait, la 35e place sur la liste des pays bombardés par les Etats-Unis depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, ce qui exclut de cette liste le Japon qui a reçu deux bombes atomiques lancées par les avions américains en 1945. C’était alors la guerre. Puis vint la paix, mais les aviateurs de l’armée américaine n’ont pas chômé.

Partis de leurs porte-avions ou de leurs propres bases ou de celles de l’Otan, les bombardiers ont gardé l’air pour pouvoir tapisser de bombes à tout moment les pays récalcitrants à la volonté hégémonique de la Maison-Blanche, guidée par les intérêts économiques au profit de quelques magnats du pétrole ou d’un minerai indispensables à leurs activités. Mais pour tout le monde, les Etats-Unis étaient, et restent à ce jour pour les crédules et naïfs qui veulent bien encore les croire, motivés par la défense du monde libre et l’instauration de la démocratie.

A ce titre, ils ont bombardé, entre autres, la Chine, puis la Corée, le Guatemala, et Cuba, le Congo, le Vietnam et ainsi de suite jusqu’à la Libye en 2011. Trente-quatre pays. Avec le recul, le prétexte fallacieux apparaît nettement et, pourtant, il y en a qui avalent toujours les mêmes couleuvres sur la lutte contre les dictateurs et pour la démocratie qui serait le moteur des interventions américaines hors de leurs frontières.

Prenons le Guatemala, en 1954, la ressemblance avec l’affaire syrienne d’aujourd’hui est frappante. Pour forcer le président Arbenz à partir, les Etats-Unis ont bombardé le Guatemala et aidé en hommes et en matériel des groupes de «rebelles» qui n’arrivaient pas par leurs propres forces à faire tomber le gouvernement. Le président Arbenz a été contraint de fuir et le pays a été dirigé ensuite par une dictature à la solde des Etats-Unis. Résultat : l’aviation américaine a permis l’installation d’une dictature au Guatemala.

L’histoire dramatique du Vietnam est connue, c’est au cours de cette période que les B-52 se sont fait connaître de l’opinion publique mondiale en lâchant leurs bombes et leurs produits chimiques sur une population qui combattait pour la liberté et l’indépendance. Ce fut un lamentable échec pour les Américains obligés de fuir devant les combattants vietnamiens. L’image des GI’s défaits, accrochés aux échelles des hélicoptères venus les aider à fuir, est encore dans les mémoires.

L’Algérie et la Tunisie auraient dû figurer sur la liste des pays bombardés par les Etats-Unis. Ce sont leurs avions, pilotés par des militaires français, qui ont arrosé de napalm les moudjahidine algériens et ce sont aussi des avions américains qui ont servi à frapper Sakiet Sidi Youcef pour punir le peuple tunisien de l’aide qu’il apportait à notre Armée de libération nationale. Qui accorderait le moindre crédit aux paroles d’Obama et Kerry sur la démocratie pour couvrir des crimes de guerre ?

Kamel Moulfi

http://algeriepatriotique.com

Liste des pays bombardés par les Etats-Unis sous prétexte d’y établir «la démocratie»

1. Chine 1945-1946
2. Corée 1950-1953
3. Chine 1950-1953
4. Guatemala 1954
5. Indonésie 1958
6. Cuba 1959-1960
7. Guatemala 1960
8. Congo belge 1964
9. Guatemala 1964
10. République dominicaine 1965-1966
11. Pérou 1965
12. Laos 1964-1973
13. Vietnam 1961-1973
14. Cambodge 1969-1970
15. Guatemala 1967-1969
16. Liban 1982-1984
17. Grenade 1983-1984
18. Libye 1986
19. El Salvador 1981-1992
20. Nicaragua 1981-1990
21. Iran 1987-1988
22. Libye 1989
23. Panama 1989-1990
24. Iraq 1991
25. Koweït 1991
26. Somalie 1992-1994
27. Bosnie 1995
28. Iran 1998
29. Soudan 1998
30. Afghanistan 1998
31. Serbie 1999
32. Afghanistan 2001
33. Iraq 2003
34. Libye 2011
35. ???

« Eager Lion » – Opération d’extraction de mercenaires islamistes de Syrie ? partie II


Dans la première partie sur ce sujet nous avons montré les possibilités et peut-être les desseins américains de  créer un couloir « d’extraction » de la Syrie  vers la Jordanie des divisions rebelles islamistes encerclées dans les gouvernorats d’Idlib et de Hama. Essayons de voir maintenant pourquoi ces moudjahidin sont si importants pour les Etats-Unis. Lire la suite « Eager Lion » – Opération d’extraction de mercenaires islamistes de Syrie ? partie II

Le sénateur McCain venu encourager ses soldats en Syrie


McCain en Turquie, peu de temps avant son entrée en Syrie
McCain en Turquie, peu de temps avant son entrée en Syrie

Tout le monde croit que McCain avait perdu les élections il y a 5 ans et que c’était Obama qui les avait gagnées. Eh bien, non. Obama n’est qu’un figurant. Avec son ‘’Yes we cain’’, les vrais maîtres sont ailleurs. Ce sont entre autres un Dick Cheney qui lui intime l’ordre de laisser tomber Guantanamo, ou un McCain qui conduit les guerres et les subversions étatsuniennes à l’extérieur.

Mc CaïnPendant que l’administration Obama cherche des solutions pour s’en sortir en Syrie, McCain a déjà sa solution. Paix ou pas, accords ou pas accords, il veut en découdre jusqu’au bout.  Son armée, il l’a déjà sur place. Malgré la raclée qu’elle subit, elle reste hautement nocive. Apparemment il n’est pas question pour son clan de déposer les armes. C’est, en tout cas, ce que semble vouloir dire sa petite visite secrète en Syrie, via la Turquie, et sa rencontre (secrète, elle aussi) avec des personnalités de l’ASL. Qu’espère-t-il ? Ses mercenaires ont déjà tout ce qu’il faut : armes, argent, logistique. Malgré cela, ils boivent la tasse. S’ils continuent, ils seront décimés jusqu’au dernier.  Mais, de cela, il s’en fout. Il ne veut peut-être même pas gagner la guerre. Il voudrait juste qu’elle soit sans fin, quitte à aller chercher des mercenaires  à l’autre bout du monde. Alors il est venu remonter le moral de ses boys barbus, comme au bon vieux temps de son Vietnam. Il est venu leur promettre plus d’armes, plus d’argent et plus de logistique, tout ce qu’ils demanderont, mais pourvu qu’ils tiennent.

Finalement, peut-être bien que le monde l’a échappé belle, il y a 5 ans, lors de l’élection d’Obama.

Avic

Le Dragon chinois et l’Ours russe ont taillé les griffes de l’Aigle américain (Partie I)


Par Valentin Vasilescu

4kollaj-098_Flag_of_Russia_021276_Voici une analyse de M. Valentin Vasilescu, pilote d’aviation, ancien commandant adjoint des forces militaires à l’Aéroport Otopeni, diplômé ès sciences militaires à l’Académie des études militaires à Bucarest 1992, à propos de la capacité militaire de trois grands acteurs internationaux: la Chine, la Russie et les États-Unis.

Lire la suite Le Dragon chinois et l’Ours russe ont taillé les griffes de l’Aigle américain (Partie I)